Skip to main content

Brodeur sera immortalisé au moyen d'une statue de bronze lundi

Le dévoilement fera partie d'un week-end de festivités célébrant la carrière du légendaire gardien de la LNH

par Mike G. Morreale @mikemorrealenhl / Journaliste LNH.com

NEWARK, New Jersey - Il n'existe pas de meilleure affectation, pour un partisan de longue date des Devils du New Jersey, que de s'asseoir avec Martin Brodeur et de discuter de la façon dont on se souviendra de lui à l'extérieur du Prudential Center.

C'est la mission qui a été donnée à l'artiste Jon Krawczyk, un homme né au New Jersey qui est renommé pour ses sculptures abstraites en acier et en bronze, quand les Devils lui ont demandé de concevoir une œuvre qu'on allait appeler « The Salute » (le salut), une statue de Brodeur plus grande que nature qui sera dévoilée lundi à Newark.

La statue fait partie d'un hommage à Brodeur, qu'on va lui rendre tout au long du week-end au cours de festivités qui seront couronnées par le retrait de son chandail, mardi.

Krawczyk, qui dit s'inspirer d'artistes tels que Pablo Picasso, Henry Moore et David Smith, est bien connu des Devils. Il a construit le patineur en acier inoxydable de trois étages appelé « The Iron Man » (l'homme de fer), qui se trouve à l'extérieur du Prudential Center depuis 2009.

L'homme qui est né à Boonton Township, au New Jersey, et a obtenu son diplôme à Delbarton School à Morristown est déménagé à Malibu, en Californie, il y a 16 ans.

La façon de représenter Brodeur visuellement a commencé à lui venir en septembre et le produit fini, qui mesurera 11 pieds de haut et pèsera un peu moins de 1000 livres, a été complété en cinq mois.

« De septembre jusqu'à la fin de janvier, j'ai régulièrement travaillé de 10 à 12 heures par jour, avec l'aide de six à huit personnes, a indiqué Krawczyk. À peu près 95 pour cent de mes œuvres d'art ne sont pas réalistes mais plutôt abstraites, et j'utilise différentes formes avec de l'acier ou du bronze pour essayer que ce soit quelque chose d'unique et spécial. »

Krawczyk, qui est âgé de 45 ans, a rencontré Brodeur à St. Louis avant le début du projet et il a regardé d'innombrables photos dans le but de trouver la pose que le gardien et recordman apprécierait le plus. Ç'a été spécial pour Krawczyk de pouvoir s'asseoir avec Brodeur pendant une heure et de discuter du projet.

« Les Devils voulaient vraiment qu'il y ait une image de son visage pour qu'on voit que c'est Martin, mais comment peut-on montrer le visage d'un gardien quand il a tout son équipement?, a fait remarquer Krawczyk. J'ai passé en revue des tonnes d'images avec Martin, mais il a fini par me parler d'une photo d'un match qu'un de ses amis lui avait fait parvenir, et que j'ai trouvée pas mal 'cool' moi aussi. C'est cette pose que nous avons décidé d'utiliser. »

La statue de Brodeur a été coulée dans le bronze et elle présente un portrait complet du gardien, avec son masque, son bâton, ses jambières, son gant, son bloqueur, ses patins et même les bretelles sur son dos. Krawczyk s'est servi de quelque chose s'apparentant à un mannequin pour y placer l'équipement avant de travailler avec l'argile.


« Il faut utiliser de l'argile pour faire un moule et ensuite, tu verses le matériel, alors nous avons utilisé le plus grand nombre de vraies pièces possible, a affirmé Krawczyk. La seule partie difficile était les endroits où se trouvent la peau, le visage et les cheveux. Mais c'est là où se trouve la magie, parce que ce sont les détails qui feront en sorte que cette statue sera incroyable. »

Krawczyk a noté que ce genre de projet prend habituellement six à huit mois à compléter, mais puisque les détails n'ont été finalisés qu'en septembre, il en a fait une priorité.

« En fait, nous avons réussi un petit miracle, a-t-il souligné. C'était très dur sur les nerfs, mais je crois que le produit fini est incroyable. Nous avons à ce point réussi à inclure des détails qu'on peut voir les coutures sur le lettrage, les numéros et les gants. Les gens vont être excités quand ils vont voir ça. »

À l'intérieur de la statue, on a enfermé des capsules historiques soumises par six partisans des Devils, qui ont vu leurs souvenirs personnels être choisis parmi plus de 500 applications. Ces six partisans ont été invités à assister au dévoilement de la statue.

Krawczyk estime qu'il a assisté à plus de 300 matchs des Devils. Pendant qu'il étudiait au Connecticut College, où il a étudié en économie, en histoire de l'art et en art, il écoutait tous les matchs à radio ou enregistrait les matchs à la télé afin qu'il puisse les regarder plus tard.

« C'était tellement un bel honneur pour moi de le faire; Brodeur est le meilleur gardien de tous les temps, a-t-il dit. Il a transformé le hockey et les règles, avec la surface en trapèze qu'on a décidé de mettre derrière le filet.

« Il y a des pièces mémorables que j'ai faites au cours de ma carrière, telles que la croix du 11 septembre, appelée '9/11 Cross', à Ground Zero à New York; mais les deux projets avec les Devils, et tout particulièrement la pièce de Brodeur, ont été incroyables. »

La croix du 11 septembre, une œuvre d'une hauteur de 14 pieds qui est suspendue à l'extérieur de l'église St. Peter's à New York, a été soudée en utilisant des fragments obtenus des décombres du World Trade Center.

Krawczyk a quitté son studio de Malibu avec la statue de Brodeur, lundi, et amorcé le voyage de quatre jours à travers le pays afin d'aller rendre visite à sa mère et à sa sœur à Boonton, jeudi, pour ensuite aboutir au Prudential Center, vendredi.

« J'ai un camion avec une remorque à l'arrière et nous allons bien envelopper la statue et la mettre dans une caisse afin que personne sache ce qu'il y a à l'intérieur, a-t-il fait savoir avant son départ. Le transport se fera discrètement, en quelque sorte. J'ai payé un billet d'avion à mon neveu, du New Jersey jusqu'à Malibu, pour qu'il fasse le trajet avec moi et me tienne compagnie. J'avais besoin de renforts pour cette tâche et il est également un très grand partisan des Devils. »

Brodeur a certainement hâte de voir le produit fini. Il est le premier joueur des Devils à se faire immortaliser au moyen d'une statue.

« J'ai été vraiment surpris quand ils ont trouvé l'idée de faire une statue; c'est quelque chose à laquelle je n'aurais jamais pensé », a déclaré Brodeur à Matt Loughlin sur les ondes de WFAN Sports Radio. « Le processus avec [Krawczyk] a été formidable. Nous avons trouvé quelque chose qui, premièrement, me ressemblerait et, deuxièmement, symboliserait certaines des choses que j'ai faites durant ma carrière.

« Nous avons trouvé une pose où je fais un salut; la façon dont je saluais toujours les partisans après avoir été nommé étoile du match ou après avoir établi un record. Je trouvais que c'était approprié. »

En voir plus