Skip to main content

Matt Murray n'est pas préoccupé par l'ampleur du défi

Le gardien recrue est très confiant avant son affrontement face aux Capitals et Ovechkin

par Wes Crosby / Correspondant NHL.com

PITTSBURGH - Le gardien Matt Murray des Penguins de Pittsburgh est encore émerveillé à l'occasion.
La recrue avoue une certaine anxiété avant le premier match de la deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley de l'Association de l'Est face aux Capitals de Washington et Alex Ovechkin, jeudi. (20h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).
Ceci étant dit, Murray ne pense pas que cela affectera sa performance.

 

« Je n'ai pas joué beaucoup de matchs à ce niveau, a indiqué Murray. Je n'ai disputé que trois matchs en séries. Quelqu'un m'a demandé tantôt s'il y en avait un plus important auquel j'avais participé. Je ne pense pas avoir disputé assez de match pour cela. Je veux toujours m'améliorer.
« Je suis encore fortement impressionné par plusieurs de ces joueurs, mais en même temps, je me dis que je fais maintenant partie du groupe d'une certaine façon. »
Âgé de 21 ans, Murray a divisé les honneurs des deux matchs auxquels il a pris part face aux Capitals cette année. Il a subi une défaite de 3-2 le premier mars avant de l'emporter 4-3 le 7 avril. Bien assis devant son casier mercredi, Murray s'imaginait bloquer un tir d'Ovechkin durant une rencontre de deuxième ronde et se rappelait d'avoir frustré le capitaine des Capitals lors de leur dernier affrontement.
« Je me souviens d'un arrêt contre lui sur un tir de l'enclave lors de notre dernier match à Washington, a révélé Murray. Cela te rend confiant. Je sais que je peux évoluer à ce niveau, mais je ne cesserai jamais de vouloir m'améliorer et de prouver que je peux jouer avec eux. »
Aucun des neuf tirs d'Ovechkin n'a réussi à tromper la vigilance de Murray.
Malgré les propos de Murray, l'entraîneur des Penguins Mike Sullivan ne croit pas que son gardien sera nerveux lors des prochaines rencontres.
« Je pense que Matt est humble et une personne très respectueuse, a indiqué Sullivan. Il adore le hockey et observe le jeu depuis longtemps. Il a beaucoup de respect pour les joueurs de cette ligue. Je pense qu'il possède la certitude qu'il appartient à ce groupe de joueurs. »
Après avoir soigné une blessure au haut du corps, il a effectué un retour au jeu lors du match numéro trois de la série de première ronde face aux Rangers de New York et a remporté ses trois premiers départs en séries de la Coupe Stanley.
Il devrait être devant le filet pour une quatrième fois de suite jeudi puisque le gardien Marc-André Fleury n'est toujours pas remis de sa deuxième commotion cérébrale de la saison.
À ses deux premiers matchs des séries au Madison Square Garden, Murray n'a alloué qu'un seul but sur 48 lancers.
« Dans les séries, tout est plus intense je crois, a avoué Murray. Le Madison Square Garden est un endroit intimidant pour jouer votre tout premier match en série. Mais, nous avions disputé quelques matchs là-bas alors que j'étais assis au banc du banc. Je crois que cela m'a aidé de savoir ce que c'était que de jouer un match là-bas. »
Après ces deux départs et ses deux parties face à Washington cette année, Murray est prêt à affronter la foule du Verizon Center, jeudi.
« C'est bien de connaître l'amphithéâtre, car c'est définitivement un endroit hostile. La foule est très bruyante, a-t-il mentionné. C'est bien de savoir ce qui nous attend. »
En saison régulière, Murray a montré une fiche de 9-2-1 avec une moyenne de buts alloués de 2,00 et un pourcentage d'arrêts de ,930. Il a remporté sept départs consécutifs avant d'être blessé lors du tout dernier match du calendrier régulier face aux Flyers de Philadelphie le 9 avril.
Au cours des présentes séries, les Penguins ont fait confiance à Murray et au gardien Jeff Zatkoff, qui a remporté un de ses deux départs face aux Rangers. Le défenseur des Penguins Olli Maatta a révélé que l'équipe avait pleinement confiance aux trois gardiens des Penguins.
« Peu importe qui était devant le filet, tous les gardiens ont bien fait et nous ont donné une chance de l'emporter, a dit Maatta. L'identité du gardien en devoir ne change rien. »
« Nous sommes en mission et c'est ma première expérience en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, a ajouté Murray. C'est excitant et j'ai hâte de débuter la série, mais je ne dois pas m'énerver. Je ne dois pas être surexcité. Ce n'est que du hockey et j'ai fait cela 1000 fois auparavant. »

En voir plus