Skip to main content

MacKinnon et le redressement de l'Avalanche impressionnent Sakic

Le DG a du plaisir à voir le leadership du joueur de centre et le retour de l'équipe dans la course pour une place en séries éliminatoires

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste NHL.com

Il reste moins de trois semaines à la saison régulière 2017-18 et les équipes se battent pour une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Avec la rencontre annuelle des directeurs généraux qui se tient à Boca Raton en Floride, NHL.com a pris le temps de rencontrer les plus grands noms du hockey. Aujourd'hui, le DG de l'Avalanche du Colorado Joe Sakic parle de la course pour une place en séries éliminatoires de son équipe et du jeu du centre Nathan MacKinnon.

BOCA RATON, Floride - L'Avalanche du Colorado est en position de participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley après un virage à 180 degrés sous la gouverne du directeur général Joe Sakic.

Il fait bon d'être un partisan de hockey à Denver, contrairement au mois de mars l'an passé, quand l'Avalanche était sur le point de conclure sa pire saison (22-56-4) depuis que la concession a été relocalisée au Colorado en 1995.

L'Avalanche a terminé la campagne avec 48 points, le plus bas total pour une équipe de la LNH lors d'une saison de 80 matchs ou plus depuis que les Thrashers d'Atlanta avaient amassé 39 points en 1999-2000. Le centre Nathan MacKinnon avait cumulé 53 points, 16 buts et 37 assistances.

Colorado totalise 86 points après 72 matchs (39-25-8) et occupe la première place de quatrième as dans l'Association de l'Ouest, à égalité aux points avec les Ducks d'Anaheim, mais avec un match de plus à jouer. L'Avalanche a quatre points de retard sur le Wild du Minnesota et le troisième rang dans la section Centrale. Depuis le 26 février, l'Avalanche montre un dossier de 7-1-3.

MacKinnon, un candidat au trophée Hart, a 89 points (38 buts, 51 aides), à égalité au deuxième rang des marqueurs de la LNH avec le centre des Penguins de Pittsburgh Evgeni Malkin et le centre des Oilers d'Edmonton Connor McDavid. L'ailier droit du Lightning de Tampa Bay Nikita Kucherov domine avec 93 points.

MacKinnon, qui mène la Ligue avec 1,39 point par match, cumule 28 points (14 buts, 14 passes) en 15 parties depuis le 18 février.

Video: DET@COL: MacKinnon trouve la lucarne du revers

MacKinnon, 22 ans, et l'Avalanche tenteront de continuer à connaître du succès en rendant visite aux Blackhawks de Chicago au United Center mardi (20 h 30 HE, NBCSCH, ALT, NHL.TV).

Sans surprise, Sakic est impressionné et il en a discuté avec NHL.com.

À propos de ce qui l'a surpris de l'Avalanche

« Ils compétitionnent vraiment. Ils arrivent à l'aréna chaque jour et travaillent à s'améliorer. Je suis impressionné par le fait qu'ils croient tous l'un en l'autre. Ç'a commencé au camp d'entraînement, quand nous avons mis la barre plus haute. Ils ont fait un travail incroyable pour respecter les objectifs. Tout le monde fait face à de l'adversité, mais ils ne l'acceptent pas. Ils persévèrent et croient en eux. Ils sont une équipe agréable à regarder jouer. Ils sont excitants, rapides. Et ça ne fait pas mal que Nathan MacKinnon démontre un niveau de jeu complètement supérieur. Il a vraiment pris sur ses épaules le travail d'être un leader et de transporter le groupe. Il y a peu de joueurs dans cette Ligue qui peuvent accomplir ce qu'il fait pour notre équipe. »

À savoir si la transaction de Matt Duchene, le 5 novembre, a éveillé MacKinnon dans son rôle de leader

« Il y arrivait avant ça. Plus tôt dans l'année, il ne marquait pas autant de points qu'en ce moment, mais je trouvais qu'il jouait très bien dans les deux sens de la patinoire. Après l'échange, il a continué à faire ça. Ç'a commencé un peu avant la transaction, mais oui, quand tu sors un très bon joueur de ton alignement, tout le monde doit élever son jeu d'un cran et il est devenu le joueur que tout le monde s'attendait. Tant sur la glace qu'à l'extérieur de celle-ci, dans les entraînements ou dans les matchs, il montre de la maturité. Il sait ce qu'il peut accomplir et il a vraiment pris son envol au niveau du leadership. »

À savoir si l'explosion de MacKinnon cette saison se préparait tranquillement

« On pourrait dire ça. Nous connaissons tous le genre de joueur qu'il est et à quel point il est compétitif. Je pense qu'il a appris qu'il n'a pas besoin d'aller à 100 milles à l'heure tout le temps. Ce que j'aime de lui, c'est qu'il a accepté le défi d'affronter les meilleurs centres des autres équipes et d'apprendre, particulièrement l'an dernier vers la fin de la saison. Il est devenu beaucoup plus complet sur 200 pieds. Évidemment, on connait ses qualités offensives, sa vitesse et sa force, mais il veut non seulement être le meilleur offensivement, mais aussi être un joueur complet. C'est ce qu'il est en train de devenir et c'est ce que j'aime de lui. »

Si l'Avalanche est en avance sur le plan établi

« Nous traversons encore le processus. Actuellement, les gars jouent très bien et nous espérons pouvoir continuer de le faire, mais tu vois une formation comme Nashville et ça te montre que tu dois être meilleur et atteindre un autre niveau. Mais c'est un excellent début. Personne ne s'attendait à ce que l'équipe joue si bien, mais la chose la plus importante est que les joueurs, eux, y croient et ils le font. »

Au sujet du défenseur Erik Johnson qui est revenu dimanche après avoir raté 13 matchs en raison d'une blessure au haut du corps

« C'est énorme. Il stabilise notre ligne bleue. Il est tellement utile pour notre équipe. Il joue au-dessus de 25 minutes par soir. Les gars ont fait un travail incroyable pendant son absence pour tenir le coup et tout le monde a contribué. Je dois donner le crédit aux défenseurs. Ils ont tous eu un rôle plus important et ils ont tous relevé le défi, mais c'est bon de ravoir Johnson et de revenir à la normale. Le bon côté des choses, c'est qu'il a eu du repos et il est prêt à jouer beaucoup de minutes à nouveau. »

À propos de ses émotions concernant le revirement de situation au Colorado

« Je prends ça au jour le jour, mais j'en profite. C'est fou la différence qu'une seule année peut faire. Cette année, ç'a été agréable de voir ce groupe de jeunes débarquer, mais aussi de voir nos vétérans arriver avec une attitude complètement différente et la volonté de mener par l'exemple. Le groupe est vraiment uni, que ce soit en raison de la chimie ou quoi que ce soit d'autre, c'est un groupe de joueurs qui tiennent l'un à l'autre et ça se voit. Pour moi, c'est génial de les voir jouer, mais on regarde aussi les résultats à travers la Ligue. C'est le meilleur temps de l'année pour être un partisan de hockey. Je sais que je suis un directeur général, mais je demeure un partisan de hockey et la course à travers la Ligue en ce moment est amusante à suivre. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.