Skip to main content

Les Sharks déplorent leurs chances ratées contre les Golden Knights

San Jose n'a pas été en mesure de profiter de ses chances en deuxième ronde et a été éliminé en six matchs

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

SAN JOSE - La douleur associée à la défaite en séries éliminatoires de la Coupe Stanley ne change pas d'une saison à l'autre, peu importe comment les choses se passent, du moins pas pour l'attaquant des Sharks de San Jose Logan Couture.

Il se tenait devant son casier peu de temps après que les Golden Knights de Vegas eurent défait les Sharks 3-0 dans le match no 6 de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest au SAP Center dimanche, ce qui leur a permis de remporter cette série quatre de sept et de passer en finale de l'Association de l'Ouest.

Il était facile d'entendre l'émotion dans sa voix. Les Sharks venaient d'être éliminés à domicile pour une troisième saison de suite. Il y a deux ans, c'était contre les Penguins de Pittsburgh dans le match no 6 de la Finale de la Coupe Stanley. L'an dernier, c'était contre les Oilers d'Edmonton dans le sixième match de la première ronde.

« C'est exactement la même chose, a laissé tomber Couture. Nous avons perdu.  

« Il n'y a qu'une équipe qui est heureuse à la toute fin, qui termine sa saison avec une victoire. Ça ne m'est pas encore arrivé depuis le début de ma carrière et c'est difficile. Cela ne va pas changer jusqu'à ce que nous sautions sur la patinoire et que nous remportions notre dernière partie de la saison. »

Les Golden Knights ont été opportunistes, et cela a été particulièrement évident dans le match no 6. Les joueurs de San Jose ont eu leurs chances et vont probablement voir des rondelles frapper le poteau ou la barre transversale dans leurs rêves tout l'été.

Couture a obtenu une excellente chance de marquer avec 10:44 à écouler au premier tiers, mais a raté sa tentative de tir devant le filet. Il a expliqué que la rondelle roulait sur la séquence.

« Ils ont davantage été en mesure de profiter de leurs chances que nous, a résumé le centre Chris Tierney. De mon point de vue, notre trio n'a pas fait le travail. Il faut être capables de marquer quelques buts pour faire la différence dans un match.

« Vous savez, les joueurs de notre premier trio ont fait le travail, tout comme ceux de notre quatrième trio », a ajouté Tierney, dont le trio complété par Timo Meier et Kevin Labanc a obtenu un total de six points (deux buts, quatre passes) dans la série. « Le troisième trio doit faire la différence et marquer à 5-contre-5, et je ne crois pas que nous ayons été sur la glace pour un but à 5-contre-5 depuis le premier match des séries. C'est décevant, car nous voulons faire la différence. Nous avons fait la différence, mais pas de la bonne manière. »

Les Sharks auront beaucoup de temps pour réfléchir et évaluer une saison qui a tout de même été le théâtre de points prometteurs. Autrefois une équipe qui s'en remettait à ses gros canons offensivement, San Jose est parvenu à se défaire de cette dépendance à un petit groupe d'attaquants. En saison régulière, ils ont pu miser sur 12 joueurs qui ont inscrit 30 points ou plus, et huit de leurs 12 attaquants ont amassé trois points ou plus lorsqu'ils ont balayé les Ducks d'Anaheim en première ronde.

Ils n'ont pu saluer le retour de Joe Thornton dans la formation. Le centre de 38 ans n'a pas rejoué après s'être blessé au genou droit le 23 janvier contre les Jets de Winnipeg. 

De plus, les deux tiers de leur premier trio ont été ralentis par les blessures en deuxième ronde. L'attaquant Joonas Donskoi a raté le match no 3 en raison d'une blessure au bas du corps, et Evander Kane a confié à The Athletic après le match no 6 qu'il jouait malgré une dislocation de l'épaule.

« Malgré l'adversité, les blessures et [Thornton] qui était absent, je crois que ce groupe se sentait très bien et avait la certitude qu'il pouvait gagner et passer à la prochaine étape, a mentionné l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer. Ils étaient en confiance. Il faut accorder du crédit à Vegas. ... Nous savions qu'ils n'étaient pas un feu de paille et il y a eu des moments charnières, comme c'est toujours le cas dans la victoire et la défaite.

« Mais en fin de compte selon moi, le tout se résume au fait que nous avons toujours joué du hockey de rattrapage à l'exception de notre gain de 4-0 ici (dans le match no 4). Nous avons connu de bons départs et obtenu de bonnes chances de marquer tôt dans les rencontres. [Le gardien de Vegas Marc-Andre] Fleury a été phénoménal en début de partie à plusieurs occasions, et cela leur a permis de retrouver leurs jambes. »

Le premier trio des Sharks formé de Kane, Donskoi et Joe Pavelski a été blanchi dans les deux derniers matchs et a éprouvé des ennuis à forces égales.

« Je peux vous dire ceci, a déclaré DeBoer. Vous avez un gars comme (Pavelski) qui joue au centre et alors qu'il n'avait pas occupé cette position depuis des années. Il a tout de même joué le rôle de centre numéro un. 

« Alors si vous voulez obtenir une analyse négative de leur travail, vous parlez à la mauvaise personne. Vous pouvez le faire si vous voulez. Ces joueurs ont accepté de remplir des rôles sans se plaindre et ont fourni un effort maximal jusqu'au son de la sirène à chacun des matchs.

« C'est ainsi que je vois les choses. Vous pouvez écrire ce que vous voulez de votre côté. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.