Skip to main content

Marc Crawford et les Stars veulent faire oublier leurs récents déboires

LNH.com @NHL

DALLAS - Marc Crawford tient à faire savoir qu'il ne faut pas le juger selon ses plus récents résultats dans la LNH.

Les joueurs des Stars de Dallas ont le même but après avoir raté les séries, la saison dernière, un an après avoir atteint la finale d'association.

Les deux ont maintenant uni leurs destins. L'entraîneur qui a des choses à prouver, après avoir passé une saison à analyser les matchs à la télé, se trouve maintenant à la barre d'une équipe qui tente de retrouver ses repères après avoir raté les éliminatoires pour seulement la troisième fois depuis qu'elle a quitté le Minnesota, en 1993.

"Il y a un bon groupe de joueurs dans cette équipe, des joueurs qui sont déçus de la façon dont la dernière saison s'est terminée", a noté Crawford, qui s'était déniché un poste à la télé après avoir été congédié par les Kings de Los Angeles, avec qui il a été incapable d'afficher un dossier gagnant en deux campagnes. "Je ne suis pas satisfait de mon dernier arrêt dans la LNH. Je crois donc qu'ensemble, nous allons essayer d'avancer d'un pas. Nous essayons tous de retrouver un peu de gloire."

Les Stars, qui feront leurs débuts sous l'égide de Crawford à domicile contre les Predators de Nashville, samedi soir, avaient des attentes élevées au moment d'amorcer la dernière campagne. Avec raison, puisque l'équipe misait sur le même noyau que l'année précédente.

"L'an dernier, on a eu un début de saison affreux. Puis, on a eu toutes ces blessures, a souligné le défenseur Stéphane Robidas. Si on avait connu un départ juste moyen, on aurait accédé aux séries. Mais ça n'a pas été le cas et il a fallu faire du rattrapage le reste de la saison. Cette fois, on veut être prêts dès le début."

La dernière saison a été un cauchemar pour les Stars.

L'ajout de l'agitateur Sean Avery s'est avéré un énorme problème. Le capitaine Brenden Morrow s'est déchiré un ligament du genou après seulement 18 matchs et n'a plus joué par la suite. L'équipe a par ailleurs dû se passer à long terme de l'attaquant Jere Lehtinen (haut du corps), du vétéran défenseur Sergei Zubov (hanche) et de l'attaquant de premier plan Brad Richards (poignet).

Le gardien Marty Turco a quant à lui affiché les pires statistiques de sa carrière, avec une moyenne de 2,81 et un pourcentage d'arrêts de ,898.

Immédiatement après cette saison décevante, le propriétaire Tom Hicks a abandonné le concept des co-directeurs généraux, réaffectant Brett Hull et Les Jackson ailleurs dans l'organisation, et embauchant l'ex-joueur des Stars Joe Nieuwendyk au poste de d.g.

Nieuwendyk n'a eu besoin que de deux semaines pour remercier David Tippett, qu'on disait près de ses joueurs, et embaucher Crawford. Le nouveau d.g. avait joué aux Jeux olympiques sous les ordres de Crawford, dont le style plus autoritaire ressemble à celui de Ken Hitchcock, l'entraîneur pour qui Nieuwendyk a joué quand les Stars ont remporté la coupe Stanley.

Crawford était une recrue de 34 ans quand il a été nommé entraîneur-chef des Nordiques de Québec en 1994-95, pour ensuite devenir le plus jeune récipiendaire du trophée Jack-Adams, remis à l'entraîneur de l'année dans la LNH. L'équipe est déménagée au Colorado et il a remporté la coupe Stanley un an plus tard. Il est resté à Denver jusqu'en 1998, pour ensuite se retrouver à Vancouver avec les Canucks (1999-2006), puis à Los Angeles.

Reconnu pour son approche agressive, Crawford a amené cette mentalité chez les Stars. Il aime un tempo rapide et encourage les défenseurs à se joindre à l'attaque, ce qui rompt avec le style plus défensif préconisé par les Stars au fil des ans.

"Nous ne voulons pas que les défenseurs perdent les grands atouts qu'ils ont développé ici. Nous allons bâtir là-dessus, a indiqué Crawford. Mais apporter un complément à l'attaque, voilà un bel ajustement à faire pour ce club. Il ne faut pas devenir imprudent. Il faut donner un soutien intelligent."

En voir plus