Skip to main content

McDavid, Draisaitl et Pastrnak ont été dominants en 2019

Le duo des Oilers et l'attaquant des Bruins affichent des chiffres impressionnants depuis le 1er janvier

par Rob Reese @NHLReese / Journaliste NHL.com

LNH.com va au-delà des chiffres pour déterminer les 10 statistiques les plus remarquables du 1er janvier au 26 décembre 2019. 

Buts
Une des statistiques individuelles les plus proéminentes pour évaluer les succès est la colonne des buts, et l'attaquant des Oilers d'Edmonton Leon Draisaitl domine la catégorie depuis le début de l'année 2019 avec 51 en 83 matchs. Le capitaine des Capitals de Washington Alexander Ovechkin pointe au deuxième rang avec 45 en 81 matchs tandis que les deux attaquants de Bruins de Boston, David Pastrnak (65 matchs) et Brad Marchand (79 matchs), sont à égalité au troisième échelon avec 43 buts chacun. Mentionnons cependant que Pastrnak détient le meilleur ratio de but par match de ce groupe avec un taux de 0,66.

Video: BOS@FLA: Marchand sert toute une passe pour Pastrnak
 

Passes
Le centre des Oilers d'Edmonton Connor McDavid est le joueur qui a obtenu le plus de mentions d'aide avec 79 en 80 matchs, neuf de plus que Marchand. Le plus surprenant reste de voir Teuvo Teravainen des Hurricanes de la Caroline se hisser au sixième rang, à égalité avec Patrick Kane des Blackhawks de Chicago, avec 64 passes depuis le début de l'année 2019. En majorité, il a évolué sur un trio avec Sebastian Aho. Teravainen et Aho ont éclos sans trop faire de bruit lors des deux dernières saisons, et font partie des meilleurs duos de la LNH au point de vue statistique.  
 

Points
McDavid a également dominé la LNH avec 120 points (41 buts, 79 passes) en 80 rencontres depuis le 1er janvier, trois points de plus que son coéquipier Draisaitl (117). Marchand arrive troisième avec 113 points (43 buts, 70 passes) en 79 matchs. Cette tendance devrait se maintenir, peu importe le temps donné pour McDavid, qui a récolté 386 points (133 buts, 253 passes) depuis le début de la saison 2016-17. C'est 33 de plus que son plus proche poursuivant, Nikita Kucherov du Lightning de Tampa Bay qui en a obtenu 324 (128 buts, 196 passes).
 

Points en avantage numérique
Pour les points en avantage numérique, McDavid et Kucherov sont aussi les deux plus productifs depuis le 1er janvier avec 42 chacun. Ce n'est donc pas une coïncidence si le Lightning a terminé au premier rang en avantage numérique durant cette période avec un taux d'efficacité de 28,3 pour cent et les Oilers au troisième échelon avec un rendement de 25,2 pour cent. Les Bruins se glissent au deuxième rang (25,8 pour cent).

Video: FLA@TBL: Kucherov saute sur le disque libre et compte
 

Buts en avantage numérique
Pastrnak a inscrit 20 buts avec l'avantage d'un homme depuis le 1er janvier et il faut noter qu'il a atteint ce chiffre en ayant disputé neuf matchs de moins que Steven Stamkos du Lightning de Tampa Bay et 16 de moins qu'Ovechkin, les deux joueurs qui se partagent le deuxième rang avec 18 buts en avantage numérique. 
 

Points à égalité numérique
McDavid et Kane pointent à égalité au sommet de la LNH pour les points inscrits à égalité numérique avec 76 depuis le 1er janvier. Draisaitl les suit de très près avec 75, ce qui est encourageant pour le futur des Oilers. Un autre joueur intéressant perce le top 10 dans cette catégorie. Artemi Panarin des Rangers de New York prend le sixième échelon avec ses 64 points à forces égales, ce qui est d'autant plus impressionnant quand on considère que ce dernier n'a pas eu la chance d'évoluer avec des compagnons de la trempe de McDavid ou Draisaitl. 
 

Pourcentage de tirs
Brett Connolly des Panthers de la Floride est celui qui a affiché le plus haut pourcentage de tirs (20,7) parmi les attaquants ayant joué au moins 50 matchs depuis le 1er janvier. Le pourcentage de tirs n'est pas nécessairement une statistique que les joueurs veulent dominer puisqu'elle est souvent le signal d'une régression à venir. Une façon pour Connolly d'éviter cela serait d'augmenter son volume de tirs afin d'expliquer une baisse à sa moyenne du pourcentage de tirs en carrière (14,4 pour cent).
 

Victoires
Ce qu'a accompli le gardien des Blues de St. Louis Jordan Binnington la saison dernière était impressionnant et ses statistiques le sont tout autant depuis le 1er janvier alors qu'il mène ses comparses avec 41 victoires en 57 matchs. Une des raisons qui expliquent pourquoi Binnington a deux victoires de plus que le portier du Lightning Andrei Vasilevskiy pourrait être son pourcentage d'arrêts à forces égales de ,931, qui est meilleur que celui de ,923 de Vasilevskiy. 

Video: STL@PIT: Binnington vole Simon du bout de la jambière
 

Pourcentage d'arrêts à égalité numérique
C'est Ben Bishop des Stars de Dallas qui a maintenu le meilleur pourcentage d'arrêts à forces égales (,939) parmi les gardiens ayant disputé au moins 45 rencontres depuis le 1er janvier. Il faut tout de même préciser que Bishop a joué 47 matchs, 15 de moins que le gardien des Coyotes de l'Arizona Darcy Kuemper, qui prend le deuxième rang (,937).
 

Tentatives de tirs (joueur et équipe)
L'ailier droit des Canadiens de Montréal Brendan Gallagher mène tous les joueurs depuis le 1er janvier avec un différentiel de tirs tentés de plus-428 à 5-contre-5, ce qui signifie que les Canadiens ont tenté 428 tirs de plus que ses adversaires quand Gallagher était sur la patinoire. Le deuxième rang de cette catégorie va à Tomas Tatar des Canadiens avec plus-391. Cela indique que ces attaquants des Canadiens dominent la possession de la rondelle.

Les Canadiens sont d'ailleurs l'équipe qui a dominé la LNH pour le différentiel de tentatives de tirs à 5-contre-5 avec un ratio de plus-637. Les Hurricanes sont deuxièmes avec plus-607. Cette facette positive est encourageante pour le Tricolore puisque neuf des 10 équipes ayant dominé la Ligue dans cette catégorie la saison dernière se sont qualifiées pour les séries éliminatoires. La seule équipe à ne pas avoir participé aux séries était justement Montréal, qui avait terminé quatrième à plus-662.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.