Skip to main content

Les Stars ne veulent pas rater leur troisième chance d'éliminer les Sharks

LNH.com @NHL

DALLAS - Ce fut déjà assez frustrant pour les joueurs des Stars de Dallas de laisser filer une avance de deux buts, vendredi soir, qu'ils ne veulent surtout pas imaginer la possibilité d'être les victimes d'une défaillance à connotation historique. Enfin, ils n'ont aucun désir de retourner à San Jose.

Les Stars retrouveront leur domicile dimanche soir pour le sixième match de leur série demi-finale de l'Association de l'Ouest face aux Sharks. Il s'agira aussi de leur troisième opportunité d'envoyer les hommes de Ron Wilson en vacances.

"Nous devons effacer ce qui vient de se passer, rentrer à la maison et gagner un match, a résumé le capitaine des Stars, Brenden Morrow. Chaque fois que subissons un revers, nous leur donnons un souffle additionnel. Mais je préfère notre position à la leur."

Depuis qu'ils se sont creusé un déficit de 0-3, les Sharks ont évité l'élimination en deux occasions. Vendredi soir, ils ont comblé un retard de 2-0 après deux périodes de jeu et arraché la victoire grâce à un but de Joe Pavelski après 65 secondes de jeu de la première période de prolongation.

"Il faut admettre qu'ils ont encore l'avantage, mais ils savent que ce ne sera pas facile", a affirmé le défenseur Brian Campbell, auteur du filet égalisateur au milieu du troisième engagement, vendredi.

"Nous ne sommes ni découragés, ni déçus, a confié le gardien des Stars, Marty Turco. Nous savions que la tâche serait ardue, et c'est le cas. Nous voulons poursuivre notre route et procurer à nos partisans une autre victoire décisive en séries éliminatoires. C'est tout ce qui me préoccupe."

Les Sharks tentent de répéter un exploit qui n'a été accompli que deux fois dans l'histoire des séries éliminatoires de la LNH: gagner quatre matchs consécutifs après avoir perdu les trois premiers. Les Islanders de New York ont réussi l'exploit il y a 33 ans, exactement 33 ans après les Maple Leafs de Toronto.

"Je ne crains absolument pas d'aborder le fait que nous perdions 3-0 dans la série, a lancé Wilson. Les 60 dernières équipes qui se sont retrouvées dans cette position n'ont pas voulu en parler, et elles ont toutes été éliminées. Alors, nous en discutons", a tranché l'entraîneur en chef des Sharks.

Avant d'amorcer les séries éliminatoires de 2008, les Sharks avaient perdu leurs six dernières rencontres sans lendemain. Voilà qu'ils affichent une séquence de trois victoires dans pareilles circonstances, après leur triomphe face aux Flames de Calgary lors du septième match du premier tour éliminatoire et leurs deux gains face aux Stars.

En l'emportant vendredi soir, les Sharks sont devenus seulement la quatrième formation au fil des 20 dernières saisons à forcer la tenue d'un sixième match d'une série après avoir perdu les trois premières rencontres.

"C'est bon d'avoir cette dose de confiance additionnelle, mais nous devons compléter la besogne", a avisé le capitaine des Sharks, Patrick Marleau.

Bien que leur confiance soit un peu plus élevée, les joueurs des Sharks ne sont pas sans savoir qu'ils ont profité de chance, vendredi. Morrow s'est fait refuser deux buts par les officiels, dont un, tôt en troisième période, qui aurait porté le score 3-0 en faveur des Stars. Milan Michalek et Campbell ont ensuite marqué pour pousser le match en prolongation.

"Il arrive que vous soyez malchanceux, et il arrive que vous soyez chanceux, a philosophé le défenseur Stéphane Robidas. Ce fut une défaite difficile à digérer, mais nous n'avons quand même pas si mal joué. C'est frustrant, mais nous menons encore 3-2. Ils ont le dos appuyé au mur, et même si nous aurons à supporter une certaine pression, nous avons besoin d'une victoire alors qu'ils en ont besoin de deux."

En voir plus