Skip to main content

L'évaluation des espoirs est commencée à Buffalo

Auston Matthews et 113 de ses collègues admissibles en vue du repêchage 2016 de la LNH amorcent une semaine d'entrevues et de tests

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

BUFFALO - Pas moins de 114 joueurs se sont réunis à Buffalo cette semaine, au First Niagara Center et au HarborCenter, en vue de la séance d'évaluation des espoirs 2016 de la LNH.

 

Les équipes de la Ligue auront l'occasion d'organiser des entrevues individuelles avec les espoirs invités jusqu'à vendredi au First Niagara Center. Les examens médicaux des joueurs se tiendront jeudi, tandis que neuf des 12 tests physiques qui seront effectués cette semaine auront lieu samedi au HarborCenter. Aucun joueur ne pourra passer les tests physiques sans avoir subi les examens médicaux au préalable.

Voici quelques éléments intéressants qu'on retient de la journée de lundi au Combine :

 

1. Point de mire du premier tour: Auston Matthews, le joueur le mieux coté au classement final de la Centrale de dépistage de la LNH chez les patineurs internationaux admissibles au repêchage 2016 de la LNH, donnera des entrevues à sept équipes cette semaine avant les tests de samedi.

 

« Tu veux avoir de bonnes rencontres avec les équipes ; peu importe l'équipe que tu rencontres, tu veux leur montrer non seulement que tu es un bon joueur de hockey, mais aussi une bonne personne, une personne respectueuse, a déclaré Matthews. Avec les tests, tu veux faire de ton mieux et montrer tes qualités athlétiques parce que ce sont des choses importantes. Ça donne une indication des choses que tu peux accomplir sur la patinoire. »

 

2. Parole de dépisteur: Le directeur du dépistage amateur des Blues de St. Louis Bill Armstrong a indiqué que si son organisation a réclamé Robby Fabbri au 21e rang du repêchage 2014, c'est parce que tous les membres du personnel de dépisteurs le considéraient comme le meilleur joueur disponible à ce stade-là de la séance ; cela n'avait rien à voir avec les besoins de l'équipe.

 

« Nous avons choisi un joueur de hockey, a dit Armstrong à LNH.com. Il faut chercher en s'il vous plaît pour trouver deux autres joueurs [semblables à Fabbri] dans ce repêchage, c'est vraiment difficile. Si tu repêches trois joueurs qui disputeront éventuellement plus de 100 matchs dans la LNH, tu as fait ton travail. Si tu mets la main sur une superstar à tous les trois ans, tu as une chance de remporter la Coupe Stanley. Les superstars sont ceux qui font la différence dans un repêchage.

 

« Qu'il s'agisse de [Vladimir] Tarasenko, Fabbri ou Alex Pietranglo, ce sont là des joueurs qui peuvent changer la chimie de votre équipe très rapidement. »

 

3. Le meilleur espoir sous-estimé: Le défenseur des Saguenéens de Chicoutimi Frédéric Allard, qui est classé 32e sur la la liste finale de la Centrale de dépistage de la LNH des patineurs nord-américains, a établi des sommets personnels dans toutes les catégories statistiques cette saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec alors qu'il a totalisé 14 buts, 45 aides et 59 points en 64 matchs. Allard est un droitier qui est très bon pour faire circuler la rondelle.

 

« Il peut agir comme quart-arrière en avantage numérique et il peut passer beaucoup de temps sur la patinoire, a noté Troy Dumville de la Centrale de dépistage de la LNH. C'est un joueur qui est également efficace dans sa propre zone. »

 

4. La question bizarre de la journée: le joueur de centre German Rubtsov, cinquième au classement final de la Centrale de dépistage de la LNH chez les patineurs internationaux, a raconté qu'on lui a posé une question inattendue durant une des six entrevues qu'il a accordées à des équipes, lundi.

 

« Ils m'ont demandé combien de fois je me rase, a fait savoir Rubtsov. Je ne me souviens pas du nombre exact, mais je leur ai dit que c'était deux fois par semaine. »

En voir plus