Skip to main content

Letang juge que les Penguins ont mieux joué

« On oublie ça et on retourne à la maison », lance le défenseur québécois

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

WASHINGTON - C'était peut-être davantage un souhait qu'une assurance, mais Braden Holtby avait prédit que la chance finirait par favoriser les Capitals de Washington.

Avant samedi, le gardien vedette estimait que les Capitals auraient pu tout aussi bien mener la série contre les Penguins de Pittsburgh 3-1, au lieu d'être acculés au mur.

 

Les Penguins ont offert une performance pas piquée des vers du tout dans le match numéro cinq au Verizon Center. Les Capitals ont néanmoins trouvé une façon de l'emporter 3-1.

Pour le défenseur québécois des Penguins Kritopher Letang, la série est maintenant à égalité 1-1 dans la colonne des « victoires non méritées ».

« La différence a été le jeu de puissance des Capitals. Parce qu'à cinq contre cinq, nous avons été la meilleure équipe. Nous avons mieux joué qu'eux, nous avons eu les meilleures chances de marquer, a argué Letang. Deux erreurs psychologiques nous ont coûté le match.

« Mais ils (les Capitals) pouvaient dire la même chose après le match no 3 que nous avons gagné, a-t-il prétendu. Ce soir, ç'a été le scénario inverse. On oublie ça et on retourne à la maison. »

Les Penguins demeurent en excellente position, en avant 3-2 dans la série de deuxième tour dans l'Association de l'Est avant le sixième affrontement qui sera disputé au Consol Energy Center, mardi.
 
« Rien n'a changé. Nous sommes encore en retard 3-2 dans la série, a souligné le vétéran ailier droit des Capitals Justin Williams. Nous devrons être encore meilleurs mardi si nous voulons revenir jouer un septième match. Nous avons obtenu de gros arrêts de la part de notre gardien en deuxième période. Ç'a fait la différence. »

Holtby a livré une prestation à la hauteur de son talent, au moment où les Capitals en avaient le plus besoin.

« Je me suis concentré à apporter des correctifs dans certains aspects de mon jeu par rapport au match précédent », a-t-il révélé.

Les deux bijoux d'arrêts, coup sur coup, qu'il a réalisés avec environ quatre minutes à écouler en deuxième période ont été un tournant dans la soirée.

« C'est ma tâche d'effectuer des arrêts semblables. J'ai quelque peu joué de chance. »

L'entraîneur des Capitals Barry Trotz s'est dit heureux de voir Holtby donner la réplique au jeune gardien des Penguins Matt Murray.

« On aurait dit que nous étions toujours du mauvais côté à ce chapitre depuis le début de la série. Murray avait été très solide. Ce soir, Braden lui a bien répondu », a souligné Trotz en confiant avoir eu une discussion avec Holtby samedi matin afin de lui mentionner essentiellement de « rester lui-même ».  

Confrontés à l'élimination, les Capitals ont affiché plus de mordant dans leur jeu.

« Nous avons affiché plus d'émotion, a corroboré Holtby. Ovechkin a disputé un fort match. »

Le « tsar russe », qui a 10 points en 11 matchs en séries cette année, a rendu la pareille à son coéquipier.

« Voilà pourquoi il est le meilleur gardien de la ligue. Il effectue les arrêts importants. Nous avons besoin de lui, autant qu'il a besoin de nous. »

Trotz a mentionné que le premier but de l'équipe, celui d'Ovehckin tôt dans le match, a insufflé beaucoup de confiance à ses troupiers.

« Ce but en supériorité a été bon pour notre confiance. Nous n'avions pas connu de succès en avantage numérique depuis le début de la série, a-t-il évoqué. Nous avions beau répéter aux gars qu'ils font de bonnes choses et de continuer dans la même voie. Ç'a été positif de voir que leurs efforts ont été récompensés. »

Son homologue Steve Sullivan a fait remarquer que l'incapacité des Penguins à remporter la première mise en jeu dans leur zone, en amorce de situations d'infériorité numérique, avait été un facteur important.

« Quand nous récupérons rapidement la rondelle, c'est à ce moment que nous sommes à notre mieux en infériorité numérique. Ils ont gagné les premières mises au jeu et ça leur a permis de passer du temps de qualité dans notre zone. Mais on doit leur donner du mérite parce qu'ils ont fait de beaux jeux.

« Cela dit, à cinq contre cinq, j'ai bien apprécié notre rendement. Pendant de longues séquences, nous avons été la meilleure équipe. Nous étions davantage en possession de la rondelle et nous détenions l'avantage territorial. Ils ont réussi deux buts en avantage numérique et ils ont fait preuve d'opportunisme une fois à cinq contre cinq », a-t-il résumé.

 

En voir plus