Skip to main content

Marc Bergevin prône la patience

Le directeur général des Canadiens de Montréal ne veut pas tout virer à l'envers parce que le CH a perdu au premier tour des séries

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Avant l'ouverture du camp d'entraînement, les Canadiens de Montréal étaient persuadés d'avoir finalement trouvé un joueur de centre numéro un. Huit mois plus tard, ils sont encore à la recherche d'un centre de haut calibre.

Le manque d'attaque du Tricolore contre les Rangers de New York au premier tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley n'incitera pas Marc Bergevin à chambarder l'équipe au cours des prochains mois.

Le directeur général du CH a dit miser sur l'éclosion -- pour de bon et préférablement - à la position de centre d'Alex Galchenyuk afin de remédier en partie à la situation.

Le même Galchenyuk qu'on avait identifié comme le centre productif tant attendu, à l'ouverture de la saison.

Lundi, en dressant le bilan de la saison, Bergevin n'a pas caché son insatisfaction à l'endroit de l'Américain âgé de 23 ans.

« J'espère qu'il a fait un pas à reculons qui lui permettra d'en faire deux vers l'avant la saison prochaine », a-t-il déclaré.

« Nous avons eu une bonne discussion avec Alex (ce matin), a-t-il continué. Il sait ce qu'il doit améliorer afin de s'établir comme le joueur de centre qu'il veut être que nous souhaitons qu'il soit. Au moment où nous nous parlons, c'est comme ailier qu'il peut le plus aider l'équipe. »

Bergevin a souligné l'importance de faire preuve de patience dans le cas d'un joueur prometteur. Galchenyuk a déjà un bagage de cinq saisons et de 336 matchs dans la LNH.

« Comme pour une personne qui souffle d'alcoolisme, il faut reconnaître le problème pour le régler, a imagé le directeur général. Alex connaît les lacunes dans son jeu et il est prêt à les corriger. Il tente de le faire, mais les problèmes qu'il a connus cette saison lui ont fait ouvrir les yeux. »

Il a reconnu que l'inconstance et le manque de production à l'attaque de Galchenyuk ont eu des retombées négatives sur le rendement du CH, qui a tout de même terminé au premier rang de la section Atlantique avec 103 points.

À la décharge du jeune joueur, qui a tout de même amassé 44 points en 61 matchs, il a raté presque deux mois d'action en raison d'une blessure à un genou. 

L'entraîneur Claude Julien a dit qu'idéalement il veut utiliser Galchenyuk au centre, mais qu'il n'est pas prêt actuellement à s'acquitter des tâches en défense. 

« Ce serait nuisible pour son développement et pour l'équipe de poursuivre l'expérimentation, a élaboré Julien. Il réalise qu'il doit être meilleur sans la rondelle, ça l'aidera à ravoir sa chance. Nous voulons y aller une étape à la fois. Nous voulons qu'il s'améliore avant de le réessayer. Il peut nous faciliter la tâche par son rendement.

« Je ne lui demande pas d'être un centre à caractère défensif. Je m'attends à ce qu'il soit un bon centre dans les sens de la patinoire parce que c'est important. » 

Bergevin a minimisé l'importance du manque d'attaque dans l'équation en commentant l'élimination du CH en six matchs face aux Rangers. Comme Julien l'a fait à l'issue de la défaite finale de 3-1 samedi, il a attribué l'échec au brio du gardien Henrik Lundqvist.

« Nous avons eu l'avantage au chapitre des lancers au but et du temps de possession de la rondelle, nous avons tout mieux fait que les Rangers », a-t-il avancé, après avoir soulevé que quatre des 10 meilleures équipes en saison régulière ont déjà plié bagage en séries. « Nous nous sommes butés à un gardien qui a été le meilleur joueur de son équipe. » 

« Il a affiché un pourcentage d'arrêts de ,947. S'il continue comme ça, il y a de bonnes chances qu'il gagne une autre série. 

« Je ne suis pas prêt à tout virer à l'envers pour ça. Nous allons analyser la situation avec une vue de recul et faire les ajustements nécessaires. »

Bergevin a dit croire que l'équipe peut aspirer aux grands honneurs sans avoir dans ses rangs un joueur de centre no 1.

Comme il a dit croire que les Canadiens peuvent gagner la Coupe Stanley avec un gardien comme le plus haut salarié.

Il a identifié Phillip Danault « qui n'est pas véritablement un numéro un », Tomas Plekanec, Michael McCarron et Torrey Mitchell comme les centres en vue de la saison prochaine.

Bergevin a précisé qu'au cours des rencontres individuelles avec les joueurs, il n'avait pas signifié à quiconque dont le contrat arrive à échéance qu'il ne sera pas de retour, la saison prochaine.

« Je ne me suis pas avancé avec les joueurs parce que la situation est plus compliquée cette année en raison de l'arrivée de Las Vegas et du repêchage d'expansion. »

Julien n'a pas voulu dire s'il apportera des changements au sein du personnel d'entraîneurs, avant de rencontrer individuellement chacun d'entre eux.

« J'aimerais d'abord savoir s'ils sont heureux et à l'aise de travailler avec moi. J'ai ressenti que c'était le cas. Je veux m'en assurer et je prendrai ensuite des décisions. »

Beaulieu dans le tordeur

Le directeur général n'a pas été tendre à l'endroit du jeune défenseur Nathan Beaulieu, en indiquant qu'il est rendu à la croisée des chemins.

« Il possède beaucoup de potentiel, mais au final c'est au joueur d'assumer ses responsabilités, a-t-il commencé par dire. Je ne suis pas prêt à pointer du doigt Claude Julien ou personne d'autre. C'est au joueur de procéder à un examen de conscience. Est-ce rendu mental? Pourquoi va-t-il connaître six bons matchs avant d'avoir de la misère pendant les 12 suivants? Nous n'avons rien changé, nous. Il arrive un moment où c'est le joueur qui doit se prendre en main. Est-ce que nous avons jeté l'éponge dans son cas? Pas du tout, mais il est rendu à la croisée des chemins. Le compte à rebours est commencé. »   

Shaw ébranlé

Les Canadiens ont fait savoir que l'attaquant Andrew Shaw souffre de séquelles d'une commotion cérébrale. Shaw a raté le match no 6. Il a été ébranlé par un coup d'épaule du défenseur Dan Girardi en prolongation de la cinquième rencontre.

C'est la deuxième commotion cérébrale qu'a subie Shaw cette saison. Il avait raté plusieurs rencontres après avoir été mis K.-O. par le défenseur Torey Krug des Bruins de Boston.

En voir plus