Skip to main content

Max Pacioretty croit avoir progressé depuis le jour 1 du camp

LNH.com @NHL

MONT-TREMBLANT - Max Pacioretty a échappé aux dernières coupures qui ont eu raison de Matt D'Agostini, Ben Maxwell et Greg Stewart après la victoire du Canadien face aux Bruins de Boston, mercredi, au Centre Bell.

Pacioretty devrait prendre part au match de samedi contre le Wild du Minnesota, la dernière des rencontres préparatoires. Une autre solide performance comme celle de mardi contre Detroit pourrait alors forcer la main de la direction.

"Je suis encore avec l'équipe. Mon rêve se poursuit", a déclaré l'attaquant de 19 ans après l'entraînement de jeudi à l'aréna de St-Jovite, à Mont-Tremblant. "Mais je n'aurai aucun problème à être cédé à Hamilton", a-t-il ajouté.

Le Canadien compte 29 joueurs, soit six au-delà de la limite permise. L'équipe devra en retrancher six d'ici mercredi. Le gardien Marc Denis et le défenseur Alex Henry devraient poursuivre leur préparation au camp des Bulldogs. Le défenseur Mathieu Carle se remet, quant à lui, d'une commotion cérébrale. Reste Pacioretty, Kyle Chipchura et Yannick Weber.

Le quatrième trio?

Pacioretty possède le profil de l'attaquant de puissance d'un premier ou deuxième trio. Malheureusement, les places sont prises dans les deux premières unités. Même le troisième trio affiche complet avec Guillaume Latendresse, Robert Lang et Sergei Kostitsyn.

"Je pense être différent de certains joueurs, dit Pacioretty. Je suis capable de jouer dans un quatrième trio. Je suis à l'aise dans un rôle plus défensif même si je cherche toujours à marquer."

Le jeune athlète natif du Connecticut estime avoir haussé son jeu depuis le début du camp. Il en a d'ailleurs donné une belle preuve contre Detroit. Il a marqué un beau but avant d'en ajouter un autre aux tirs de barrage.

"J'ai le sentiment d'avoir progressé depuis le jour 1 du camp, dit-il. Je prends de meilleures décisions.

"J'apprends à jouer à ce niveau, ajoute-t-il. J'écoute et je m'informe. J'ai l'impression de commettre moins d'erreurs qu'au début du camp. Mais j'avoue avoir ressenti une certaine fatigue mercredi après deux semaines d'entraînement."

Pacioretty a bien apprécié ce match face aux Red Wings, une formation qu'il connaît bien.

"Je suivais tous leurs matchs à la télé lorsque j'étudiais à Michigan. Mon ancien entraîneur (Red Berenson) connaît bien Mike Babcock des Red Wings.

"Les Red Wings forment une grande équipe même si plusieurs de leurs meilleurs joueurs n'ont pas joué mardi. Brian Rafalski et Chris Chelios, eux, étaient là. C'est en les affrontant qu'on comprend pourquoi tout leur semble si facile à la télé."

Pacioretty a reçu des appels et plusieurs courriels après ce match.

"Mes amis de Michigan ont tenu à me féliciter. J'ai bien apprécié."

Pacioretty a aussi apprécié l'ambiance à l'aréna de St-Jovite.

"Ca me rappelle les matchs à l'école secondaire. Mais j'avoue, qu'ici, c'est encore plus bruyant. En fait, c'est complètement fou."

En voir plus