Skip to main content

McDavid tentera de vaincre Crosby et les Penguins pour une première fois

Le centre des Oilers a échoué lors de ses six premières tentatives face au capitaine des Penguins

par Wes Crosby / Correspondant indépendant NHL.com

PITTSBURGH - Connor McDavid est bien au fait qu'il s'agit seulement d'un match comme un autre quand il affronte Crosby.

Le premier choix au Repêchage 2015 de la LNH n'a pas gagné en six rencontres face aux Penguins lorsque Crosby est de l'alignement. McDavid assure qu'il sera prêt pour cette septième occasion alors que les Oilers visiteront les Penguins au PPG Paints Arena samedi après-midi (13h HE; SN, ATTSN-PT, NHL.TV).

« C'est toujours facile pour nous de nous préparer à les affronter. C'est toujours excitant », a dit McDavid.

« C'est souvent ce qui arrive quand des joueurs vedettes s'affrontent. C'est comme ça depuis des générations, a noté l'entraîneur des Oilers Dave Tippett. 

À LIRE AUSSI : Malkin quitte la liste des blessésSUPER 16 : Un bond de quatre places pour les Penguins

« Je me souviens, lorsque j'étais jeune, de voir Bobby Orr jouer lors de la soirée du hockey au Canada. Que vous soyez un adepte des Bruins ou non, vous vouliez toujours regarder Bobby Orr jouer. Deux joueurs vedettes qui s'affrontent en matinée : on s'attend à avoir un bon duel. »

Ce sera le cas samedi, mais les victoires vont d'un seul côté pour l'instant. Avec McDavid en uniforme, les Oilers sont 0-3-3 contre Crosby et ses Penguins.

Néanmoins, McDavid a récolté au moins un point dans chacun de ces matchs pour un total de 12 (trois buts, neuf passes). Crosby, qui lui a quatre points (deux buts, deux passes) dans ces parties, dit que McDavid lui procure un de ses plus gros tests durant la saison régulière.

« Je me prépare en sachant que ce sera un bon défi. On sait ce qu'il peut faire et la façon dont il joue. On doit se préparer en conséquence », a soulevé Crosby.

Malgré tout, McDavid donne l'avantage à Crosby. Pas en raison des six victoires dans leurs face-à-face, mais en raison de ses trois titres de la Coupe Stanley (2009, 2016 et 2017).

Video: PHI@PIT: Crosby en rajoute en première période

« Il a connu tellement de succès. Si je pouvais m'approprier juste une des facettes de son jeu, je crois que ça m'aiderait », a admis McDavid. 

James Neal, lui, voit beaucoup de Crosby en McDavid. 

« Ce qui les met dans une classe à part, je pense, est leur habileté à contrôler la rondelle aussi rapidement, a dit Neal, qui a joué pour les Penguins de 2011 à 2014. Ils sont rapides, mais des joueurs qui peuvent fabriquer des jeux et repérer des coéquipiers à cette vitesse, c'est très impressionnant. »

Crosby avait 23 ans quand Neal a commencé à jouer avec les Penguins, le 23 février 2011. Plus de huit plus tard, Neal trouve plusieurs similitudes entre Crosby et McDavid, qui a maintenant 22 ans.

« Dans la façon dont ils prennent soin d'eux-mêmes, ils sont les deux très matures à un jeune âge, a renchéri Neal. Ce sont de bonnes personnes et, évidemment, des joueurs de hockey exceptionnels. Ils sont des gars d'équipe. Ils prennent soin de chaque joueur dans le vestiaire. Ils veulent gagner, ils ont l'esprit de compétition. 

« Ils travaillent extrêmement fort tous les jours, que ce soit dans les matchs ou les entraînements. Ils désirent être les meilleurs, jour après jour. C'est vraiment remarquable. »

McDavid, qui n'avait pas affronté les Penguins lors de son année recrue en raison d'une blessure, dit qu'il tire des leçons à force de regarder jouer Crosby.

« C'est un gars qui est sous les feux de la rampe depuis une décennie. Je crois qu'il gère ça parfaitement. On n'entend jamais rien de négatif à son endroit. Il établit les standards à suivre », a dit le capitaine des Oilers.

Après l'entraînement de mercredi, Crosby a mentionné qu'il croit que McDavid a fait face à plus de pression que lui lorsqu'il avait été repêché en 2005. Avec les médias sociaux aujourd'hui, Crosby croit que le paysage change pour les jeunes espoirs.

La façon dont McDavid a géré tout ça a de quoi impressionner Crosby.

Video: PHI@EDM: McDavid marque après un superbe effort

« Il a évidemment beaucoup de pression et d'attentes à son endroit, a dit Crosby, qui a 32 ans. Tout le monde gère ça à sa façon et je crois qu'il le fait très bien. »

Le respect entre les deux hommes se sent à l'approche du duel. Et ce sera probablement encore le cas lors du prochain.

« [Crosby] était le joueur que je suivais la plus quand je grandissais dans le monde du hockey. C'est toujours excitant de pouvoir l'affronter. », a conclu McDavid.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.