Skip to main content

Matt Duchene et Gabriel Landeskog restent au Colorado

Le directeur général Joe Sakic a préféré ne pas apporter de changements importants à la date limite des transactions

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

Tous les yeux étaient tournés vers l'Avalanche du Colorado, qui semblait destiné à devenir le protagoniste le plus en évidence à l'occasion de la date limite des transactions, étant donné que l'organisation avait des éléments de premier plan à échanger et un directeur général qui semblait disposé à s'en départir.

Mais, à la fin de ce qui s'est avéré une journée du 1er mars relativement tranquille, ç'a été tout aussi calme chez l'Avalanche, qui a préféré garder les attaquants Matt Duchene et Gabriel Landeskog, se départissant seulement des attaquants Jarome Iginla (échangé aux Kings de Los Angeles) et Andreas Martinsen (aux Canadiens de Montréal).

« Je ne suis pas obligé d'apporter des changements importants, a déclaré le directeur général Joe Sakic en conférence téléphonique, mercredi. J'aime mes joueurs. Si tu cherches à réaliser quelque chose de gros… J'ai toujours dit que si quelque chose se présentait, quelque chose qui allait aider notre organisation à long terme, nous serions prêts à le faire. »

Les rumeurs au sujet de Duchene et Landeskog se sont multipliées ces dernières semaines, amenant les équipes, les directeurs généraux et les partisans à rêver de faire leur acquisition, à imaginer à quel point tout irait mieux si des joueurs aussi dynamiques venaient se greffer à leur formation. Mais il semble bien qu'aucune offre n'ait été assez alléchante pour que Sakic estime que l'Avalanche améliorerait son sort en se départissant de ces deux joueurs de premier plan.

Duchene et Landeskog étaient également prêts à toutes les éventualités. Ils savaient qu'ils ne devaient faire aucun plan d'avenir avant 15 heures (HE), mercredi. L'heure fatidique est passée et ils étaient tous deux encore au même endroit, au Colorado - là où ils ont dit, au cours des derniers jours, qu'ils voulaient rester.

« Ç'a été bizarre, a déclaré Landeskog à Ottawa, où l'Avalanche a tenu une séance d'entraînement, mercredi. En gros, le nom de pas mal tout le monde a circulé, a fait l'objet d'une rumeur ou d'une autre. »

Ressent-on un sentiment de soulagement quand c'est terminé?

« Je pense que oui, a-t-il dit. Je veux être ici. Je veux rester avec l'Avalanche pendant longtemps, alors je suis content d'être ici encore aujourd'hui et que l'heure limite soit passée. Maintenant, nous pouvons tout simplement nous concentrer sur la nécessité de s'améliorer en tant qu'équipe et de préparer le terrain en vue de la saison prochaine. »

Ce fut tout de même une journée étrange. Iginla n'était pas dans l'autobus de l'équipe quand est venu le moment d'aller s'entraîner. Et pendant que les joueurs de l'Avalanche jouaient au soccer, en attendant que la séance commence, Martinsen a reçu un appel et il a disparu à son tour, ayant été échangé en retour de l'attaquant Sven Andrighetto. 

« Je suis content que ce soit fini, a reconnu Duchene, qui a dit avoir entendu au cours des derniers jours qu'il ne serait peut-être pas échangé. C'est bien de pouvoir aller de l'avant. Je ne sais pas trop ce qui arrivera cet été, mais nous traverserons ce pont-là quand le moment viendra.

« J'ai essayé d'y aller un jour à la fois. Ma responsabilité à l'endroit de l'équipe, c'est d'être présent chaque jour, en corps et en esprit. C'est ce que j'ai essayé de faire. Il y a des moments, des journées de congé, où tu es chez toi, assis à ne rien faire, tu vois un gazouillis passer ou quelque chose à la télé et tu te retrouves à y penser un peu. Mais dès que j'arrivais à l'aréna et que j'étais entouré de mes coéquipiers… J'adore côtoyer les gars qui sont ici. »

Sakic a reconnu qu'il a eu des discussions avec d'autres directeurs généraux, mais il n'a pas voulu donner de détails sur la teneur des pourparlers concernant ses deux joueurs ni dire à quel point il est venu près ou non de conclure une transaction.

À ce stade-ci de la saison, il n'y a rien à l'enjeu pour le Colorado dans l'immédiat étant donné que l'équipe est au dernier rang du classement général dans la LNH, et de loin, avec un total de 37 points en 61 matchs. L'équipe la plus proche, les Coyotes de l'Arizona, a récolté 51 points en 62 rencontres. L'Avalanche doit plutôt penser à jouer et à bâtir en vue de l'avenir. Pour le moment, Duchene et Landeskog font partie des plans d'avenir, l'avenir immédiat du moins.

Parce que pour l'Avalanche, l'avenir à long terme représente encore une valeur inconnue.

Duchene et Landeskog auraient été de bonnes options pour des équipes qui cherchaient à mettre la main sur des joueurs qui seront encore sous contrat la saison prochaine. Ils représenteront encore de bonnes options cet été, après le repêchage d'expansion. Selon CapFriendly.com, Landeskog, le capitaine de l'Avalanche, est encore sous contrat pour les quatre prochaines saisons, le montant de son salaire associé au plafond salarial s'élevant à 5 571 429 $ par année, tandis que Duchene est encore sous contrat pour deux autres saisons, au montant annuel de 6 millions $.

Ainsi donc, Sakic, qui semblait disposé à écouter les offres concernant n'importe lequel de ses joueurs, veut continuer à améliorer la formation de l'Avalanche malgré cette saison perdue en 2016-2017. Et bien que cela n'ait pas mené à des changements importants à la date limite des transactions, il reste une longue saison morte à venir.

« Nous allons faire ce qui est le mieux pour notre organisation à long terme, a souligné Sakic. Nous voulons nous rajeunir. C'est ce que nous chercherons à faire cet été. Nous avons libéré un peu d'espace sous le plafond salarial et nous allons essayer de continuer à nous rajeunir, à devenir plus rapides. C'est ce que nous allons faire. »

En voir plus