Skip to main content

Martin Gerber aura la chance de prouver sa réelle valeur aux Sénateurs

LNH.com @NHL

OTTAWA - Pour les Sénateurs d'Ottawa, les séries éliminatoires représentent un second départ, après leurs défaillances du sprint final. Mais tout comme en saison régulière, ils seront confrontés à des interrogations vis-à-vis à la situation de l'équipe devant le filet.

Martin Gerber est le gardien numéro 1 des Sénateurs, mais à l'aube du premier match de la série quarts de finale de l'Association de l'Est face aux Penguins de Pittsburgh, il ne compte qu'une seule victoire en carrière en séries éliminatoires.

Pour cette raison, tous les yeux seront tournés vers le gardien de 33 ans, mercredi soir au Mellon Arena. Mais Gerber envisage avec optimisme cette opportunité de faire taire ses critiques.

"Chaque fois que vous avez une chance de garder les buts, vous voulez livrer de bonnes performances, a rappelé le gardien d'origine suisse. Vous voulez aider votre équipe et faire tout en votre pouvoir pour connaître du succès.

"Mon but est de demeurer le plus détendu possible, sans me laisser distraire par tout ce qui peut se passer autour de moi, a ajouté Gerber. Si je me concentre sur le travail que j'ai à faire, tout ira bien."

Dans une série qui mettra aux prises des Sénateurs amochés face aux talentueux attaquants des Penguins, les performances de Gerber auront une influence déterminante. Même s'il a vécu deux finales de la Coupe Stanley (en 2003 avec Anaheim et en 2006 avec la Caroline), Gerber n'a participé qu'à huit rencontres éliminatoires en carrière.

Si le peu d'expérience de Gerber fait jaser les amateurs de hockey de la capitale canadienne, ses coéquipiers ne semblent pas inquiets.

Depuis que Gerber s'est joint aux Sénateurs à titre de joueur autonome en 2006, la situation des gardiens a maintes fois meublé les discussions. Gerber devait alors occuper le poste de gardien numéro 1, mais plus souvent qu'autrement, il a joué le rôle d'adjoint à Ray Emery.

Mais compte tenu des controverses dans lesquelles il a été impliqué cette saison, Emery, qui a mené les Sénateurs à la grande finale il y a un an, est devenu le réserviste.

Gerber a amorcé chacun des 17 derniers matchs de l'équipe, et il les a tous complétés à l'exception d'un seul. L'entraîneur en chef et directeur général Bryan Murray est d'avis que son gardien sera prêt.

"Il y a eu une période de temps en janvier où Martin n'a pas joué avec l'aplomb qu'il a affiché dernièrement, a souligné Murray plus tôt cette semaine. Mais je pense qu'il nous donne une chance de gagner et c'est tout ce que nous pouvons exiger."

Gerber amorcera les quarts de finale d'association avec un dossier en carrière de 1-1, une moyenne de buts alloués de 3,48 et un taux d'efficacité de 0,854.

Son dernier départ en séries éliminatoires remonte au 28 mai 2006, lors du 5e match de la finale de l'Association de l'Est entre les Hurricanes de la Caroline et les Sabres de Buffalo, mais il n'avait pas terminé la rencontre.

En voir plus