Skip to main content

Lidstrom partage ses souvenirs de Gordie Howe

L'ancien capitaine des Red Wings: « Il a toujours été la personne la plus populaire dans la pièce, peu importe où il se trouvait »

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Chaque fois que l'ancien capitaine des Red Wings de Detroit Nicklas Lidstrom repense au temps qu'il a passé avec Gordie Howe, il se remémore que chaque fois qu'il était avec lui, la légende connue sous le nom de « M. Hockey » était la personne la plus populaire et la plus reconnue dans la pièce.

« Il attirait toujours d'importantes foules lorsqu'il organisait une séance d'autographes ou qu'il participait à un évènement », a mentionné Lidstrom au cours d'une conversation téléphonique depuis la Suède vendredi. « Il a toujours été la personne la plus populaire dans la pièce, peu importe où il se trouvait. C'est assez incroyable qu'une personne de son âge soit encore la plus populaire. Cela démontre vraiment à quel point il était important. »

Howe est décédé vendredi. Il était âgé de 88 ans.

Les célébrations de la vie de Howe ont afflué de partout dans le monde du hockey dès que la nouvelle de sa mort s'est répandue. Lidstrom a discuté de l'impact de Howe sur les Red Wings lorsqu'il a joué à Detroit entre 1991 et 2012.

« J'ai trouvé que c'était fantastique pour tous les joueurs de voir Gordie entrer dans le vestiaire et de saluer les gars, de blaguer avec eux », a indiqué Lidstrom qui, comme Howe, a vu son numéro être retiré par les Red Wings en plus d'être intronisé au Temple de la renommée du hockey.

« Sa simple présence était incroyable pour les joueurs. Les joueurs plus âgés comme moi savions ce qu'il représentait pour la ligue. Un peu comme Wayne Gretzky lorsqu'il était au sommet de sa carrière, c'est ce que représentait Gordie à l'époque. Il signifiait beaucoup pour la LNH, et surtout pour les Red Wings. Il est toujours un nom très important à Detroit. Chaque fois qu'il était présent, il obtenait une ovation debout au "Joe" [Joe Louis Arena] lorsqu'ils le montraient à l'écran géant. Il signifiait beaucoup pour l'équipe et l'organisation. »

Howe signifiait également beaucoup pour Lidstrom. Ce dernier se rappelle les conversations que les deux hommes ont eues dans le vestiaire de l'équipe locale au Joe Louis Arena.

« Lorsque vous parliez de hockey avec lui, vous pouviez voir qu'il regardait les matchs comme un joueur le ferait, a noté Lidstrom. Il remarquait de petites choses ici et là que le partisan moyen n'aurait pas remarquées, alors c'était toujours plaisant de parler avec lui. »

Lidstrom a joué avec le fils de Howe, Mark, un ancien défenseur des Flyers de Philadelphie et des Red Wings, qui se trouve également au Temple de la renommée du hockey.

« Il arrivait parfois que je me trouve assis avec Gordie et Mark, et que nous parlions simplement de hockey, a raconté Lidstrom. Mark racontait des histoires pour illustrer à quel point Gordie était dur lorsqu'il jouait. Gordie ne s'est jamais vraiment vanté de cela, et n'en parlait pas vraiment, mais Mark le faisait. Mark nous a dit à quel point il était dur, de quelle manière il protégeait ses fils lorsqu'il jouait avec eux [à Houston et Hartford], et à quel point il était imposant. Peu de joueurs étaient aussi imposants. Peu de joueurs possédaient ce gabarit à l'époque où Gordie jouait. »

Parmi ses souvenirs les plus chers de Howe, Lidstrom place un voyage à Toronto pour la Cérémonie des trophées de la LNH près du sommet de la liste.

Il avait effectué le voyage vers Toronto avec ses enfants et Howe dans le jet privé des propriétaires des Red Wings Marian et Mike Ilitch. Lidstrom se souvient que ses fils Adam, Kevin, Lucas et Samuel ont ri avec Howe tout au long du vol, discutant et blaguant avec lui, pour passer un très bon moment.

« Il était assis là et il parlait avec les enfants de ses entraînements pendant la saison morte lorsqu'il était enfant, du travail qu'il accomplissait, a expliqué Lidstrom. Il blaguait avec eux et vous pouviez voir qu'il éprouvait beaucoup de plaisir à être assis avec les enfants. »

Lidstrom ajoute que ses fils, surtout les plus vieux, Kevin et Adam, ne connaissaient pas toute l'étendue de la légende de Howe à l'époque.

« Ils croyaient qu'il n'était qu'un vieil homme avec lequel il était plaisant de passer un moment, a souligné Lidstrom. Ils n'ont pas réalisé à quel point il était important à l'époque. De toute évidence, ils avaient vu son chandail dans les hauteurs du "Joe", mais je pense que c'est lorsqu'il est apparu à l'écran géant et que les gens lui ont servi une ovation debout qu'ils ont compris à quel point il était populaire à Detroit. Je pense qu'ils ont réalisé à quel point il était un joueur important quand cela s'est produit. »

Lidstrom a dit qu'il se souvenait que ses enfants avaient regardé le chandail numéro 9 de Howe suspendu dans les hauteurs de l'amphithéâtre, et qu'ils avaient compté le nombre d'années au cours desquelles il avait joué pour les Red Wings.

Vingt-cinq. De 1946 à 1971.

« Ils ont réalisé que c'était beaucoup d'années, a conclu Lidstrom. Je pense que je leur avais rapidement expliqué à quel point il était important lorsqu'il jouait, mais ils ont pu s'en rendre compte par eux-mêmes. »

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.