Skip to main content

Malkin s'exprime comme il doit le faire

L'attaquant vedette se dit sûr que les Penguins puissent revenir jouer un septième match chez eux, jeudi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TAMPA -- Ainsi donc, Evgeni Malkin est très confiant de disputer un septième match à Pittsburgh jeudi. Le joueur de centre russe des Penguins en a quasiment fait la promesse, lundi.

« Je crois à mon équipe et je crois en moi », a claironné le Russe avant que l'équipe ne mette le cap vers la Floride. « Nous pouvons revenir à Pittsburgh pour un match no 7, je suis sûr. »

La propagation de la déclaration, sous forme du téléphone arabe, a eu comme résultat qu'on en vienne à conclure que Malkin garantit une victoire des siens dans le sixième match de la finale de l'Association de l'Est contre le Lightning de Tampa Bay, mardi (20h HE; TVA Sports, CBC, NBCSN).

« Soyons honnêtes : Que pensez-vous qu'il allait dire? », a rétorqué aux journalistes qui flairaient une controverse en questionnant l'entraîneur du Lightning Jon Cooper au sujet de l'audace de Malkin, lundi.

« 'Oh, nous sommes cuits, ce n'est qu'une formalité' », a continué Cooper, au retour du Lightning à Tampa.

« Bien sûr, ils (les Penguins) vont dire qu'ils vont gagner. Ils forment une bonne équipe et ils sont confiants, a-t-il élaboré. Mais nous pensons comme eux. Il faut gagner quatre matchs pour remporter une série. Nous sommes un peu plus proches de quatre qu'eux, mais il faut quatre victoires. C'est tout ce que notre groupe a en tête. »

N'allez pas croire que le Lightning va utiliser les propos de Malkin comme une source de motivation additionnelle.

S'il y a quelque chose, on pourrait davantage épingler au tableau dans le vestiaire la déclaration plus catégorique que l'ailier Patric Hornqvist a fait la veille, à l'issue de la défaite crève-cœur des Penguins en prolongation.

« Nous nous retrouvons dans une position précaire, mais il n'y a aucun doute dans mon esprit que nous serons de retour ici pour un septième match », a-t-il martelé.

Malkin a-t-il voulu imiter son compatriote russe Alex Ovechkin qui avait défrayé les manchettes, l'an dernier? Ovechkin avait garanti que les Capitals de Washington remporteraient le septième match de la série de deuxième tour contre les Rangers de New York. Les Capitals avaient mené la série 3-1 avant de voir les Rangers gagner les deux rencontres suivantes et provoquer la présentation d'un ultime duel.

Ovechkin n'a pas eu raison, les Capitals ayant rendu les armes 2-1 en prolongation du septième match.

Ça n'avait pas empêché l'entraîneur des Capitals Barry Trotz d'apprécier le cran qu'avait affiché son joueur étoile.

« C'est ce à quoi vous vous attendez de vos joueurs vedettes. Les leaders s'expriment de la sorte. J'ai beaucoup de respect pour ça, avait dit Trotz. Je préfère qu'ils disent ça plutôt que de dire : `Nous allons perdre'. Allez, voyons donc. Qu'est pensez-vous qu'un joueur doit dire? Moi j'adore ça. »

Sullivan a également dû apprécier la réaction de Malkin et de Hornqvist. Reste à passer de la parole aux actes sur la patinoire, mardi.

En voir plus