Skip to main content

Les Sharks n'ont plus le choix

La troupe de Peter DeBoer doit battre les Golden Knights pour forcer la tenue d'un match ultime

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

SAN JOSE - Après la défaite de 5-3 des siens lors du match no 4, l'attaquant des Sharks de San Jose Tomas Hertl avait fortement laissé entendre que son équipe serait de retour à Vegas pour y disputer un septième match face aux Golden Knights.

L'attaquant tchèque, qui n'est pas le plus à l'aise en anglais, a tenu à clarifier ses propos après l'entraînement des siens, samedi, à l'aube du sixième match de la série entre les deux équipes, qui sera disputé au SAP Center de San Jose (19h30 HE; TVAS, SN, CBC, NBCSN).

À LIRE : Ce qui se cache derrière les succès de Fleury | Perron a saisi sa chance | Carnet de bord, Bellemare, match no 5

« J'ai justement lu quelque chose à propos de Mark Messier », a-t-il dit en riant lorsqu'on lui a demandé s'il avait promis un match ultime comme l'avait fait Messier face aux Devils lors de la Finale de l'Est de 1994.

« C'est simplement que je crois en la force de notre équipe. Je crois fermement que nous serons de retour parce que ce n'est pas terminé. Nous avons joué du bon hockey tout au long des séries et si nous le faisons à nouveau, je pense que nous serons de retour à Vegas. »

Les Sharks devront au moins s'inspirer de la troisième période du dernier match s'ils espèrent pousser la série au maximum. Ils ont inscrit trois buts sans riposte en 6:09 pour réduire l'écart à 4-3, mais le mal était déjà fait.

Video: SJS@VGK, #5: Boedker coupe le déficit en moitié

Cette remontée inachevée leur a cependant procuré un peu de confiance et ils voudront certainement amorcer la rencontre comme ils ont terminé la dernière. Les Golden Knights s'attendent d'ailleurs à devoir tempérer les ardeurs des locaux dans les premières minutes de jeu.

« C'est une équipe qui fonctionne beaucoup par séquence, a analysé l'attaquant Jonathan Marchessault. Quand ils ont le momentum, ils sont durs à arrêter - ils l'ont fait hier. Notre tâche sera de limiter la tempête, d'être bien structurés avec la rondelle en zone défensive. Je pense que si nous faisons ça, nous allons être corrects. »

Vegas pourrait devenir la troisième équipe dans l'histoire de la LNH à gagner plus d'une série à sa saison inaugurale. Les Arenas de Toronto (1989) et les Blues de St. Louis (1968) ont précédemment réalisé l'exploit.

En cinq matchs jusqu'à maintenant, ni les Golden Knights ni les Sharks n'ont été en mesure de signer deux victoires consécutives. Le concept de momentum ne se transporte visiblement pas de match en match.

« Je pense que c'est une chose dont les médias aiment parler, mais chaque rencontre recommence à zéro, a affirmé l'entraîneur des Golden Knights, Gerard Gallant. Je crois par contre qu'il y a du momentum durant le match et nous l'avons vu vendredi. »

L'histoire n'est pas favorable aux Sharks

Historiquement, les matchs no 6 n'ont pas souri aux Sharks lorsqu'ils tiraient de l'arrière 3-2 dans une série. La seule fois qu'ils ont gagné une série après s'être retrouvés en pareille position, c'était lors des quarts de finale de l'Association de l'Ouest face aux Flames de Calgary en 1995.

Ils ont échoué à leurs 11 autres tentatives, dont l'an dernier face aux Oilers d'Edmonton au premier tour et lors de la Finale face aux Penguins de Pittsburgh, en 2016, alors qu'ils comptaient sur le même noyau de joueurs.

Video: SJS@VGK, #5: Tuch double l'avance de Vegas en A.N.

Peu importe ce que dit l'histoire, l'édition actuelle des Sharks n'a pas l'intention de plier bagage facilement.

« Pour moi, ça ne change pas grand-chose, a dit l'attaquant Logan Couture, qui a vécu les deux dernières éliminations des siens. Je vais venir à l'aréna pour jouer et je vais tout laisser sur la patinoire... C'est peut-être la seule différence. Tu ne veux pas être invisible quand la saison en dépend. »

Après avoir inséré trois joueurs - Luca Sbisa, Ryan Carpenter et Oscar Lindberg - dans la formation pour le cinquième match, Gallant ne devrait pas procéder à des changements majeurs. William Carrier demeure un cas douteux et il pourrait être remplacé avant le match.

Du côté des Sharks, Martin Jones retrouvera son filet après avoir été retiré du match, vendredi, et Joe Thornton devrait une fois de plus sauter son tour, à moins d'une surprise.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.