Skip to main content

Max Pacioretty souhaiterait que Markov soit éternel

Le vétéran russe dit être honoré de se retrouver parmi les grands défenseurs de l'histoire du CH

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - L'ovation qu'Andrei Markov a reçue du public au Centre Bell l'a touché droit au cœur.

On n'avait pas vu le défenseur russe afficher un large sourire à la vue de journalistes dans le vestiaire depuis fort longtemps, mardi.

Quelques instants plus tôt, Markov avait amassé une passe pour son 572e point en carrière qui lui avait permis d'égaler Guy Lapointe au deuxième rang de la liste des pointeurs chez les défenseurs de l'histoire de la concession.

Les quelque 21 288 spectateurs sur place ont salué comme il se doit l'exploit du vétéran de 16 saisons chez le CH.

Markov, qui ramène habituellement tout à l'équipe dans ses réponses aux questions, a fait une exception mardi.

« L'ovation, c'était super. J'ai toujours su que les meilleurs partisans au monde étaient à Montréal, a déclaré l'athlète âgé de 38 ans. C'était plaisant. J'ai réellement apprécié.

« C'est un bel honneur de me retrouver aux côtés de tous ces grands noms. Je suis fier de ça et j'ai travaillé fort pour ça. Le plus important, c'est que nous l'ayons emporté », n'a-t-il pu s'empêcher d'ajouter. 

Le capitaine Max Pacioretty a fait remarquer que son coéquipier n'obtient pas tout le mérite qui lui revient, en s'empressant de préciser qu'il ne cherche pas à en recevoir. Pacioretty a donc pris sur lui de faire son éloge.

« Je suis très heureux de le voir obtenir toute cette reconnaissance et ce respect. Il possède une personnalité très effacée, comme vous le savez. Il vaque à ses occupations sans faire de bruit, mais il est un des plus gros travaillants que j'ai vus et un des meilleurs joueurs avec lesquels j'ai joué.

« Il est très cérébral, a-t-il continué. Vous le surveillez à l'œuvre, comment il tient son bâton ainsi que les passes sublimes qu'il fait. Je disais à Alex Galchenyuk que je souhaite qu'il ne prenne jamais sa retraite parce que c'est au minimum 10 buts de plus pour moi par saison.

« Les joueurs qui tirent de la gauche pensent sûrement comme moi. Il a le don de nous repérer hors l'aile en provenance de la ligne bleue. Personne n'est meilleur que lui pour le faire. Il fait paraître les choses faciles. Ça se passe entre les oreilles pour lui. Avec une intelligence au jeu comme la sienne, il peut jouer pendant encore longtemps. »

L'entraîneur Claude Julien a essentiellement repris les propos qu'il avait tenus à l'endroit de Markov, samedi, à la suite de sa performance de deux buts dans la victoire de 3-1 du CH contre les Sénateurs d'Ottawa.

« C'est le même joueur que j'ai connu quand j'ai été à la barre des Canadiens pour la première. Il avait plus de cheveux, comme moi », a glissé Julien avec humour.

« On voyait tout le potentiel qu'il possédait, a repris le pilote. C'était un bon patineur, habile avec la rondelle et doté d'une bonne vision périphérique. Il est maintenant rendu un bon vétéran qui continue de connaître du succès en raison de tous les efforts qu'il fait. Il est un modèle pour nos jeunes de la façon dont il prend soin de lui. »

Julien a dit que Markov avait mérité le respect de tout le monde dans la plus grande discrétion.

« C'est beau de voir les partisans réaliser tout ce qu'il a accompli pour l'organisation et combien important il a été et est encore. Il ne fait pas les manchettes, mais il est un formidable joueur pour l'organisation. J'étais heureux de voir les gens l'ovationner. »

À un pas des séries

Les Canadiens cognent à la porte des séries éliminatoires. Ce n'est qu'une question de journées avant qu'ils y entrent.

Les joueurs continuent de s'exprimer comme s'ils ne voulaient pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. 

« Peu importe où on finira au classement ainsi que l'identité de nos adversaires, nous voulons finir la saison en force », a dit Brendan Gallagher quand on l'a informé de la défaite des Sénateurs à Philadelphie.

« Personne ne pense à ça (les séries), a enchaîné le gardien Carey Price. Nous demeurons concentrés sur ce que nous devons faire correctement. Nous ne voulons pas connaître de relâchement après avoir atteint notre objectif initial qui est de participer aux séries. »

Julien a indiqué que le gardien réserviste Al Montoya est incommodé depuis quelque temps par une légère blessure, qu'il a aggravée à l'entraînement mardi matin. Il ne s'entraînera pas avec l'équipe, mercredi. Son état de santé sera revu sur une base quotidienne.

En voir plus