Skip to main content

Maple Leafs : Marner persévère malgré de l'adversité cette saison

L'attaquant connaît du succès et a remporté le vote de la Sélection ultime après avoir surmonté une blessure et des moments tristes

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

TORONTO - Mitchell Marner est enfin en train de guérir, tant sur le plan physique qu'émotionnel.

L'attaquant des Maple Leafs de Toronto participera au Match des étoiles Honda 2020 de la LNH, samedi au Enterprise Center de St. Louis (20 h HE, TVAS, CBC, SN, NBC), en espérant mettre un point final à un chapitre tumultueux de six mois de sa vie, au cours desquels il a dû composer avec de la douleur physique, de la peine et de la frustration.

« Ç'a été une montagne russe. Il y a eu beaucoup de hauts et de bas », a admis Marner dans une entrevue avec LNH.com. « Ça m'a rendu plus fort de voir la volonté que je possède et de sentir à quel point ma famille croit en moi, me soutient et m'aime.

« C'est l'une des raisons pour lesquelles c'est si génial d'aller au Weekend du Match des étoiles. Je suis tellement heureux d'en faire partie, de partager ce moment avec ma famille et de voir que c'est le soutien du public qui me permet d'y aller.

« C'est génial. C'est l'occasion de placer le tumulte des derniers mois derrière moi. »

À LIRE AUSSI : Binnington prouve qu'il n'est pas un feu de pailleQuinn Hughes impressionne son jeune frère Luke par son jeuMcDavid et Draisaitl ne s'assoient pas sur leurs lauriers chez les Oilers

Il a été sélectionné pour faire partie de l'équipe de la section Atlantique dans le cadre du scrutin du vote des partisans Adidas de la Sélection ultime. Le soutien du public a été comme une bouffée d'air frais pour l'attaquant de 22 ans, qui se rappelle avoir ressenti la colère de certains partisans, il n'y a pas si longtemps.

Marner, natif de Markham, en banlieue de Toronto, se souvient d'avoir promené son chien l'été dernier, quand des adolescents ont commencé à crier après lui parce qu'il n'avait toujours pas signé un nouveau contrat avec les Maple Leafs, alors qu'il était joueur autonome avec compensation. Il a éventuellement accepté un contrat de six ans d'une valeur de 65,3 millions $ le 13 septembre, mais sa famille, surtout son père Paul, avait déjà été critiquée sur les réseaux sociaux parce qu'on l'accusait de s'être mêlée du processus décisionnel de Marner.

« C'est la première fois que je vivais une situation contractuelle semblable, a expliqué Marner. C'était différent que ma famille soit impliquée dans cette situation. Ç'a été très difficile. Je ne dirais pas que j'étais fâché, mais je dirais que je n'étais pas à l'aise d'entendre ce que les gens disaient à des membres de ma famille. Je n'étais pas à l'aise et surtout pas très heureux.

« Je suis chanceux que ma famille m'ait soutenu dans tout ça. Elle aurait été derrière moi, peu importe ma décision. »

Des mois plus tard, Marner affirme comprendre qu'il a beaucoup plus de partisans derrière lui que le contraire.

« Maintenant que je vois à quel point les partisans croient en moi, en notre équipe et en chacun de nos joueurs, c'est génial, a-t-il dit. Je sais qu'ils voulaient que je signe le plus rapidement possible. Je comprenais ça. Tout le monde voulait le mieux pour les deux parties. Nous en sommes venus à une entente, et maintenant, je suis très heureux que les partisans aient voté pour moi.

« Ç'a été très plaisant. Honnêtement, je ne savais pas trop comment fonctionnait tout le processus quand le vote des partisans a été lancé. J'avais entendu dire que des partisans de certaines équipes créaient des centaines de comptes pour comptabiliser le plus de votes possible. Je ne me suis pas fait trop d'attentes pour ne pas que ce soit trop difficile si on ne votait pas pour moi.

« Je voyais ça comme une situation gagnant-gagnant. Si tu participes au Match des étoiles pour la première, tu as la chance de vivre ce moment avec les gens que tu aimes. Tu peux démontrer tes habiletés et passer du temps avec tellement de joueurs que tu n'as pas la chance de côtoyer habituellement. Si tu n'y participes pas, tu obtiens un congé de sept jours qui te permet de te reposer et de prendre soin de toi.

« Dans les deux cas, ç'aurait été positif, mais c'est génial de voir que les partisans ont voté pour moi. »

L'impasse contractuelle de Marner s'est résolue à la mi-septembre, ce qui lui a permis de participer à presque tout le camp d'entraînement. À ce moment-là, il ne savait qu'il s'apprêtait à vivre des moments difficiles dans les prochains mois, tant sur le plan émotif que physique.

Cinq semaines plus tard, il a été anéanti d'apprendre qu'Hayden Foulon, une jeune fille âgée de 7 ans qu'il avait qualifiée de son « héroïne », était décédée après un courageux combat contre la leucémie le 20 octobre. Marner avait rencontré Hayden pour la première fois quand il avait visité l'hôpital pour enfants de London en 2015, alors qu'il s'alignait pour les Knights de London dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL). Les deux étaient demeurés amis depuis.

Il a ensuite subi une entorse au haut de la cheville face aux Flyers de Philadelphie le 9 novembre, une blessure qui l'a contraint à rater les 11 matchs suivants. Durant son absence, il s'est retrouvé bien malgré lui au cœur de l'actualité sportive.

Quelques jours après que Mike Babcock eut été relevé de ses fonctions d'entraîneur des Maple Leafs, le 20 novembre, certains articles de journaux ont avancé que Babcock avait demandé à Marner de classer ses coéquipiers du plus travaillant au plus paresseux en janvier 2017, lors de la saison recrue de Marner. Ce dernier a confirmé aux journalistes que l'incident avait bel et bien eu lieu, ajoutant que c'était désormais loin derrière lui.

Video: TOR@FLA: Marner redirige la passe de Hyman

C'est ce qu'il espère faire avec toutes les embuches auxquelles il s'est buté cette saison : mettre le tout derrière lui.

« Ma famille était là pour moi quand Hayden est décédée. Mes amis étaient là. Sa famille était présente pour moi, et vice-versa. Elle aura toujours une place dans mon cœur et dans celui de plusieurs personnes », a mentionné Marner.

« Je n'avais pas subi une blessure semblable depuis longtemps. Dans tout ça, je m'assurais de rester positif. Je voulais demeurer en santé.

« Maintenant, c'est le Weekend du Match des étoiles et je suis très fébrile. C'est ma première participation. Tu grandis en regardant le Match et tu en entends parler. Ça devrait être très plaisant d'y participer. »

Pour Marner, qui cumule 47 points (13 buts, 34 passes) en 38 matchs, l'un des meilleurs moments de la fin de semaine sera d'avoir la chance de démontrer son talent aux côtés de son compagnon de trio Auston Matthews.

« En fait, je suis un peu nerveux, a-t-il confié. Espérons que ça se passera bien. Je sais qu'avec mes amis et ma famille sur place, nous aurons beaucoup de plaisir. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.