Skip to main content

Matt Cullen indécis à propos de son avenir après la conquête des Penguins

Le centre de 40 ans ne sait pas s'il va prendre sa retraite après 19 saisons dans la LNH et trois championnats

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

NASHVILLE - Le centre des Penguins de Pittsburgh Matt Cullen, le plus vieux joueur à prendre part à la Finale de la Coupe Stanley 2017, pourra se souvenir de 4 minutes et 42 secondes de temps de jeu du match no 6 des Penguins face aux Predators de Nashville dimanche.

Ce 4:42, c'est le temps que l'athlète de 40 ans originaire de Virginia, au Minnesota, a passé en désavantage numérique, une performance clé dans la victoire de 2-0 des Penguins et de la deuxième conquête consécutive de la Coupe Stanley.

Les Predators ont obtenu quatre supériorités numériques, comparativement à zéro pour les Penguins, lors du match no 6, dont un 5-contre-3 de 32 secondes en troisième période.

Cullen et les Penguins ont écoulé ces deux pénalités en troisième période, avant d'assister au but de Patric Hornqvist à 18:25 du dernier engagement, et à celui de Carl Hagelin dans un filet désert qui scellait l'issue de la rencontre.

« Nous étions en mode survie à ce moment-là », a mentionné Cullen, qui a joué pendant 19:42 lors du match no 6. « Nous comprenions très bien que le prochain but pourrait être le but gagnant.

« Nous ne savions plus où donner de la tête et nous essayions seulement de dégager la rondelle. Matty (Matt Murray) a été exceptionnel devant le filet. On essayait de survivre et de donner la chance à nos meilleurs joueurs de pouvoir faire la différence. »

Cullen, qui a traversé 19 campagnes de la LNH et remporté la Coupe Stanley à trois reprises (avec les Hurricanes de la Caroline en 2006 et avec Pittsburgh lors des deux dernières saisons), a expliqué qu'il était trop tôt pour dire s'il allait accrocher ses patins après la conquête de cette année.

« C'est difficile même d'y songer, à cause de l'inconnu, a avancé Cullen. Le hockey m'a suivi toute ma vie. Depuis que j'ai deux ans. C'est tout ce que j'ai voulu faire. C'est tout ce dont j'ai rêvé, et je remercie Dieu chaque jour de m'en avoir donné la chance.

« Tellement de gens m'ont aidé en cours de route. C'est lors de moments comme ce soir que je me remémore tout ça, et je me sens si reconnaissant et humble, c'est incroyable. »

Après le match, certains indices laissent présager que Cullen pourrait opter pour la retraite.

Le défenseur Ron Hainsey, le premier joueur à recevoir la Coupe des mains du capitaine Sidney Crosby, a dit avoir demandé que cet honneur soit réservé à Cullen.

« J'aurais aimé que ce soit Cullen, si c'était son dernier match, et je pense que c'est le cas, ou Chris Kunitz, qui a remporté la Coupe quatre fois, a expliqué Hainsey. Mais évidemment, c'est un grand honneur pour moi. »

En 123 matchs de séries, Cullen a récolté 56 points (18 buts, 38 passes). En 1 366 rencontres de saison régulière, il a amassé 689 points (248 buts, 441 passes).

Pour Cullen, le fait d'avoir joué un rôle important en désavantage numérique lors de ce match crucial a été très émouvant.

« Bien sûr, quand on se retrouve au coeur de l'action, a-t-il soutenu. De pouvoir contribuer, c'est important, sans aucun doute. C'est incroyable d'avoir fait partie d'un groupe si exceptionnel. »

En voir plus