Skip to main content

Marcotte: Bouchard mise sur les jeunes, pour le meilleur ou pour le pire

À la suite d'un voyage ponctué de cinq revers de suite, l'entraîneur du Rocket a apporté d'importants changements à sa formation

par Anthony Marcotte @anthonymarcotte / Chroniqueur LNH.com

Chaque semaine, notre chroniqueur Anthony Marcotte revient sur la dernière semaine du Rocket de Laval, ainsi que sur l'actualité de la Ligue américaine de hockey (LAH). Comme il suit le club-école des Canadiens de Montréal sur une base quotidienne, il permettra aux partisans de suivre assidûment ce qui se passe dans l'antichambre de la meilleure ligue de hockey au monde, ainsi que la progression des nombreux Québécois qui évoluent dans cette ligue.

Ça ne tourne pas rond chez le Rocket de Laval. Au retour d'un voyage cauchemardesque de cinq défaites en autant de matchs, la troupe de Joël Bouchard dégringole au classement de la section Nord. Avec 23 matchs à disputer au calendrier, le Rocket se retrouve au septième rang, à quatre points d'une place en séries. Au cœur d'une véritable crise, le temps commence à presser pour redresser la barque avant qu'il ne soit trop tard.

À LIRE AUSSI: Marcotte : Le Rocket ne parvient pas à afficher de la régularité 

Pour tenter de fouetter sa troupe, Joël Bouchard n'a pas hésité à effectuer deux changements majeurs à sa formation en vue du dernier match d'un périple de dix jours sur les patinoires adverses. Les vétérans Phil Varone et Riley Barber se sont vu montrer la direction des gradins. 

« J'ai mes raisons et je ne pense pas que ça vaille la peine de les étaler sur la place publique, a d'abord expliqué Bouchard quelques heures avant la défaite de 3-0 face aux Bruins de Providence. J'ai un travail à faire et j'ai surtout du leadership à montrer. On a une organisation qui fait des pas dans la bonne direction depuis un an et demi et je veux m'assurer que ça continue. J'ai pris cet emploi-là en sachant que j'aurais des décisions à prendre. Je l'ai fait au début de l'année (en retranchant) Dale Weise. Si je considère que les performances ne sont pas au niveau qu'elles devraient l'être, je n'ai aucun problème à prendre les décisions que j'ai à prendre. »

Son équipe allait ensuite répondre avec un bel effort, mais ce fut encore une fois insuffisant. Les chances de marquer ont été là, mais le manque de confiance est criant chez cette équipe, en particulier chez les jeunes joueurs. Cale Fleury et Ryan Poehling sont méconnaissables, alors que Jesperi Kotkaniemi montre de beaux signes offensifs, mais son jeu sans la rondelle laisse encore à désirer. Bref, il y a encore beaucoup de travail à faire pour ceux qui pensaient peut-être l'avoir « un peu plus facile » dans la Ligue américaine.

En prenant la difficile décision de retrancher deux vétérans productifs depuis quelques saisons dans le circuit, Joël Bouchard annonce ses couleurs. Il ira à la guerre avec ses jeunes joueurs. Quitte à perdre des matchs si tel est le cas. Et oui, même si c'est pour coûter une place en séries à la fin de la route.

« La bonne nouvelle présentement, c'est que nous donnons du millage à nos jeunes joueurs », a soulevé l'entraîneur du Rocket plus tôt au cours de la semaine après une autre défaite serrée de 3-2 à Utica. « Depuis des années que j'entends que les Canadiens devraient envoyer leurs jeunes à Laval ou dans la Ligue américaine. Vous voulez qu'ils jouent et qu'ils aient du millage? Ils en ont. C'est sûr qu'on a perdu 3-2, mais ils jouent et ils sont de tous les combats. »

L'entraîneur fait référence aux rôles clés consacrés aux meilleurs espoirs de l'organisation à toutes les positions. Devant le filet, on a finalement brisé le système d'alternance qui prévalait depuis le début de la saison en octroyant les trois derniers départs sur la route à Cayden Primeau. En défensive, les jeunes Otto Leskinen, Josh Brook et Fleury n'ont pas beaucoup d'expérience, mais obtiennent de grosses minutes. Finalement, en attaque, les trois premiers postes au centre sont pourvus par deux recrues (Kotkaniemi et Poehling) et par un joueur à sa deuxième année en Amérique du Nord (Lukas Vejdemo). 

Joël Bouchard a donc un plan en main et il le respectera d'ici la fin de la saison. Alors que les défaites s'accumulent, son équipe est en train de se sortir de la course aux séries alors que les attentes n'ont jamais été si élevées à Laval. Tous les espoirs sont donc placés sur les épaules des jeunes joueurs de cette équipe, pour le meilleur ou pour le pire. Il serait toutefois souhaitable que les jeunes apprennent dans la victoire avant de mériter un poste dans la Ligue nationale.

***

Joël Bouchard mentionnait au début du voyage avoir « perdu sa boussole » quand le capitaine du navire Xavier Ouellet a été rappelé à Montréal. Clairement, son départ a laissé un trou béant dans le leadership de l'équipe et on attend encore le prochain candidat prêt à se lever pour traverser cette tempête.

Jake Evans a été rétrogradé lundi à Laval et il sera accueilli à bras ouverts dans le vestiaire. Très responsable dans les deux sens de la patinoire, Evans est régulier comme une horloge tous les soirs. Le Torontois a réussi son audition auprès de Claude Julien alors que plusieurs autres candidats n'ont pas été en mesure de le faire cette saison. 

Tweet from @RocketLaval: Son premier et loin d'��tre son dernier 🚨Bravo Jake ���👏🔥First of many to come 🚨Congrats Jake ���👏🔥#GoHabsGo #GoRocket https://t.co/yvmECec0SE

Avant son rappel, Evans avait disputé un match solide à droite du premier trio du Rocket avec Jesperi Kotkaniemi et Charles Hudon. Joël Bouchard sera sûrement tenté de les réunir de nouveau pour replacer son équipe dans le droit chemin.

Christian Folin revient aussi dans le giron du Rocket pour la troisième fois de la saison. Le Suédois arrive au bon moment à la ligne bleue puisque Leskinen a subi une blessure dimanche à Providence.

Le Rocket disputera trois matchs à domicile cette semaine avant de repartir pour une autre séquence de cinq parties sur les patinoires adverses. Le Moose du Manitoba, qui occupe le dernier rang de la section centrale, débarque en ville mercredi et vendredi pour y disputer un programme double. Le match de samedi après-midi face aux Marlies de Toronto, les détenteurs du quatrième et dernier rang donnant accès aux séries, sera d'une extrême importance pour la suite des choses.
 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.