Skip to main content

Marian Hossa, absent pour la saison, une « énorme perte » pour Chicago

Les Blackhawks considèrent leurs options alors que l'ailier droit est ennuyé par un problème cutané

par Brian Hedger / Correspondant LNH.com

CHICAGO - Comment remplacer Marian Hossa?

Les Blackhawks de Chicago doivent répondre à cette question après avoir appris mercredi que l'ailier droit allait rater la saison 2017-18 de la LNH en raison d'une maladie cutanée évolutive, et des effets secondaires provoqués par la médication qui l'aidait à traiter cette maladie. 


« Je ne crois pas que l'on peut remplacer [Hossa], car il est un joueur spécial », a mentionné Quenneville, qui a dirigé Hossa au cours de ses huit saisons passées à Chicago. « Nous ne voulons pas dire que nous allons chercher à trouver un Marian Hossa. Nous avons été très chanceux dans la manière dont nous avons fait son acquisition [comme joueur autonome en 2009] et avec la manière dont il a joué avec nous, alors c'est difficile à dire […], mais je ne crois malheureusement pas que nous pourrons le trouver à nouveau. »

Hossa, âgé de 38 ans, a récolté 1134 points (525 buts, 609 passes) en 1309 matchs avec les Blackhawks, les Sénateurs d'Ottawa, les Thrashers d'Atlanta, les Penguins de Pittsburgh et les Red Wings de Detroit. Il se situe au 34e rang de l'histoire de la LNH pour les buts, au 80e rang pour les mentions d'aide, au 54e rang pour les points, et au 60e rang pour les matchs joués. Il a ajouté 149 points (52 buts, 97 passes) en 205 matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, dont 73 points (21 buts, 52 passes) en 107 parties des séries avec les Blackhawks, lui qui a remporté la Coupe Stanley en 2010, 2013 et 2015.

« Il a été un élément important de nos conquêtes de la Coupe Stanley, alors il s'agit évidemment d'une lourde perte, a énoncé Bowman. Il est un peu tôt pour prédire ce que nous allons faire. Je crois que nous avons bien des choses à étudier. Les derniers jours ont assurément été occupés alors que nous regardions nos différentes options. »

Les Blackhawks vont vraisemblablement demander un allègement sous le plafond salarial de la LNH, qui devrait être d'environ 75 millions $, en plaçant Hossa sur la liste des blessés à long terme. Il reste quatre années à son contrat qui comporte un salaire annuel moyen de 5,275 millions $, selon CapFriendly.com.

Bowman a indiqué qu'il était trop tôt pour savoir par quel montant les Blackhawks pourraient dépasser le plafond salarial au cours de la saison, citant les différences entre la liste des blessés à long terme de la saison morte et celle de la saison. Il a ajouté qu'il ne sera pas possible de simplement remplacer Hossa par un joueur dont le contrat compte pour le même montant sur la masse salariale.

« J'aimerais que ce soit aussi simple, mais ça ne l'est pas, a évoqué Bowman. [La liste des blessés à long terme] est un élément de la masse salariale bien plus compliqué que ne le pensent les gens. Il ne s'agit pas d'une solution aussi facile que d'embaucher un joueur pour le même salaire et le tour est joué. C'est beaucoup plus problématique que cela. »

Remplacer le leadership et l'expérience de Hossa, le fruit de ses 19 saisons dans la LNH, sera tout aussi difficile.

Lorsqu'il s'est entendu avec les Blackhawks à titre de joueur autonome sans compensation le 1er 2009, Hossa s'est joint à une formation remplie de jeunes joueurs d'élite qui avaient besoin d'un mentor. Cela inclus Jonathan Toews, Patrick Kane, Duncan Keith, Brent Seabrook et Niklas Hjalmarsson.
 
« Ces joueurs ne sont plus jeunes aujourd'hui, mais Toews et Kane et Seabrook et Keith … ils étaient tous jeunes, et ils tentaient d'apprendre comment se comporter dans la LNH, a rappelé Bowman. Nous avions embauché Marian, et il a composé avec la situation avec un équilibre parfait d'humilité et de classe. Il a été un excellent modèle pour nos joueurs. »

Il représentait également un luxe pour le personnel d'entraîneurs. Quenneville a expliqué que la fiabilité de Hossa dans toutes les situations est très rare chez un joueur de son niveau de talent, et qu'elle va manquer à l'équipe.
 
« Il est l'un de ces joueurs que les entraîneurs apprécient beaucoup, a souligné Quenneville. [Il] fait plusieurs choses qui peuvent aider votre équipe à progresser et à jouer de la bonne manière. Il l'a fait pendant tellement longtemps pour nous. Nous avons été très chanceux. [Nous] avons été un peu gâtés avec lui au cours des dernières années. »

En voir plus