Skip to main content

Retour convaincant pour Maxime Comtois

L'attaquant a récolté un but et une aide à son premier match avec les Voltigeurs depuis la fin du Mondial junior

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

DRUMMONDVILLE - Les Voltigeurs ont peut-être échappé de justesse un important match face aux Huskies de Rouyn-Noranda, vendredi, mais ils ont obtenu la certitude que l'attaquant Maxime Comtois était bel et bien remis de la blessure à l'épaule subie au Mondial junior.

À l'écart depuis le dernier match du Canada au CMJ, le 2 janvier, Comtois a célébré son retour au jeu avec une récolte d'un but et une aide en avantage numérique dans un revers de 3-2 contre la puissante formation abitibienne.

Ce match à l'intensité digne des séries ne lui a pas tout à fait permis de reprendre tranquillement le rythme, mais il s'est quand même bien tiré d'affaire.

À LIRE AUSSI : Cinq joueurs qui ont gagné des points au Match des meilleurs espoirsMeilleurs espoirs: Pelletier déclenche la remontée des siensRepêchage 2019: Hughes et Kakko au sommet du classement de mi-saison

« La première période a été assez difficile », a déclaré l'espoir des Ducks, se disant à cent pour cent. « Ça faisait longtemps que je n'avais pas joué donc j'ai eu de la misère à trouver mes jambes, mais à la fin je commençais à trouver mes repères. Ç'a quand même bien été pour un premier match.

« C'est plaisant d'avoir des affrontements aussi intenses en saison. Nous avons perdu sur des détails. C'est important pour notre expérience et il faut apprendre de ça. »

Chez les Huskies, l'espoir des Canadiens Joel Teasdale a dénoué l'impasse en fin de troisième période tandis que Noah Dobson, le choix de premier tour des Islanders au dernier repêchage (no 12), a récolté deux aides.

Comtois a joué malgré une séparation de l'épaule au CMJ et a passé les dernières semaines à Anaheim pour être suivi par les médecins de l'équipe pendant sa réadaptation. Même s'il a été acquis des Voltigeurs au cours de la saison estivale, il s'agissait seulement de son sixième match avec l'équipe cette saison.

Il a joué 10 matchs avec les Ducks en début de campagne et quatre autres avec le club-école de San Diego dans la Ligue américaine.

« Plus le match avançait, plus il semblait à l'aise », a analysé l'entraîneur Steve Hartley. « Il ne faut pas oublier qu'il n'a pas joué beaucoup de hockey. Ce n'est pas quelque chose qui m'inquiète. Il va seulement s'améliorer et prendre son erre d'aller. Il va être une force pour nous en séries éliminatoires. »

Le fait qu'il ait amorcé la saison dans la LNH avant de quitter pour Équipe Canada junior en décembre a repoussé son arrivée à Drummondville, mais il devrait être là pour y rester, cette fois.

« Je n'ai pas beaucoup pratiqué avec l'équipe, a-t-il expliqué. J'ai dû communiquer beaucoup pour être certain d'être sur la même longueur d'onde que mes coéquipiers. Nous avons une grosse semaine d'entraînement en vue, donc ça va m'aider à m'acclimater à mes compagnons de trio et à leurs tendances. »

Photo : Ghyslain Bergeron/Voltigeurs de Drummondville

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.