Skip to main content

Marc-André Fleury en a pris une pour l'équipe

Le vétéran gardien a accepté de lever sa clause de non-mouvement pour avoir une chance de gagner la Coupe Stanley à nouveau

par Wes Crosby / Correspondant LNH.com

PITTSBURGH - Le gardien Marc-André Fleury a passé les 13 saisons de sa carrière avec les Penguins de Pittsburgh. 

Comme il a levé sa clause de non-mouvement au mois de février, il est fort probable qu'il enfile un autre uniforme pour la première fois la saison prochaine.

Si Fleury avait choisi de ne pas la lever, les Penguins auraient tenté de l'échanger avant le repêchage d'expansion parce que le directeur général Jim Rutherford ne voulait pas exposer la recrue Matt Murray aux Golden Knights de Vegas, a-t-il expliqué au Pittsburgh Post-Gazette.

« Je crois que c'était la bonne chose à faire pour aider l'équipe, de rester avec elle, de terminer la saison et d'avoir la chance de gagner une autre Coupe », a déclaré le gardien de 32 ans.

« Ça leur donnait plus de flexibilité pour l'avenir, pour l'été, pour qu'ils n'aient pas à m'échanger rapidement. »

Fleury est redevenu le gardien partant des Penguins quand Murray a subi une blessure au bas du corps avant le premier match de la première ronde dans l'Est contre les Blue Jackets de Columbus. Il a accordé moins de trois buts dans trois de ses cinq départs dans cette série.

Après avoir éliminé Columbus, le Québécois a continué d'impressionner contre les Capitals de Washington au deuxième tour, surtout lorsqu'il a repoussé 29 arrêts dans une victoire de 2-0 lors du match ultime à l'étranger.

Fleury a accordé deux buts lors des deux premiers matchs de la Finale de l'Est contre les Sénateurs d'Ottawa, mais a alloué quatre buts sur neuf lancers lors du premier engagement du troisième match, ce qui a ouvert la porte à Murray.

Ce dernier, qui est devenu le premier gardien à remporter la Coupe Stanley deux fois en tant que recrue, est demeuré le partant jusqu'au terme des séries.

Fleury a maintenu une fiche de 9-6, une moyenne de buts alloués de 2,56 et un taux d'efficacité de ,924. En raison de ses prestations en séries, Fleury est bien conscient que son nom circule beaucoup.

« J'ai beaucoup entendu mon nom, a-t-il dit. J'imagine que nous allons le découvrir bientôt. »

Fleury a été considéré comme le gardien partant des Penguins pendant la majeure partie de sa carrière. C'était toujours le cas jusqu'à ce qu'il subisse deux commotions la saison dernière.

Avant de perdre son poste de partant après sa deuxième commotion, Fleury connaissait probablement les meilleurs moments de sa carrière. Il avait une fiche de 35-17-6, une moyenne de 2,29 et un taux d'efficacité de ,921.

S'il ne s'était jamais blessé, il serait peut-être encore le gardien partant.

« J'y ai parfois pensé, a dit Fleury au journal. Mais c'était mieux de passer à autre chose et de me concentrer sur ce qui se présentait devant moi. J'ai essayé d'aider du mieux que je pouvais. »

Il est évident que le vétéran aimerait retrouver un rôle de partant.

« J'aime toujours le hockey, a confié Fleury au journal. J'aime encore jouer. Si je peux encore le faire, ce serait apprécié. »

Même s'il ne sait pas si cette chance se présenterait avec les Golden Knights, il aimerait bien se retrouver à Vegas.

« De ce que j'ai entendu, ils devraient être compétitifs à compter de la saison prochaine », a-t-il conclu.

En voir plus