Skip to main content

Une complicité qui rapporte gros pour les Jets

Mark Scheifele estime que son coéquipier Blake Wheeler mérite considération pour l'obtention du trophée Hart

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

L'attaquant Blake Wheeler est au sommet de son art chez les Jets de Winnipeg. C'est son jeune coéquipier Mark Scheifele qui le dit. 

« Le meilleur passeur de la LNH? C'est Blake, aucun doute dans mon esprit », a répondu Scheifele récemment à San Jose, à l'occasion de sa première participation au Match des étoiles, avec Wheeler à ses côtés.

Scheifele, âgé de 25 ans, et Wheeler, 32 ans, sont de grands complices tant sur la glace qu'à l'extérieur.

« Je suis sans doute la personne avec laquelle il parle le plus au téléphone après son épouse », a lancé Scheifele en réprimant un sourire.

« Nous passons beaucoup de temps ensemble quand l'équipe est à l'étranger. Nous sommes comme de meilleurs amis. Il me refile plein de trucs et de conseils. Je suis chanceux de l'avoir avec moi. »

À LIRE AUSSI : Roslovic nommé première étoile de la semaine dans la LNHDate limite : Les besoins des équipes dans la course dans l'Ouest | Byfuglien désormais réévalué sur une base quotidienne

La présence de Wheeler à ses côtés n'est pas étrangère à la progression constante qu'il affiche depuis ses débuts dans la LNH. À sa sixième saison complète dans la LNH, Scheifele est en voie d'atteindre de nouveaux sommets à l'attaque après 53 matchs - 26 buts, 36 passes pour 62 points.

Le brio du duo - Wheeler totalise 65 points (11 buts, 54 passes) - compte pour beaucoup dans les succès des Jets, prochains adversaires des Canadiens de Montréal au Centre Bell jeudi, qui trônent au sommet de la section Centrale.

Video: EDM@WPG: Scheifele complète Wheeler et fait 4-4

« Blake est la principale raison de nos succès, a continué Scheifele en ressortant l'encensoir. Il ne reçoit pas le mérite qui lui revient parce qu'il passe sous le radar. Mais si vous pouviez voir tout ce qu'il fait sur une base régulière. Il écoule le temps en infériorité numérique, il bloque des tirs, il encaisse des mises en échec, il en donne. Il fait tout, il est formidable. C'est notre grand leader. » 

Le joueur de centre natif de Kitchener, en Ontario, en parle comme d'un candidat pour l'obtention du trophée Selke, qu'on attribue à l'attaquant qui se démarque le plus par ses qualités en défense.

« Oui pour le Selke, mais je le vois même comme un des finalistes pour le trophée Hart, du joueur le plus utile à son équipe, a-t-il opiné. Il nous est d'une grande utilité. Sans lui, nous ne serions pas où nous sommes (au classement). »

Wheeler, le capitaine des Jets qui est avec l'équipe depuis son retour à Winnipeg, est au deuxième rang dans la LNH au chapitre des passes cette saison, avec 54. Nikita Kucherov du Lightning de Tampa Bay en a 59. Wheeler avait dominé la LNH avec 68 passes la saison dernière, à égalité avec Claude Giroux des Flyers de Philadelphie.

« Il a des yeux tout autour de la tête, a élaboré Scheifele. Il collige les informations à la vitesse de l'éclair : il sait où ses coéquipiers se trouvent sur la glace, il fait des lectures sur le positionnement des défenseurs, même de leur bâton, et du gardien et il identifie les lignes de passes. Je lui demande souvent des trucs ou je suis curieux de savoir ce qu'il voit exactement dans des situations précises. » 

Video: WPG@NJD: Scheifele crée l'égalité avec un laser

Déception vite surmontée

Les Jets se sont remis rapidement de leur élimination en finale de l'Association de l'Ouest contre les Golden Knights de Vegas, la saison dernière.

« Ça n'a pas été difficile », a indiqué Scheifele, en faisant remarquer que les Jets demeurent une jeune équipe. « La ligue est tellement compétitive. Tout est toujours à recommencer. Vous ne pouvez jamais rien tenir pour acquis. Nous devons batailler ferme dans chacun des matchs. Vous en perdez quelques-uns d'affilée et ça peut vous sortir du portrait des séries. » 

Les Jets sont plutôt en bonne position aux avant-postes de l'Association de l'Ouest. Seuls les Flames de Calgary les devancent.

« Nous sommes satisfaits, mais ça ne veut rien dire à ce stade de la saison régulière. Il reste encore plusieurs matchs à jouer, a fait remarquer Scheifele. Nous sommes bien partis et nous savons que nos chances de faire un autre bon bout de chemin en séries seront bonnes si nous poursuivons dans la même voie. »

Sur le plan personnel, Scheifele a dit avoir énormément appris du long parcours des Jets en séries, l'an dernier.

« L'expérience acquise a été inestimable, mais ce qui est intéressant avec les séries éliminatoires c'est qu'elles peuvent être complètement différentes d'une année à l'autre. Il faut être capable d'être dans le bon état d'esprit et de trouver des solutions pour chacune des situations qui se présentent : une équipe sur une lancée, un gardien qui arrête tout ou une baisse de régime de votre part. C'est la partie la plus le "fun" du sport : essayer de surmonter l'adversité. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.