Skip to main content

Michael DiPietro vit en accéléré

Le gardien de 17 ans doit rencontrer 16 équipes de la LNH cette semaine après avoir remporté la Coupe Memorial

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BUFFALO - Michael DiPietro vit les moments les plus enivrants de sa jeune carrière. Mais il n'a pas encore eu le temps de les savourer.

Trois jours seulement après avoir aidé les Spitfires de Windsor à vaincre les Otters d'Erie 4-3 en finale de la Coupe Memorial, le gardien de 17 ans a mis le cap vers l'extrémité est du lac Érié pour participer à la séance d'évaluation des espoirs de la LNH.

« C'est certainement excitant, a affirmé le jeune homme. Je ne crois pas que je réalise tout ce qui se passe en ce moment. Évidemment, je me sens très privilégié d'avoir gagné la Coupe Memorial. Devant nos partisans en plus, je suis vraiment reconnaissant. »

Le jeune portier est attendu de pied ferme à Buffalo par au moins 16 formations qui le rencontreront d'ici dimanche. Répertorié au quatrième rang chez les gardiens nord-américains, DiPietro a grandement impressionné à ses quatre départs au tournoi de la Coupe Memorial.

Pas que sa moyenne de 2,35 et son taux d'efficacité de ,917 en 51 matchs en saison régulière n'étaient pas excellents, mais il a prouvé à la planète hockey qu'il n'avait aucun problème à élever son niveau de jeu dans les moments importants.

Face aux équipes championnes des trois différentes ligues de la Ligue canadienne, le gardien de l'équipe hôtesse n'a cédé que huit fois sur 109 tirs, maintenant un dossier parfait de 4-0-0, une moyenne de 2,00 et un taux d'efficacité de ,932. Ces prestations lui ont d'ailleurs valu le titre de meilleur gardien de la compétition en plus d'une nomination sur l'équipe d'étoiles.

Tout cela à sa deuxième saison dans la Ligue de l'Ontario (OHL) alors que les équipes qui participent à ce tournoi font habituellement confiance à des gardiens vétérans.

« C'est un honneur, mais c'est attribuable à cent pour cent à notre système et à ma brigade défensive, a-t-il dit humblement. Je considère ça comme une récompense d'équipe. C'est le résultat des tirs bloqués, des chances de marquer annulées et j'en suis reconnaissant. »

Même s'il aime bien attribuer le mérite à ses coéquipiers, force est d'admettre que l'Ontarien a réalisé de petits miracles pour monter la garde, notamment en finale contre la meilleure attaque de la OHL qui comptait sur six joueurs repêchés par des équipes de la LNH. 

Pourtant, il y a quelques semaines à peine, les discussions quant à sa taille allaient bon train. À tout juste 6 pieds, DiPietro franchit de justesse ce qui est considéré par plusieurs comme étant la grandeur minimale nécessaire pour qu'un gardien évolue dans la LNH.

Mais cette semaine, on n'entend que du positif à son sujet. Les choses peuvent changer rapidement.

« À 17 ans et à 6 pieds, je pense que les probabilités étaient contre moi depuis le premier jour, a concédé l'espoir. Mais de montrer aux gens ce que je suis capable de faire, c'est ce que je préfère. Ça ne fait que me motiver davantage.

« Je pense que ça peut aider mon classement en vue du repêchage. Je l'espère. Mais pour le moment, je profite de l'expérience et tout va tomber en place en juin. »

Des séquelles pour Vilardi

L'expérience est tout aussi mémorable pour l'attaquant Gabriel Vilardi, le coéquipier de DiPietro à Windsor. Mais cette conquête ne s'est pas faite sans laisser de séquelles au quatrième meilleur espoir nord-américain, si bien qu'il ne pourra pas participer à tous les tests physiques prévus cette fin de semaine.

Il faut dire que la saison a été longue pour les Spitfires, même s'ils ont profité de 44 jours de congé entre leur élimination en sept matchs au premier tour des séries de la OHL et le début de la Coupe Memorial.

« Je souffre de douleurs à la hanche droite et au dos, a expliqué le joueur de centre qui a récolté sept aides en quatre matchs lors du tournoi. Je ne pourrai pas participer aux tests impliquant le bas du corps, mais je peux faire du vélo et les tests pour le haut du corps.

« J'ai commencé à jouer au mois d'août et notre saison a pris fin il y a cinq jours. »

En voir plus