Skip to main content

Marc-Édouard Vlasic ne se voyait pas ailleurs qu'à San Jose

Le défenseur québécois accepte une prolongation de contrat de huit ans avec les Sharks

par LNH.com / LNH.com

Marc-Édouard Vlasic ne se voyait pas ailleurs qu'à San Jose et la prolongation de contrat de huit ans s'élevant à 56 millions $ qu'il a paraphée samedi l'assure à toutes fins utiles de demeurer chez les Sharks jusqu'à la conclusion de sa carrière.

« Je tenais à demeurer à San Jose pour plusieurs raisons, a expliqué Vlasic au cours d'un appel-conférence. Ça fait déjà 11 ans que je fais partie de l'organisation et nous avons toujours été compétitifs en ne ratant les séries éliminatoires qu'une seule fois. Nous avons une bonne équipe et j'aime beaucoup la ville. »

Avant la remise sous contrat du vétéran joueur de centre Joe Thornton pour la prochaine saison (6 millions $), qui reste à confirmer, Vlasic affirmait que les Sharks avaient tout ce qu'il fallait afin de demeurer compétitifs pour les années à venir.

D'autant que l'équipe s'est également assuré samedi des services du gardien Martin Jones pour les six saisons suivantes la conclusion du contrat le liant avec l'équipe jusqu'à la fin de 2017-18, au coût de 34,5 millions (salaire annuel moyen de 5,75 millions $).

« La fondation de l'équipe est solide avec Brent Burns qui est le meilleur défenseur à caractère offensif de la Ligue nationale et Martin Jones qui est un des meilleurs gardiens, et moi qui est peut-être le meilleur défenseur à caractère défensif. C'est un bon début ça », a déclaré Vlasic sans fausse modestie.

Comme pour Jones, la nouvelle entente de Vlasic va entrer en vigueur au terme de la prochaine saison au salaire de 4,25 millions $. Vlasic a dit qu'il aurait été prêt à disputer sa dernière saison contractuelle sans avoir de prolongation de contrat en poche.

Le 1er juillet était la première journée à laquelle les équipes pouvaient conclure des ententes avec des joueurs amorçant leur dernière saison contractuelle.

Le directeur général des Sharks Doug Wilson n'avait pas fait de cachette que les dossiers contractuels de Vlasic et de Jones trônaient au sommet de la liste de ses priorités à l'issue de la saison des Sharks.

« Avec la prolongation de contrat accordée à Brent Burns l'an dernier, c'était important de retenir les services pour une longue période de Marc-Édouard et de Martin cette année, a affirmé Wilson. Ils représentent trois des pièces maîtresses de l'organisation pour les années à venir.

« Marc-Édouard est un des joueurs les plus respectés dans la Ligue nationale. Il n'est pas qu'un des meilleurs défenseurs pour défendre, il est excellent pour faire avancer la rondelle et il peut amasser sa part de points. Peu de joueurs possèdent une intelligence au jeu comme la sienne. Et nous jugeons qu'il amorce les années les plus fructueuses de sa carrière », a ajouté Wilson.

Le directeur général avait indiqué posséder une bonne marge de manœuvre sous la masse salariale afin de compléter ses emplettes en vue de la prochaine saison, justement parce que les nouvelles ententes de Vlasic et de Jones n'entrent en vigueur qu'après la prochaine saison.

Quelques heures plus tard, on avançait que le réengagement de Thornton était imminent. Le vétéran ailier Patrick Marleau demeure sans contrat. Il est libre de négocier avec les 30 autres équipes depuis samedi.

 

En voir plus