Skip to main content

Les vrais Sabres de Buffalo se montreront-ils lors du 5e match?

LNH.com @NHL

BUFFALO, N.Y. (PC) - Etait-ce Lindy Ruff ou le docteur Phil qui occupait le poste d'entraîneur-chef des Sabres de Buffalo jeudi?

A la veille du cinquième match de la série contre les Rangers de New York dans la demi-finale de l'Association de l'Est, Ruff portait autant d'attention à l'état mental de son équipe qu'à son jeu nonchalant en avantage numérique.

"Pensez au match, a dit Ruff après la séance d'entraînement de son équipe. Nous avons travaillé fort pour être dans les séries éliminatoires. Je pense que tous, et peut-être que j'inclus aussi les représentants des médias, sont d'avis que nous devrions être un peu abattus. Il n'y a aucune raison de l'être. Il y a de bonnes batailles dans chaque série.

"Je pense parfois que plusieurs pensent que nous devrions être 4-1 ou 4-0 ou que nous ne devrions pas perdre. Nous affrontons une bonne équipe. Chaque match est serré. C'est la même chose partout (dans la LNH), il n'y a aucun match facile."

Ruff, un lauréat du trophée Jack Adams remis au meilleur entraîneur et qui est encore en nomination cette saison, voulait s'assurer que le niveau de confiance de son équipe n'avait pas baissé après les deux défaites de suite à Madison Square Garden.

"Quand je me suis réveillé, le soleil brillait et c'était une journée superbe pour conduire l'auto, a dit Ruff. Après vous avoir vus (mercredi), je suis retourné à la maison et j'avais le moral dans les talons. Je me suis alors demandé: Mais à quoi pensent-ils? Nous avons un match à domicile, nous avons une équipe formidable, repartons la machine."

Certains observateurs pensent que les Sabres ressentent la pression après avoir décroché le trophée du Président, remis à l'équipe qui a pris la première place au classement général.

"Honnêtement, je ne le crois pas, a dit l'attaquant des Sabres Dainius Zubrus. Je sais que nous avons terminé au premier rang mais il y a un meilleur équilibre dans la ligue que par le passé. Voyez ce qui s'est passé l'an dernier et ce qu'a fait une équipe comme Edmonton. Je sais que nous avons une bonne équipe et je sais ce que nous sommes capables de faire. Il faut seulement jouer avec plus d'énergie et à la hauteur de notre talent."

L'attaquant Paul Gaustad, qui espérait obtenir le feu vert des médecins plus tard jeudi, sera peut-être de retour au jeu contre les Rangers alors que la série est égale 2-2. Il a raté 35 matchs depuis qu'il a subi une blessure à un tendon de la cheville gauche le 7 février.

Gaustad, un athlète de six pieds quatre pouces, 229 livres, est un joueur costaud et sa présence pourrait aider les Sabres au plan de la robustesse.

"Je vais jouer comme d'habitude avec robustesse, a dit Gaustad, qui a commencé à patiner il y a trois semaines. C'est le style qui m'a permis d'accéder à la LNH et je ne vais pas l'abandonner. Je vais foncer au filet et frapper autant que je le pourrai."

En voir plus