Skip to main content

Massé, Dumont, Kulikov... les Voltigeurs étaient vraiment amochés!

LNH.com @NHL

RIMOUSKI "Attendez la fin du tournoi, avait prévenu Guy Boucher. Vous allez voir que ça n'a pas de bon sens à quel point on est amochés."

Et bien, le pilote des Voltigeurs de Drummondville a enfin pu donner un bilan médical plus détaillé, tard vendredi soir, après l'élimination des siens en demi-finale de la Coupe Memorial MasterCard. Il n'avait plus rien à cacher aux Spitfires de Windsor, qui les ont battus 3-2 en prolongation. Ni aux Rockets de Kelowna, ceux que le club drummondvillois aurait affronté si, par miracle, il s'était rendu jusqu'à la finale de dimanche au Colisée de Rimouski.

Et c'est effectivement un miracle qu'il aurait fallu, s'il faut en croire la liste donnée par Boucher.

Outre Ryan McKiernan (commotion cérébrale) et Samson Mahbod (pied), tombés au combat pendant le match de vendredi, les Voltigeurs ont dû miser sur des effectifs amochés en Philippe Lefevre (épaule), Benoît Lévesque (épaule) et Maxime Frenette (fêlure au pied).

Le pilote des Voltigeurs a aussi rappelé que Dany Massé, qui appartient au Canadien, a joué même s'il savait qu'il aurait besoin d'une opération au genou après le tournoi. Il a par ailleurs fait savoir que Dmitry Kulikov, le défenseur vedette de l'équipe qui pourrait être sélectionné au premier tour lors du prochain repêchage de la LNH, était blessé à l'épaule et "surtout à l'aine".

"??'a eu un impact énorme sur son coup de patin", a souligné Boucher.

Et, comme il avait également promis, l'entraîneur a énuméré les nombreux maux qui ont affligé Gabriel Dumont. Ce qui n'a pas empêché ce dernier d'aider les Voltigeurs à cette Coupe Memorial, notamment en marquant le but victorieux en prolongation contre l'Océanic de Rimouski dans le dernier match du tournoi rotation.

"Une épaule qui tient à seulement deux tendons, un orteil fracturé, une entorse à la cheville subie dans la série contre Rimouski qui, selon les médecins, aurait nécessité six mois pour guérir, a commencé par dire Boucher au sujet de Dumont. Ensuite, il y a le genou, deux claquages, des élongations musculaires à deux doigts qui l'empêchaient de bien refermer sa main sur son bâton..."

Par ailleurs, le gardien Marco Cousineau, ainsi que Sean Couturier, Marc-Antoine Desnoyers et Andrew Randazzo ont tous été malades à un moment ou l'autre durant le tournoi.

Sans oublier Chris DiDomenico, confiné aux béquilles et à une chaise roulante pendant tout le tournoi.

Vibrant hommage

Voilà pourquoi Boucher a livré un vibrant hommage à ses joueurs dans le vestiaire, vendredi, dans les minutes qui ont suivi leur défaite contre les Spitfires.

"Il nous a dit qu'on pouvait être fiers, que c'était nous les champions", a relaté Cousineau.

"C'était assez spécial, a dit Yannick Riendeau, l'attaquant vedette des Voltigeurs, du discours de Boucher. Il nous a remerciés en disant que c'était incroyable ce qu'on lui avait donné.

"Mais c'est réciproque, a ajouté Riendeau. (Boucher) est une personne incroyable et je n'oublierai jamais ce qu'il nous a donné. ??'a été assez émouvant de se quitter comme ça."

"C'était dur de leur parler, a reconnu Boucher. On a vécu beaucoup d'émotions. Des jeunes qui ont tellement donné, qui étaient tellement convaincus qu'ils se rendraient en finale malgré tout... Je leur ai dit que dans la vie, ce n'est pas ce qui nous arrive qui compte, mais comment on y réagit.

"Cette année, on ne s'est jamais laissé écraser. J'ai toujours vécu ma vie comme ça et ces jeunes-là, ils ont vécu leur vie comme ça toute l'année.

"Je dirige des individus, je les dirige pour la vie. C'est du hockey, mais ça va bien au-delà de ça", a ajouté Boucher.

"Il y a trois réactions possibles à l'adversité. Tu peux te battre, tu peux fuir ou tu peux figer. C'est un choix que tu fais. Et ces jeunes-là, ils ont choisi de se battre. Avec ce qu'ils ont appris ici à la Coupe Memorial, et cette année dans la LHJMQ, c'est de cette façon qu'ils vont maintenant aborder leur vie."

En voir plus