Skip to main content

Malkin obtient le but victorieux avec 1:41 à jouer et les Penguis l'emportent

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - La jeune et talentueuse équipe que forment les Penguins de Pittsburgh a franchi une autre étape importante, vendredi soir.

Tirant de l'arrière 3-0 à la deuxième période, Sidney Crosby et ses coéquipiers ont effectué une remontée pour venir à bout 6-4 des Rangers de New York dans le premier match de la demi-finale de l'Association Est.

"Je ne pense pas qu'il est possible d'être heureux sur le banc quand tu tires de l'arrière 3-0, mais il y a une différence entre ne pas être satisfait et abandonner" a constaté Crosby, qui s'est révélé le meilleur joueur du match avec deux mentions d'aide.

Il s'agit d'un accomplissement important, avant tout psychologique, pour une jeune équipe qui en est seulement à sa troisième série éliminatoire.

"A ce moment (tirant de l'arrière 3-0), nous étions un peu sonnés, mais nous avons montré que cette équipe avait du caractère, a analysé l'entraîneur des Penguins, Michel Therrien. Nous n'avons jamais abandonné. C'est toute une réalisation pour ce jeune groupe de joueurs d'avoir réussi à revenir contre une équipe comme les Rangers qui ont à coeur la défensive."

Un but en avantage numérique de Evgeni Malkin avec 1:41 à jouer à la troisième période a concrétisé cette victoire.

"Nous avons pris les choses trop à la légère, a analysé le centre Chris Drury des Rangers. Contre une équipe qui possède un telle puissance de feu, ils vous le font payer."

Les Rangers ont été incapables de tirer profit de l'avance de 3-0 qu'ils avaient prises.

Petr Sykora, Marian Hossa, Pascal Dupuis et Jarkko Ruutu ont également marqué pour les Penguins mais c'est Crosby qui s'est le plus illustré. Il s'est révélé une menace à chacune de ses présences sur la patinoire.

Son tir frappé de la pointe a dévié sur la jambe de Malkin pour assurer la victoire aux Penguins.

Scott Gomez, Martin Straka, Chris Drury et Sean Avery ont répliqué pour les Rangers, qui n'ont qu'eux à blâmer pour avoir laissé filer la victoire. Jaromir Jagr a récolté deux mentions d'aide à son premier match éliminatoire à Pittsburgh depuis qu'il a quitté la ville il y a sept ans.

Henrik Lundqvist a repoussé 21 des 26 tirs tandis que Marc-André Fleury a effectué 20 arrêts. Aucun des deux n'a offert une performance digne de mention.

Le deuxième match de la série aura lieu dimanche après-midi.

Disputant leur premier match en deux semaines, les Penguins ont été accueillis bruyamment sur la patinoire par une salle comble de 17 132 spectateurs, tous vêtus de blanc. L'équipe n'a pas semblé ressentir les effets de sa longue période d'inactivité. Seul un solide arrêt de la jambière de Lundqvist devant Ryan Malone dès les premiers instants du match a empêché les Penguins d'ouvrir la marque. Les Rangers ont dû attendre 8:45 avant d'obtenir leur premier tir au but.

Puis, les New-Yorkais ont joué de chance, marquant à leur troisième tir quand la passe de Straka devant le filet a dévié sur le défenseur des Penguins Sergei Gonchar pendant un avantage numérique à 13:40. Ce but a donné confiance aux Rangers.

Drury a doublé l'avance à 1:52 du deuxième engagement lorsqu'il a redirigé la rondelle et le jeu a nécessité une reprise vidéo. Seulement 1:45 plus tard, Avery a réduit au silence la foule lorsqu'il a déjoué Fleury avec un tir des poignets que le gardien aimerait sans doute revoir.

Mais les buts de Ruutu et Dupuis en l'espace de 14 secondes à la neuvième minute ont redonné des ailes aux Penguins.

En voir plus