Skip to main content

Matt Murray ajoute à la frustration des Flyers

Le gardien recrue repousse 36 lancers dans la victoire de 4-2 des Penguins

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

PITTSBURGH - C'était davantage qu'un match en plein air contre leurs grands rivaux de la Pennsylvanie pour les Flyers de Philadelphie. L'attaquant Jakub Voracek l'avait qualifié du plus important match de la saison pour ses coéquipiers et lui, qui sont désespérément à la recherche de points au classement.

Les prochaines rencontres ne seront que d'autant plus cruciales pour les Flyers, qui ont vu leurs espoirs d'accéder aux séries éliminatoires dans l'Association de l'Est s'anéantir un peu plus, samedi.

Devant une foule de 67 318 personnes au Heinz Field, les Penguins de Pittsburgh ont enlevé les honneurs de la confrontation de la Série des stades Coors Light, en l'emportant 4-2.

Video: Les Penguins battent les Flyers au Heinz Field

Sidney Crosby, avec son 34e de la campagne, Nick Bonino, Matt Cullen et Chad Ruhwedel ont été les marqueurs des Penguins (38-14-8), qui ont toujours eu les devants au cours de la belle soirée d'hiver qui a été agrémentée de quelques flocons de neige. L'ailier recrue Jake Guentzel a impressionné en amassant deux passes.

« J'en étais à un quatrième match en plein air et c'était un premier but pour moi, a souligné Crosby. De l'avoir obtenu devant nos partisans dans un stade où je ne conservais pas de bons souvenirs de ma dernière présence, c'est particulier. J'ai savouré le moment. »

Crosby avait été victime d'une commotion cérébrale lors du seul autre match que les Penguins ont livré au Heinz Field, le 1er janvier 2011, à l'occasion de la Classique hivernale Bridgestone contre les Capitals de Washington.

« En marquant tôt, je suis convaincu que ça l'a aidé à tourner la page sur ce qui s'était passé, a opiné l'entraîneur Mike Sullivan. Il a connu une bonne soirée et son trio également. »

Voracek, avec son 16e but et 50e point de la saison, et Shayne Gostisbehere ont fourni la réplique des Flyers (28-26-7), qui ont pu miser sur le soutien de milliers de partisans.

Plus occupé, Matt Murray a remporté son duel contre Michal Neuvirth en réalisant 36 arrêts. Neuvirth a bloqué 24 lancers, étant chancelant sur quelques buts.

« On essaie d'aborder le match comme les autres, mais c'est différent en réalité, a commenté Murray. C'était mon premier match à l'extérieur, j'avais des papillons au ventre. J'étais gonflé à bloc en marchant dans le tunnel et en voyant les partisans dans les gradins. J'ai eu un plaisir fou, ç'a été une expérience formidable, à l'exception que j'ai eu froid quelque peu en troisième période parce que nous avions le meilleur. »  

Les Flyers demeurent, pour le moment, à cinq points de la deuxième place de quatrième as dans l'Association de l'Est avec 21 matchs à jouer. Ils devront faire opérer très bientôt la même magie qui leur avait permis de se qualifier in extremis aux séries, la saison dernière.

Ils n'ont remporté que deux de leurs neuf dernières rencontres (2-6-1).

« C'est le scénario qui se répète pour nous, a commenté le joueur de centre français Pierre-Édouard Bellemare. Je sais qu'on crée sa propre chance. Mais la défaite est plus facile à accepter quand tu joues un mauvais match. Nous avons bien joué. Les Penguins ont profité de nos petites erreurs. C'est frustrant. 

« C'est le sport, c'est pour ça que c'est enlevant, a renchéri Bellemare. À un moment donné, le vent va tourner. Mais nous n'avons plus de temps à perdre. Il faut commencer dès le prochain match. »

But du match

Celui du vétéran Matt Cullen qui a donné l'avance 3-1 aux Penguins, à 1:40 du dernier vingt. Le joueur de centre âgé de 40 ans a trompé la vigilance de Neuvirth en s'y prenant à deux fois après avoir contourné vivement le but.

Video: PHI@PIT: Cullen creuse l'écart sur le tourniquet

Arrêt du match

Tout juste avant le but de Cullen, Murray a frustré l'attaquant Jordan Weal à deux reprises à courte distance. Le déroulement de la soirée aurait pu prendre une tournure différente si les Flyers avaient créé l'égalité 2-2. 

Sous le radar

L'attaquant de quatrième trio Tom Kuhnhackl a fait sentir sa présence en distribuant huit des 50 mises en échec des Penguins. L'Allemand a de plus obtenu un tir au but cadré et trois autres interceptés en cours de route ou qui n'ont pas atteint la cible, tout en bloquant deux lancers dans sa zone. Cullen et lui ont été utilisés chacun pendant 4:24 en infériorité numérique. 

Jeu du match

L'effort individuel de Voracek qui lui a permis de rétrécir l'écart à 2-1 à 11:14 du deuxième vingt. Au début d'une situation à quatre contre quatre, Voracek a remporté sa bataille le long de la bande avant de surgir du coin droit et de déjouer Murray.

Video: PHI@PIT: Voracek surprend Murray, rétrécit l'écart

Ce qu'ils ont dit

« C'est un résultat difficile à avaler. Ç'a été une rencontre serrée. J'estime que l'équipe a bien joué, qu'elle a lutté vaillamment et qu'elle a fait plusieurs bonnes choses. Nous avons créé suffisamment d'occasions de qualité, mais nous avons de la difficulté à acheter des buts en ce moment. Il faut respecter notre plan et repousser les limites. Nous savons dans quelle situation précaire nous nous retrouvons. » -- L'entraîneur des Flyers Dave Hakstol.

« Jake (Guentzel) possède du flair à l'attaque. Il affiche une confiance tranquille. Il ne se laisse pas démonter par un événement de l'ampleur de celui de ce soir et il peut jouer avec (Sidney) Crosby ou (Evgeni) Malkin. Rien ne le perturbe, il préconise son style. Il montre une belle maturité qui le sert bien. » -- L'entraîneur des Penguins Mike Sullivan au sujet de l'ailier recrue américain Jake Guentzel.

Ce qu'il faut savoir

Ron Hainsey n'a pas été flamboyant, mais il a livré la marchandise à ses débuts chez les Penguins. Le vétéran défenseur, acquis des Hurricanes de la Caroline jeudi, a obtenu 21:08 minutes de temps de jeu, terminant la soirée avec un différentiel de plus-1. Il a réussi un lancer au but et en a bloqué un devant son gardien. 

La suite

Penguins : Se rendent à Dallas se mesurer aux Stars, mardi (20 h 30 (HE); FS-SW, ROOT).
Flyers : Accueillent l'Avalanche du Colorado, mardi (19 h (HE); NBCSN, CSN-PH).

En voir plus