Skip to main content

Marc-André Fleury prêt à « repartir à zéro »

Le gardien des Penguins assumera une plus grande charge de travail en l'absence de Matt Murray

par Wes Crosby / Correspondant LNH.com

CRANBERRY, Penn. -- Le gardien Marc-Andre Fleury a amorcé le camp d'entraînement des Penguins de Pittsburgh en terrain inconnu.

Le gardien de la concession pendant la dernière décennie se préparait à lutter pour le poste de gardien partant des Penguins, une position qui avait incontestablement appartenu à lui. Après deux jours du camp, c'était un retour au cas départ, alors que Fleury est définitivement devenu le gardien partant des Penguins.

Pour les prochaines semaines, du moins.

Fleury devrait être devant le filet lorsque Pittsburgh entame la saison régulière contre les Capitals de Washington le 13 octobre alors que le réserviste Matt Murray se rétablit d'une main fracturée qui l'obligera à rater trois à six semaines. Quand Murray revient au jeu, la compétition entre les deux gardiens risque de reprendre, mais pour l'instant, Fleury sait que le filet appartient à lui.

« Je tente juste de retrouver ma forme, a dit Fleury. C'est dommage pour [Murray], je ne souhaiterais jamais aucune malchance ou blessure à un autre gardien ou à un coéquipier... Je pense que j'ai vu à tel point le jeu peut vite changer et à tel point une équipe peut vite changer.

« Il y avait quelques joueurs qui étaient présents au début de la saison dernière, mais qui n'y étaient pas à la fin quand nous avons gagné la Coupe Stanley et je tenterai de faire tout ce que je peux pour aider l'équipe à gagner. Quand tu as une chance, donne de ton mieux. »

À la suite d'une saison morte remplie de spéculations sur l'avenir de Fleury chez les Penguins, il se prépare à bâtir sur une des meilleures saisons régulières de sa carrière. Même s'il a joué le rôle de réserviste pendant la majorité du parcours des Penguins vers une conquête de la Coupe Stanley 2016, les aptitudes de Fleury n'ont pas baissé.

En 58 départs la saison dernière, Fleury a compilé une fiche de 35-17-6 en présentant des marques personnelles dans la LNH avec une moyenne de buts alloués de 2,29 et un taux d'efficacité de ,921.

Cependant, Fleury a subi deux commotions cérébrales, la première entre elles le 14 décembre et la deuxième le 31 mars, qui l'a forcé à regarder les sept premiers matchs des Penguins en séries éliminatoires dans la tribune de presse.

Quand Fleury est retourné en uniforme pour le match no 2 de la série de deuxième ronde dans l'Association de l'Est contre les Capitals, il s'est assis sur le banc pour voir son protégé, âgé de 21 ans à cette époque, effectuer 47 arrêts dans un gain de 3-2. La maturation rapide de Murray a empêché l'entraîneur Mike Sullivan de retirer le jeune gardien du filet jusqu'à ce que Murray cède quatre buts sur 30 lancers dans le match no 4 de la finale de l'Association de l'Est contre le Lightning de Tampa Bay.

Fleury est entré dans le match au début de la troisième période et il a stoppé tous les sept tirs auxquels il a fait face dans une défaite de 4-3. Deux jours plus tard, Fleury a eu l'opportunité de reprendre son poste de partant, mais il a donné quatre buts sur 25 tirs dans une défaite de 4-3 en prolongation dans le match no 5.

Murray était solide dans un gain de 5-2 lors du match no 6 et il a conservé son poste pendant le reste des séries.

Fleury, qui n'a pas régulièrement reçu des départs depuis mars, a qualifié son actuel état d'un « travail en cours ».

« Je pense que quand tu passes deux ou trois mois sans jouer, tu crois un peu que tu auras à repartir à zéro », a expliqué Fleury.

Quatre mois après le dernier départ de Fleury, le directeur général Jim Rutherford a déclaré qu'il est heureux d'avoir retenu le meneur de tous les temps des Penguins au chapitre des victoires (357). Il penserait pareil même si Murray n'a pas subi une blessure en jouant pour Équipe Amérique du Nord à la Coupe du monde de hockey 2016 dans une défaite de 4-3 contre Équipe Russie le 19 septembre.

« Je suis heureux que nous ayons deux bons gardiens, peu importe les blessures, a dit Rutherford samedi. Mais oui, ça va vous permettre de poser moins de questions sur le gardien partant pendant les premiers matchs. »

Sullivan était d'accord.

« C'est une blessure malchanceuse pour Matt, mais heureusement, ça ne va pas garder [Murray] à l'écart pendant longtemps, a dit Sullivan. Et pour l'instant, nous avons Marc, qui est de toute évidence si bon pour cette équipe depuis si longtemps. »

Fleury tentera de poursuivre cette tendance en début de saison régulière. En l'absence de Murray, il fera face à beaucoup de pression alors que les champions en titre de la Coupe Stanley tenteront de connaître un meilleur départ qu'ils ont eu la saison dernière, quand un départ de 15-10-3 a coûté à l'entraîneur Mike Johnston son poste.

La pression n'est toutefois rien de nouveau pour Fleury. Il a géré pendant plus de 10 ans et il est prêt à la gérer encore une fois.

« C'est le même pour moi, a dit Fleury. Je fais ça depuis quelques années, il s'agit de retrouver mon rythme et mon niveau de confort sur la glace. J'ai ces matchs amicaux et les matchs préparatoires pour l'accomplir et je serai prêt pour le début de la saison. »

En voir plus