Skip to main content

Les Sharks ont eu des discussions avec Joe Thornton et Patrick Marleau

Le D.G. Doug Wilson admet qu'il pourrait être difficile de retenir les deux vétérans attaquants

par Eric Gilmore / Correspondant LNH.com

SAN JOSE -- Les attaquants Joe Thornton et Patrick Marleau ont eu des discussions avec les Sharks de San Jose.

Thornton et Marleau, chacun âgé de 37 ans, pourront devenir joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet. Leur retour aux Sharks demeure incertain.

Le directeur général des Sharks Doug Wilson a toutefois déclaré que la chirurgie que Thornton a subie afin de réparer des déchirures au ligament croisé antérieur et au ligament collatéral tibial du genou gauche ne sera pas un facteur dans sa décision.

« [Thornton] va très bien », a affirmé Thornton lors d'une conférence téléphonique vendredi. « Il est ici chaque jour, il va très bien. Je crois qu'il n'y a aucun doute qu'il sera en mesure d'entamer la prochaine saison. Le travail qu'il a déjà fait, c'est Jumbo en résumé. Il aime le hockey.

« En ce qui concerne les négociations, elles seront en partie déterminées par le plafond [salarial]. Et il y a d'autres contrats importants dont je dois m'occuper. Quant à [Marleau] et [Thornton], nous avons eu des discussions. Elles vont se poursuivre. »

Wilson a souligné que la priorité des Sharks est d'accorder des prolongations de contrat au défenseur Marc-Édouard Vlasic et au gardien Martin Jones. Il reste un an sur le contrat de chaque joueur.

« Nous avons des négociations importantes avec Martin Jones et Marc-Édouard Vlasic et nous faisons du progrès sur elles, mais il y a encore du travail à faire », a dit Wilson.

Marleau et Thornton détiennent la majorité des records offensifs des Sharks, mais ils auront 38 ans quand la prochaine saison commencera. Malgré leur importance aux Sharks au fil des années, Wilson a expliqué qu'il doit travailler selon les paramètres du plafond salarial, qui limiteront ce qu'il pourra offrir à Thornton et Marleau.

« Il faut parfois prendre des décisions difficiles, a dit Wilson. Ne vous y trompez pas, notre respect et appréciation envers eux sont éternels. Nous allons tenter de trouver une solution sous le plafond salarial. Nous étions très chanceux d'avoir de tels joueurs qui jouaient à un niveau tellement élevé. Leur importance à cette concession ne sera jamais oubliée. Quand vient le temps de prendre des décisions, nous devons prendre des décisions logiques selon la masse salariale. 

En voir plus