Skip to main content

Marchand et DeBrusk ratent l'entraînement, mais devraient jouer

Les attaquants de Boston ont profité d'une journée de traitements alors qu'il pourrait y avoir des changements dans l'alignement

par Matt Kalman / Correspondant NHL.com

BOSTON - Brad Marchand et Jake DeBrusk ne se sont pas entraînés avec les Bruins de Boston au Warrior Ice Arena, jeudi, mais l'entraîneur Bruce Cassidy ne semblait pas douter de la présence de ses deux attaquants pour le match no 4 de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Est contre le Lightning de Tampa Bay, vendredi au TD Garden (19 h HE, NBCSN, CBC, TVAS).

Le Lightning mène la série au meilleur de sept matchs 2-1 après avoir gagné 4-1 dans le match no 3 mercredi.

« Il s'agissait d'une journée de traitements, donc nous verrons comment ils se sentent demain matin », a indiqué Cassidy à la suite d'un entraînement de 30 minutes. « Je pense qu'ils seront corrects vendredi, mais encore là, on verra en matinée. »

À LIRE : Les Bruins n'ont pu se relever d'un mauvais départ | Palat sous les projecteurs qu'il ne recherche pas | Gourde aide le Lightning à gagner après la naissance de sa fille

Cassidy a déclaré qu'une fois qu'il saura qui est en santé, il considérera l'option de faire des changements à son alignement. L'attaquant Tommy Wingels a été inséré dans l'alignement à la place de Tim Schaller dans le match no 3 et il pourrait y avoir plus de changements. Les Bruins sont en quête de plus d'offensive après que l'équipe n'ait marqué que trois buts, dont deux à forces égales, dans les deux dernières rencontres.

« Je ne peux pas vous dire qui sera de l'alignement et qui n'y sera pas, car on doit déterminer qui seront les gars en santé d'abord et aller de l'avant à partir de là », a dit Cassidy.

Parmi les attaquants qui pourraient intégrer l'alignement, on retrouve Schaller et la recrue Ryan Donato, qui a amassé neuf points (cinq buts, quatre assistances) en 12 parties de saison régulière, mais Donato n'a joué qu'une rencontre en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, le match no 2 contre les Maple Leafs de Toronto au premier tour.

Peu importe qui jouera pour les Bruins dans le match no 4, l'équipe devra être meilleure dans plusieurs aspects du jeu selon Cassidy.

« Nos décisions lorsqu'on subit de l'échec-avant doivent être meilleures, a expliqué Cassidy. À certains moments, ils ont été agressifs avec deux joueurs. On doit bouger la rondelle rapidement, gagner les batailles le long de la rampe et créer quelque chose. À d'autres moments, on a rejeté la rondelle quand un seul joueur s'amenait sur nous. Tout ça est une question de lecture du jeu et on doit être meilleurs. Mais donnez-leur du crédit. Ils sont efficaces en échec-avant. Ils ont travaillé plus fort que nous dans le match no 3, il n'y a pas de doutes là-dessus. On regarde la vidéo du match et on doit égaler leur rythme vendredi et être meilleurs. Ça commence dans ces aspects du jeu. »

Les défenseurs doivent faire de meilleures lectures de jeu, mais les attaquants pourraient soutenir leurs coéquipiers un peu plus.

Les Bruins ont tenté 65 tirs contre 59 pour le Lightning dans le match no 3, tout en jouant du hockey de rattrapage en ayant accordé le premier but à 1 :47 de la première période. Dans la série, Tampa Bay a obtenu 57,14 pour cent des tirs tentés à cinq contre cinq contre seulement 42,86 pour cent pour les Bruins. Durant la saison régulière, Boston était deuxième au chapitre du pourcentage de tirs tentés (53,71).

« On doit être plus agressifs sur la rondelle », a déclaré le défenseur Zdeno Chara. « Évidemment, les décisions prises avant de s'emparer de la rondelle doivent être meilleures. Une fois que nous avons la rondelle, il faut juste être plus forts. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.