Skip to main content

Michel Therrien était à court d'explications pour la double supériorité ratée

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Michel Therrien s'est présenté devant la presse et il a hoché la tête un bon moment, avant de répondre à la première question.

"C'est dur à expliquer", a répondu l'entraîneur des Penguins, en parlant de la supériorité numérique de deux patineurs qu'on a ratée, à moins de 10 minutes de la fin de la troisième période.

"Aucun doute qu'on aurait eu besoin d'un but. L'exécution a été mauvaise."

Therrien a acquiescé quand on lui a souligné que Henrik Zetterberg avait accompli de l'excellent travail chez les Red Wings.

"En avantage numérique de deux joueurs, on aurait dû mieux exécuter. On a même demandé un temps d'arrêt. Ca n'a rien donné."

Zetterberg a confié qu'on a surtout parlé de l'importance d'empêcher les Penguins de décocher des tirs sur réception, au cours du temps d'arrêt.

"On s'est jasé ça en Suédois", a-t-il lancé, en évoquant la discussion qu'il a eue avec ses compatriotes Niklas Kronvall et Niklas Lidstrom.

Zetterberg a réalisé quelques bijoux de jeux qui ont fait égréner plusieurs secondes.

Défaite crève-coeur

Les Penguins ont perdu un premier match en l'espace de trois mois à domicile et ils se retrouvent acculés au mur en finale de la coupe Stanley. La défaite a visiblement fait très mal.

"C'est un cliché, mais on doit aborder les matchs un à la fois", a dit Therrien, qui était abattu.

Le capitaine Sidney Crosby a été plus tranchant dans ses propos.

"Nous devons gagner un match afin d'être de retour dans la série", a-t-il lancé, avant même la fin de la question. Nous allons nous présenter à Detroit et livrer une belle lutte aux Red Wings. On verra bien."

Crosby et ses coéquipiers étaient animés du sentiment d'avoir suffisamment bien joué pour l'emporter.

"C'aurait pu aller d'un bord ou l'autre. Nous avons été bons, mais nous n'aurons pas le choix d'être meilleurs lundi."

L'ailier Pascal Dupuis a affirmé que les Penguins avaient fourni leur meilleur effort de la série.

"Nous avons dominé le match, en général. On a connu un bon début, on a provoqué plusieurs occasions de marquer. On a bien joué. La défaite fait mal.

"On doit se serrer les coudes et penser positivement. C'est un cliché usé à la corde, mais on n'a pas le choix d'y aller un match à la fois."

Du côté des Red Wings, on ne tient rien pour acquis même si on sait que la proie est blessée.

"On menait 3-1 contre les Stars de Dallas et ils sont venus nous battre chez nous", a rappelé Zetterberg.

En voir plus