Skip to main content

"Maxime a le don de marquer des buts importants", affirme Therrien

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Le trio de Sidney Crosby a été dominant, dimanche, éclipsant celui d'Evgeni Malkin qui a été peu visible après avoir volé la vedette dans le premier match de la finale de l'Est. Mais c'est la rare contribution du quatrième trio qui a permis aux Penguins de l'emporter.

"Maxime a le don de marquer des buts importants, a commenté l'entraîneur Michel Therrien. J'ai essayé d'utiliser les quatre trios le plus souvent possible. C'est agréable d'obtenir la contribution d'autres joueurs. Je suis heureux pour eux. Ce sont des travailleurs infatigables. Ils ont provoqué un revirement et ils ont vu leurs efforts être récompensés."

Therrien n'a pas hésité à les envoyer dans la mêlée à la suite de leur exploit.

"Je tenais à les récompenser, a-t-il expliqué. Ils jouaient bien avant de marquer et ils sont fiables en défense. J'ai fait appel à eux avec environ trois minutes et demie à jouer. Je voulais leur témoigner de la confiance. Des fois, comme entraîneur, on doit le faire."

Le dur à cuire Georges Laraque, coéquipier de Talbot et du vétéran Gary Roberts au sein du trio, a dit que c'est valorisant pour des joueurs de soutien de faire la différence dans un match de séries éliminatoires.

"C'est important pour nous de faire notre part à l'attaque parfois. On est fier du travail qu'on accomplit. De marquer un but gagnant de la sorte, c'est vraiment fort. Ça prouve qu'on a une équipe qui mise sur quatre trios qui peuvent apporter une contribution."

Laraque a souligné que le but est d'autant plus significatif que les Penguins tenaient à tout prix à éviter que les Flyers créent l'égalité dans la série.

"C'est une victoire très importante pour nous. On ne voulait pas échapper ce match devant nos partisans parce qu'on sait qu'on a de la difficulté à Philadelphie. La série est loin d'être terminée.

"Les Flyers ont été bien meilleurs ce soir (dimanche). Ils ont joué avec un plus grand sentiment d'urgence. Ils voulaient absolument retourner à Philadelphie à égalité dans la série, ça se sentait sur la glace."

Les Flyers ont lutté avec acharnement même s'ils ont dû se tirer d'affaire avec cinq défenseurs seulement pendant presque tout le match. La perte de Braydon Coburn, dès la deuxième minute de jeu, a chamboulé les plans de l'entraîneur John Stevens.

"Le groupe de cinq défenseurs a très bien répondu à l'appel, a noté Stevens. Les défenseurs ont beaucoup mieux paru ce soir que dans le premier match, ce qu'on souhaitait. Ils ont mieux fait circuler la rondelle. Mais jouer à cinq défenseurs à l'étranger, c'est difficile. Les gars ont connu tout un match."

Coburn a subi une lacération au-dessus de l'oeil gauche et les Flyers réévalueront son état de santé lundi à Philadelphie.

En voir plus