Skip to main content

McPhee se met au travail pour les Golden Knights

Le DG accorde un premier contrat, mais sait qu'il devra s'armer de patience pour assurer l'avenir de Las Vegas

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

BOCA RATON, Floride - Les projets de George McPhee se concrétisent.

Les Golden Knights de Vegas ont officiellement fait leur entrée dans la LNH lorsque le propriétaire Bill Foley a effectué mercredi le dernier versement des frais d'expansion de son équipe. Pour une première fois, McPhee représentait les Golden Knights à la rencontre des directeurs généraux et a réalisé la première transaction de l'équipe lundi, accordant un contrat d'entrée de trois ans à l'attaquant Reid Duke des Wheat Kings de Brandon dans la Ligue de hockey de l'Ouest.

McPhee s'est déclaré fébrile au moment d'amorcer des discussions de transaction avec ses collègues en vue du repêchage d'expansion de la LNH et était nerveux lorsqu'il a rejoint les autres directeurs généraux au Boca Beach Club.

« Pour notre organisation, il est crucial de pouvoir siéger officiellement à la table des directeurs généraux et de discuter des questions de l'heure dans la LNH, de l'avenir de notre Ligue et de participer aux échanges lorsque nécessaire », a confié ce dernier.

McPhee, DG des Capitals de Washington de 1997 à 2014, a déjà participé maintes fois à ce genre de rencontre. Au cours des deux dernières saisons, il agissait à titre de conseiller spécial au DG des Islanders de New York Garth Snow. Il connaît bien le sport, ces principaux acteurs et ces rouages.

« En quelques secondes, tout était revenu à la normale », a-t-il déclaré.

Plus que tout, McPhee est conscient qu'il devra faire preuve de patience.

Le repêchage d'expansion n'aura lieu que du 18 au 20 juin et l'identité des joueurs sélectionnés sera dévoilée le 21 juin. Le camp d'entraînement ne débutera qu'en septembre et la saison régulière, en octobre. McPhee ne devrait pas embaucher hâtivement un entraîneur-chef juste parce qu'il en est maintenant capable. En fait, il a le luxe de pouvoir attendre le bon moment avant d'embaucher la bonne personne pour le poste.

McPhee a répété qu'il cherchait un entraîneur adapté à la réalité d'une organisation à ses débuts, les Golden Knights risquant de connaître quelques saisons difficiles, mais qui serait aussi apte à diriger l'équipe lorsqu'elle serait en mesure d'aspirer aux plus grands honneurs.

Il a réitéré qu'il avait dressé une courte liste de candidats avant de déclarer : « Nous n'ajouterons pas de nom sur cette liste. Nous voulons nous assurer de rencontrer chacun des candidats que nous avons déjà identifiés, ce qui n'a pas été possible pour le moment. »

Questionné à savoir s'il lui fallait attendre la fin de la saison actuelle pour rencontrer certains candidats, il a répondu : « Probablement, oui. »

Cette réponse semble indiquer qu'il souhaite rencontrer au moins un candidat employé actuellement par une autre équipe dans la Ligue.

« Nous voulons prendre notre temps, a-t-il déclaré. Ce qui est plutôt rare dans notre milieu. Nous tentons donc de bien en profiter. »

McPhee peut accorder des contrats à des joueurs d'âge junior de 20 ans ou plus, comme Duke, attaquant de 21 ans à sa cinquième saison dans la WHL, ainsi qu'à des agents libres issus des rangs collégiaux ou de ligues européennes. Il peut aussi échanger des espoirs et des choix au repêchage.

Il ne peut toutefois pas acquérir les services d'un joueur sous contrat avec la LNH d'ici à ce que ce joueur termine la saison en cours. Il ne peut pas non plus s'engager à réclamer ou à ne pas réclamer un joueur au repêchage d'expansion en échange d'une compensation quelconque jusqu'à ce que l'équipe de ce joueur ait conclu la saison et que le joueur ne soit plus admissible à évoluer dans la Ligue américaine de hockey. Mcphee a néanmoins eu la liberté de discuter avec les autres équipes et, possiblement, de conclure des ententes officieuses.

Durant toute la saison, le repêchage d'expansion a façonné les prises de décision de l'ensemble des équipes de la Ligue. C'est un peu compliqué, mais les équipes peuvent essentiellement protéger sept attaquants, trois défenseurs et un gardien de but, ou protéger huit joueurs et un gardien de but. Las Vegas doit sélectionner un joueur par équipe et former un alignement de 14 attaquants, neuf défenseurs et trois gardiens de but.

« C'est bon pour la Ligue », a commenté le DG des Devils du New Jersey Ray Shero. « Las Vegas a déboursé une somme importante pour se joindre à la Ligue; il est donc tout à fait normal que son équipe puisse obtenir de bons joueurs et former une équipe compétitive. Ce sont des points importants à considérer. »

Au cours de la saison, les équipes ont échangé des joueurs qu'ils n'auraient pas pu protéger en vue du repêchage d'expansion pour ne pas perdre leurs services sans rien obtenir en retour. Ce genre de transaction devrait se poursuivre jusqu'au 18 juin. McPhee a avoué s'être déjà entretenu de choix potentiels avec certaines équipes.

« Nous tentons de tâter le pouls de certaines équipes et d'établir si nous voyons les choses de la même façon, a affirmé McPhee. Certaines équipes nous ont parlé ouvertement de leurs enjeux pour tenter d'en arriver à une solution avec nous, tandis que d'autres ont fait preuve d'une plus grande réserve. »

Sans jeu de mots, les équipes se livrent à une véritable partie de poker.

« J'aimerais en apprendre le plus possible sur les préférences de Las Vegas en ce qui concerne le repêchage d'expansion; par exemple, le type de joueur qu'ils recherchent et si certains joueurs que nous ne prévoyons pas protéger ne les intéressent pas », a confié le DG des Sabres de Buffalo Tim Murray, qui ne s'est pas encore entretenu avec McPhee à propos du repêchage d'expansion. « Bien entendu, il n'a pas à me répondre, mais je ne serais pas étonné qu'il soit prêt à fournir quelques indications sur ces intentions si cela peut lui permettre de réaliser une transaction. »

McPhee estime qu'il n'a pu faire grand-chose pour empêcher les manœuvres des autres équipes et que les Golden Knights seront mieux placés s'ils patientent jusqu'au repêchage d'expansion avant de réévaluer toutes leurs options.

« Cette expérience promet des rebondissements, a commenté McPhee. Je ne peux pas vous dire à quoi nous allons aboutir, mais je peux vous assurer que nous allons bien nous préparer et faire de notre mieux. »

En voir plus