Skip to main content

Match no 1: Blues et Bruins suivent la tendance de matchs imprévisibles

Des remontées et des victoires en prolongation ont marqué les matchs inauguraux des Finales des dernières années

par LNH.com @LNH_FR

La victoire des Bruins de Boston 4-2 à la suite d'une belle remontée contre les Blues de St. Louis dans le match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley 2019 a poursuivi une tendance qui s'est établie au cours de la dernière décennie de dénouements imprévisibles dans le match d'ouverture de la grande finale.

Les Bruins ont accordé les deux premiers buts du match avant d'inscrire quatre buts sans réplique. Il s'agissait de la première victoire de l'histoire des Bruins en Finale de la Coupe Stanley dans un match où ils ont tiré de l'arrière par plus d'un but.

À LIRE AUSSI: Cinq questions avec… Michael Ryder | Bruce Cassidy a eu la main heureuse | St. Louis s'estime coupable d'avoir « rétréci » la patinoire

Voici un résumé des remontées, des matchs décidés en prolongation et des autres dénouements inattendus qui se sont produits dans les matchs no 1 de la Finale entre 2010 et 2018.
 
2018: Les Golden Knights de Vegas et les Capitals de Washington s'échangent les devants à quatre reprises, une première dans l'histoire de la Finale de la Coupe Stanley. Vegas l'emporte 6-4, décrochant ainsi la victoire dès le premier match de l'histoire de l'organisation en Finale.
 
2017: Les Predators de Nashville effacent un retard de trois buts pour créer l'égalité 3-3 contre les Penguins de Pittsburgh avant de voir Jake Guentzel marquer le but gagnant alors qu'il restait seulement 3:17 à écouler à la troisième période. Les Penguins ont finalement gagné 5-3.
 
2016: Les Sharks de San Jose ont marqué deux buts pour venir de l'arrière et niveler la marque 2-2 contre les Penguins, mais Nick Bonino a touché la cible alors qu'il ne restait que 2:33 à jouer au troisième tiers pour procurer à Pittsburgh un gain de 3-2.
 
2015: Les Blackhawks de Chicago accusaient un retard de 1-0 sur le Lightning de Tampa Bay avec moins de sept minutes au cadran en troisième période, mais Teuvo Teravainen et Antoine Vermette ont tour à tour fait vibrer les cordages en l'espace de 1:58 pour permettre aux Blackhawks de l'emporter 2-1 sur la route.
 
2014: Les Kings de Los Angeles tiraient de l'arrière 2-0 contre les Rangers de New York tard en première période. Des buts de Kyle Clifford et Drew Doughty ont toutefois forcé la tenue de la prolongation, et Justin Williams a complété la remontée à 4:36 de la période de surtemps à l'aide de son premier but en carrière en prolongation en séries dans un gain de 3-2.
 
2013: Les Blackhawks ont vu les Bruins prendre les devants 3-1 tôt au troisième tiers. Des buts de Dave Bolland et Johnny Oduya leur ont toutefois permis de créer l'égalité, et les Blackhawks se sont finalement imposés 4-3 lorsque Andrew Shaw a fait mouche à 12:08 de la troisième période de prolongation. Il s'agit du cinquième plus long match de l'histoire de la Finale de la Coupe Stanley.
 
2012: Les Kings ont porté leur fiche à 9-0 sur la route au cours des séries éliminatoires 2012 quand Anze Kopitar a trouvé le fond du filet à 8:13 de la prolongation pour procurer à Los Angeles une victoire de 2-1 contre les Devils du New Jersey.
 
2011: Raffi Torres a marqué alors qu'il ne restait que 19 secondes à écouler au troisième tiers pour ainsi réussir le plus gagnant le plus tardif en temps réglementaire en Finale de la Coupe Stanley depuis 1992, pour donner aux Canucks un gain de 1-0 à domicile contre les Bruins.
 
2010:
Les Blackhawks et les Flyers de Philadelphie ont inscrit un total combiné de 11 buts dans le match à plus haut pointage en Finale depuis 1992. Cinq buts ont été marqués en première période et autant en période médiane avant que Tomas Kopecky n'inscrive le but gagnant pour Chicago dans une victoire de 6-5.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.