Skip to main content

Lindgren confronté à son équipe d'enfance

Le gardien recrue des Canadiens a assisté à la naissance du Wild du Minnesota en 2000

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Les yeux de Charlie Lindgren se sont illuminés quand on lui a évoqué la possibilité, mercredi.

« Ce serait incroyable, surréaliste », avait répondu le gardien recrue des Canadiens.

Une trentaine de minutes plus tard, l'entraîneur Claude Julien confirmait que Lindgren sera de la partie contre le Wild du Minnesota au Centre Bell, jeudi (19h30 HE; RDS, TSN2, FS-N).

« On continue avec le gardien qui a la main heureuse », a lancé Julien.

Face à son équipe d'enfance, l'Américain âgé de 23 ans tentera de demeurer invaincu dans un sixième match d'affilée en carrière dans la LNH. Il a signé les deux dernières victoires du Tricolore, qui tentera d'étirer à quatre sa série de succès.

Le CH pourrait toutefois être privé des attaquants Andrew Shaw et Jonathan Drouin, qui ont brillé par leur absence à l'entraînement mercredi.

Julien a estimé les chances à 50 pour cent que les deux joueurs puissent être en mesure de jouer.

Shaw a complété le match face aux Golden Knights, mardi, et on a annoncé une journée de soins thérapeutiques dans son cas.

Pour ce qui est de Drouin, il a abdiqué après deux périodes mardi en raison d'une blessure au haut du corps.

À l'entraînement, le vétéran Torrey Mitchell l'a remplacé au centre des ailiers Alex Galchenyuk et Artturi Lehkonen.

Charles Hudon a remplacé Shaw aux côtés de Phillip Danault et de Max Pacioretty.

Le gardien Carey Price a revêtu l'uniforme pour la première fois depuis qu'on a fait savoir qu'il était incommodé par une blessure au bas du corps, vendredi. Il s'est appliqué à faire des déplacements latéraux. Le défenseur David Schlemko l'a accompagné. C'était la première fois qu'il chaussait les patins depuis qu'il a été opéré à la main droite, le 18 octobre. À ce moment, on avait parlé d'une absence prévue de trois à quatre semaines.

« Il accuse peut-être un léger retard dans sa période de récupération, mais il est sur la bonne voie », a indiqué Julien qui n'avait par ailleurs rien de nouveau à dire au sujet de l'état de santé de l'attaquant Ales Hemsky (commotion cérébrale).

« Fan » de Fernandez

Pour revenir à Lindgren, le Wild a été la raison pour laquelle il s'est intéressé au hockey et qu'il fait présentement carrière dans la LNH. Natif de Lakeville, située à une trentaine de minutes de Minneapolis-St. Paul, il n'était âgé que de six ans au moment où le hockey de la LNH a effectué un retour au Minnesota. 

« J'ai assisté au premier match de l'histoire de la concession en 2000. Les Flyers Philadelphie étaient les visiteurs, a-t-il confié, mercredi. Mon père était détenteur d'abonnements saisonniers et j'ai pu voir une multitude de matchs au fil des années. Nous avons eu beaucoup de bon temps ensemble au Xcel Energy. »

Lindgren était un grand « fan » du gardien Emmanuel Fernandez, né en Ontario, mais qui a grandi à Kirkland, dans l'ouest de Montréal. Le neveu de l'ancien hockeyeur et entraîneur Jacques Lemaire, qui a dirigé Fernandez chez le Wild, a défendu le filet de l'équipe pendant six saisons.

« J'avais pu le rencontrer dans le vestiaire et il m'avait remis une photo de lui autographiée. C'est un des beaux souvenirs que j'ai conservés, mentionne Lindgren. Il y a aussi eu le Match des étoiles en 2003. Nous avions recueilli plusieurs articles souvenirs. Et je me rappelle du but d'Andrew Brunette contre Patrick Roy en prolongation du septième match de la série de premier tour contre l'Avalanche du Colorado en 2003. »

Lindgren rend de précieux services aux Canadiens depuis qu'on l'a embauché au printemps 2015, à l'issue de sa troisième saison dans les rangs universitaires américains (St. Cloud State). Il ne regrette aucunement le pari audacieux qu'il a pris de joindre les rangs d'une organisation qui a Carey Price dans ses rangs.

« Je suis tellement heureux d'avoir choisi les Canadiens, a-t-il affirmé. J'ai énormément progressé depuis que j'ai joint l'organisation et je me considère choyé d'en faire partie. »

Lindgren, qui capte la rondelle de la main droite, possède un style très différent de Price en ce sens qu'il est très actif devant le filet.

« Regardez-le simplement pendant les séances d'entraînement. C'est incroyable à quel point il est compétitif », a souligné le capitaine Max Pacioretty. « Il a donné le ton dans nos deux dernières victoires en réalisant des arrêts importants tôt dans les matchs. »

Lindgren a dit que son niveau de compétitivité est son principal atout. 

« Je suis super compétitif. Je déteste me faire marquer des buts mêmes dans les séances d'entraînement. »

Il a ajouté avoir puisé son inspiration de gardiens acrobatiques comme Dominik Hasek. Outre Fernandez, Nikolai Khabibulin du Lightning de Tampa Bay et Cam Ward des Hurricanes de la Caroline ont été d'autres modèles pour lui.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.