Skip to main content

Carnet d'espoir: Théo Rochette

L'attaquant des Saguenéens n'a pas mis de temps à se remettre en marche après avoir souffert d'une mononucléose

par Théo Rochette / Collaboration spéciale LNH.com

Après avoir grandi en Suisse en jouant la majeure partie de son hockey mineur à Lausanne, le Canado-Suisse Théo Rochette a traversé l'Atlantique l'année dernière pour entamer sa carrière junior avec les Saguenéens de Chicoutimi. Auteur de 14 buts et 29 aides en 59 rencontres, la saison dernière, il en est à sa deuxième saison dans la LHJMQ - son année d'admissibilité au Repêchage de la LNH. Il a accepté de collaborer mensuellement avec l'équipe de la LNH jusqu'à ce grand moment qui aura lieu au Centre Bell de Montréal, les 26 et 27 juin.

Salut à tous,

J'espérais vraiment pouvoir vous parler de hockey plutôt que de mon état de santé à l'occasion de ma deuxième chronique sur LNH.com et mon souhait s'est réalisé. Je suis revenu au jeu le 1er novembre, un peu plus d'un mois après qu'on m'ait diagnostiqué une mononucléose.

Je dois avouer que mes jambes étaient plus lourdes qu'à la normale lors des premiers matchs, mais mon retour au jeu s'est quand même bien déroulé. J'avais établi un plan avec mon entraîneur Yanick Jean et on avait convenu de reprendre les choses assez tranquillement. Il m'avait dit qu'il ne fallait pas que je me prenne la tête, que je joue à ma manière et que je sois patient. C'était vraiment la clé.

À LIRE AUSSI: Repêchage 2020: Dawson Mercer a les deux mains sur le volantDawson Mercer: Comme à la maison chez Denis Gauthier

J'ai joué sur le quatrième trio de l'équipe le temps de retrouver mon erre d'aller. Ç'a pris trois matchs et quelques périodes avant que je sente le déclic face aux Cataractes de Shawinigan, le 10 novembre. Nous l'avons emporté 8-4 et j'ai terminé la rencontre avec un but et deux mentions d'aide. 

Ce ne sont toutefois pas les points qui ont causé ce déclic. J'ai retrouvé les jambes, l'explosivité et le coup de patin que j'avais avant de tomber malade. Au deuxième engagement, j'ai pu patiner avec la rondelle et j'ai retrouvé le feeling. Ç'a vraiment fait toute la différence pour la suite. (NDLR : Il a ajouté un but et trois aides au cours des trois matchs suivants pour porter son total à deux buts et huit aides en 10 matchs cette saison.)

Tweet from @SagueneensLHJMQ: Aviez-vous vu les 8 buts des Sags de dimanche ??On prend pas de chance, les revoici dans un petit r��sum�� :)8 buts , 8 joueurs diff��rents , 28 points au classement #FierDetreSags #DirectDansLMille #DalesHawerchuk pic.twitter.com/nsYg1mIAj2

Au niveau personnel, vous aurez donc compris que ça se passe plutôt bien. Et la meilleure nouvelle dans tout ça, c'est que l'équipe va tout aussi bien. Nous avons gagné sept de nos 10 derniers matchs (7-2-1) et nous occupons le troisième rang du classement général, deux points derrière les Wildcats de Moncton, qui nous ont battus 4-0 jeudi.

Nous avons une profondeur incroyable cette année et c'est vraiment ce qui fait de nous une très bonne équipe. Ce qui m'a impressionné, c'est surtout notre force de caractère dans les dernières semaines. C'est souvent arrivé que nous perdions par un ou deux buts et nous avons été capables de venir de l'arrière pour arracher des points.

Je me souviens particulièrement du match contre le Drakkar de Baie-Comeau, jeudi dernier. Nous perdions 4-2 avec un peu plus de sept minutes à jouer et nous avons créé l'égalité avant de gagner en prolongation! Ç'a vraiment mis la table pour les matchs qui ont suivi.

Je crois que ce n'est pas étranger au niveau de confiance avec lequel nous nous sommes présentés contre la meilleure équipe au pays, le Phoenix de Sherbrooke. Nous savions qu'ils font eux aussi partie des équipes aspirantes et c'était un objectif pour nous de les battre devant nos partisans. On leur a infligé leur deuxième défaite en temps réglementaire de la saison en l'emportant 5-0. Nous étions vraiment contents de les battre.

En plus, il y avait plus de 3000 personnes dans les gradins du Centre Georges-Vézina. Tout le monde était debout dans la dernière minute de jeu et il y avait vraiment une bonne ambiance pendant le match. Ç'a été la même chose le lendemain pour notre victoire de 6-3 contre les Remparts de Québec. On voit que les partisans sont passionnés et qu'ils sont heureux de la manière dont les choses se passent.

Nos vétérans Samuel Houde (Montréal), Rafaël Harvey-Pinard (Montréal) et notre gardien Alexis Shank jouent du gros hockey en ce moment et toute l'équipe suit leur exemple. Leurs habitudes de travail sont irréprochables et tout le monde pousse dans la même direction.

C'est tant mieux comme ça et j'espère que ça va continuer comme ça pendant encore longtemps. Je vous en redonnerai des nouvelles le mois prochain!

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.