Skip to main content

Marian Hossa se dit impressionn? par les habitudes de travail des Red Wings

LNH.com @NHL

DETROIT — L'uniforme rouge et blanc des Red Wings de Detroit sied parfaitement à Marian Hossa. Et le Slovaque semble plus à sa place encore à la droite de Pavel Datsyuk et Tomas Holmstrom.

"Nous avons neuf matchs hors-concours pour se préparer à la saison. Nous aurons bien le temps d'harmoniser nos jeux", a déclaré Hossa après l'entraînement des Red Wings, mercredi matin, au Joe Louis Arena.

Hossa vise à remporter la coupe Stanley après avoir tourné le dos aux Penguins de Pittsburgh. Il se dit convaincu d'avoir pris la bonne décision.

"J'ai bien aimé mon expérience à Pittsburgh. J'ai adoré jouer avec Sidney (Crosby). Mais j'ai toujours apprécié la façon de jouer des Red Wings. Et ça ne date pas des dernières séries.

"Detroit possède une formation bien équilibrée. C'est également une équipe tricotée serrée. J'aime mes chances de gagner la coupe ici."

Une machine

Hossa vient juste d'arriver à Detroit qu'il a vite constaté les raisons des succès de l'équipe.

"Ces gars-là travaillent très fort. Il n'y a jamais de laisser-aller, dit-il. Chris Chelios a peut-être 46 ans, mais il continue à pousser son corps à la limite. C'est une véritable machine. On ne peut faire autrement que de le suivre. C'est vrai de Chelios, mais de bien d'autres joueurs aussi."

Hossa est âgé de 29 ans. En venant à Detroit, il voulait avoir l'occasion de côtoyer de grands joueurs pour qui l'heure de la retraite risque de sonner bientôt.

"Il y a de futurs membres du Panthéon du hockey dans cette chambre. J'aurai la chance d'en apprendre juste en les observant. (Nicklas) Lidstrom et Chelios sont de grands joueurs, mais aussi (Kris) Draper, (Kirk) Maltby et Holmstrom. Les Red Wings forment une grande organisation. Il y a beaucoup d'histoire ici."

Un entretien avec Gainey

Hossa avoue que la décision de venir à Detroit n'a pas été facile à prendre. L'idée de rester à Pittsburgh était quand même séduisante. Il y a eu aussi cette offre de plusieurs dizaines de millions des Oilers d'Edmonton. Le Canadien a également cherché à le séduire.

"J'ai eu un entretien avec Bob Gainey le 1er juillet. Il m'a parlé du Canadien et de la place que je pourrais occuper dans l'équipe. A la fin de notre conversation, il m'a dit que la décision m'appartenait."

Hossa a réfléchi à son avenir durant une bonne partie de la nuit. Le 2 juillet, sa décision était prise. Il irait à Detroit. L'ancien attaquant des Sénateurs d'Ottawa et des Thrashers d'Atlanta a conclu une entente d'un an de 7,4 millions $ US. Il sera joueur autonome sans compensation à la fin de la saison.

"Ce fut une décision difficile. Certaines personnes sont déçues. Mais c'est ma vie", fait valoir le numéro 81 des Red Wings.

En voir plus