Skip to main content

Matthews vs Laine : Duel de premiers de classe

L'espoir finlandais a eu le dessus sur son homologue américain 3-2 au Championnat mondial

par Emna Achour / Correspondante LNH.com

ST-PÉTERSBOURG, Russie - C'est sous l'œil attentif de milliers de partisans finlandais ayant traversé la frontière finno-russe, mais aussi de dépisteurs des Maple Leafs de Toronto et des Jets de Winnipeg, que s'est déroulé le premier « choc des titans » entre le prodige américain Auston Matthews et son homologue finlandais Patrik Laine au Championnat du monde 2016 de la FIHG, lundi.

L'équipe finnoise a beau s'être sauvée avec une victoire de 3-2 face aux États-Unis dans cet affrontement de la ronde préliminaire, mais le résultat ne pourrait être moins important aux yeux de tous ceux qui se sont déplacé pour y assister, ou qui avaient les yeux rivés sur leur écran de télévision pour le regarder.
 
À un peu plus d'un mois du repêchage de la LNH, au cours duquel les Maple Leafs parleront au tout premier rang - à moins d'une transaction - suivis des Jets, tout le monde n'avait d'yeux que pour les deux joueurs qui devraient entendre leur nom être prononcé par l'une ou l'autre de ces équipes à Buffalo en juin.
 
On n'a cependant pas nécessairement eu droit au duel escompté, alors que ni Matthews ni Laine ne s'est vraiment démarqué dans cette victoire de la Finlande. Pour être honnête, les attentes envers ce match étaient peut-être un peu trop élevées et injustes pour les deux jeunes hommes, qui ont évidemment un brillant avenir devant eux peu importe ce qu'ils accompliront au cours de ce tournoi.
 
L'Américain a cependant été le meilleur des deux lundi si l'on se fie à la feuille de pointage, amassant une aide sur le but de Frank Vatrano en première période - à la suite d'un revirement de Laine, d'ailleurs - et terminant le match avec deux tirs au filet et un différentiel de plus-1 en 19:02.
 
« Je pensais qu'il y avait hors-jeu et que le jeu allait s'arrêter, et j'ai même entendu un sifflet », a mentionné Laine pour expliquer son revirement. « Mais les joueurs américains se sont mis à attaquer alors je me suis dit, 'Oh zut', je dois vraiment me replier. Mais c'était mon erreur et je dois apprendre ma leçon. »
 
Après une récolte de quatre buts et six points - bon pour le premier échelon du classement des pointeurs depuis le début du tournoi - en trois rencontres, Laine s'est dit insatisfait de sa performance contre les États-Unis lundi. Il a été blanchi en 13:21 de jeu et a écopé d'une pénalité mineure, décochant trois lancers et concluant la partie avec un différentiel de moins-1.
 
« Je pense que c'était mon pire match depuis longtemps, a-t-il admis. Je ne sais pas pourquoi, mais tu connais toujours un mauvais match par tournoi et pour moi, c'était celui-ci.

« Je ne pense pas que ce soit dû à la nervosité. J'étais simplement mauvais, je ne sais pas ce qui s'est passé. Je ferai mieux lors du prochain match. »
 
Matthews n'affiche pas de statistiques aussi reluisantes que Laine depuis le début du Championnat du monde, mais à sa défense, il n'a pas le luxe d'évoluer aux côtés des Aleksander Barkov et des Jussi Jokinen comme Laine le fait. L'Américain a surtout formé un trio avec Vatrano et Jordan Schroeder lundi.
 
Parlant des compagnons de trio du jeune phénomène finlandais, Matthews a avoué qu'il n'avait pas trop centré son attention sur Laine pendant le match, puisque l'Américain - un centre - se concentre surtout sur les joueurs de centre auxquels il fait face, alors que Laine est un ailier.
 
« Ils sont tous les trois difficiles à affronter, a déclaré Matthews. Mais je devais surtout m'occuper de Barkov. C'est un joueur incroyable. Il est extrêmement puissant, il excelle au cercle de mises en jeu et a des mains exceptionnelles.
 
« Ce sont surtout les joueurs de centre qui s'affrontent en fait. C'est habituellement le joueur que je dois surveiller lors des mises en jeu entre autres. Mais ce match en général était un bon défi pour moi. J'ai bien aimé l'expérience. »
 
L'horaire de la saison 2016-17 de la LNH n'a pas encore été publié, mais parions que plusieurs encercleront la date du premier duel entre les Maple Leafs et les Jets - ou même les Blue Jackets de Columbus, qui devraient repêcher troisièmes - sur leur calendrier.

En voir plus