Skip to main content

Letang marque en prolongation et ramène les Penguins dans la série

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - La participation de Kristopher Letang était incertaine quelques heures avant la rencontre. Blessé à l'épaule droite, le jeune défenseur des Penguins de Pittsburgh a disputé un match inspiré, à l'image de ses coéquipiers. Il a inscrit le but de la victoire à 11:23 de la période de prolongation lorsque son tir a eu raison de Simeon Varlamov.

Ce but a procuré aux Penguins une victoire de 3-2 contre les Capitals de Washington tout en permettant à son équipe de revenir dans la série. Les Caps mènent désormais 2-1 et le quatrième match de cette demi-finale de l'Association Est aura lieu, vendredi, au Mellon Arena.

"Je commençais à m'en vouloir, a déclaré Letang. Je me sentais coupable d'avoir raté autant d'occasions. J'ai eu tellement de chances", a-t-il déploré.

C'est vrai, Letang a eu de nombreuses occasions de déjouer Varlamov. Il a obtenu six lancers, dont plusieurs ont été dirigés de l'enclave.

"C'est le but le plus important de ma carrière sans hésitation, a-t-il déclaré. C'est même mon premier en séries", a-t-il ajouté alors qu'il recevait les félicitations de Mario Lemieux, radieux après la victoire de son équipe.

Letang a indiqué que des traitements et du repos lui ont permis de participer au match.

"Je me sentais assez fort juste avant le début du match", a-t-il indiqué.

Ruslan Fedotenko et Evgeni Malkin ont réussi les autres buts des Penguins.

Nicklas Backstrom, son premier des séries, et Alexander Ovechkin ont inscrit ceux des Caps.

Un "cadeau" de Fleury

Les Capitals n'ont pas mis de temps à inscrire le premier but du match. Ovechkin a marqué son huitième des séries à 1:23 de la première période. Le Russe a profité d'une maladresse de Marc-André Fleury pour diriger la rondelle dans un filet abandonné.

Le gardien des Penguins s'est fait surprendre par un rebond du disque sur la clôture. Il n'a jamais eu le temps de revenir devant son filet. Ce but n'était pas sans rappeler la bévue qu'il avait commise au Championnat du monde de hockey junior de 2003 et qui avait privé le Canada de la médaille d'or.

Le but a eu l'effet d'une douche froide sur la foule. Heureusement, Fleury s'est vite ressaisi pour limiter les dégâts. A l'autre bout, Simeon Varlamov a été sensationnel. Difficile d'imaginer qu'il n'a que 21 ans. Son meilleur arrêt, il l'a réalisé aux dépens de Malkin qui s'était échappé. Un arrêt de la jambière gauche qui a laissé le public pantois.

L'attaque des Penguins s'est trop souvent limitée à Sidney Crosby dans cette série. En deuxième, Fedotenko a apporté sa contribution en créant l'égalité à 9:29. Un but chanceux puisque la rondelle qu'il destinait à Maxime Talbot lui est revenue après avoir atteint le défenseur Milan Jurcina. Son tir a ensuite pris Varlamov de vitesse.

Les Penguins ont disputé cette période animés d'un sentiment d'urgence. La rondelle a rarement quitté le territoire des Caps, surclassés 15-4 dans les tirs. Malgré cette domination, la marque était toujours égale, 1-1.

Varlamov a continué à multiplier les arrêts en troisième. Des arrêts de qualité, car les Penguins ne lancent pas sans raison. Il a en outre stoppé un tir de Pascal Dupuis d'un plongeon désespéré, sa spécialité.

Varlamov a finalement cédé à 15:01 devant un lancer parfait de Malkin, qui a célébré son but à la façon d'Ovechkin.

Backstrom a répliqué à 18:10, au moment où Dupuis était au banc des pénalités pour obstruction. Un tir d'un angle difficile qui a échappé à Fleury.

"Ce but ne nous a pas abattus, a fait valoir Maxime Talbot. On a l'expérience des séries. Ces choses là arrivent. On savait qu'on devait gagner et on a entrepris la prolongation dans un bon état d'esprit."

En voir plus