Skip to main content

Les Sharks blanchissent les Blues dans le 3e match

Hertl inscrit deux buts et Jones réalise 22 arrêts en route vers un deuxième jeu blanc de suite en finale de l'Association de l'Ouest

par Eric Gilmore / Correspondant LNH.com

SAN JOSE - Les Sharks de San Jose participent à la finale de l'Association de l'Ouest pour la quatrième fois de leur histoire, mais ils n'ont jamais mené une série aussi loin en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.
 
Tomas Hertl a inscrit deux buts tandis que Martin Jones a réalisé 22 arrêts en route vers un deuxième jeu blanc de suite, jeudi au SAP Center, alors que les Sharks de San Jose ont défait les Blues de St. Louis 3-0 dans le troisième match de la finale de l'Association de l'Ouest, ce qui leur donne les devants 2-1 dans cette série quatre de sept.

 

Les Sharks ne sont plus qu'à deux victoires d'une première présence en Finale de la Coupe Stanley, mais ils ne regardent pas plus loin que le quatrième affrontement, qui aura lieu samedi à San Jose (19 h 15 (HE); TVA Sports, CBC, NBC).

Video: Hertl et Jones mènent les Sharks à un gain de 3-0

« Il nous reste beaucoup de chemin à parcourir, a souligné le capitaine des Sharks Joe Pavelski. C'est vraiment le cas. Nous allons seulement nous soucier du prochain match, et nous allons ensuite regarder plus en avant. Nous devrons déployer la même énergie. La foule a été fantastique. L'atmosphère est remarquable ici. »
 
Jones en était à son troisième blanchissage des séries éliminatoires de la Coupe Stanley - les trois ont été signés à ses quatre dernières sorties -, ce qui lui a permis d'égaler un record d'équipe des Sharks pour les jeux blancs au cours d'un même printemps, d'abord établi par Evgeni Nabokov en 2004.

Jones n'a pas accordé de but depuis que l'attaquant des Blues Jori Lehtera l'a battu à 9:15 de la deuxième période du premier match de la série. La séquence sans but de St. Louis s'élève maintenant à 150:45.

« Nous y sommes parvenus en tant que groupe », a affirmé Jones, qui est le premier gardien de l'histoire des Sharks à réussir deux blanchissages consécutifs en séries éliminatoires. « On ne me demande pas de voler ces matchs. »
 
Les Blues ont eu besoin de sept matchs pour éliminer les Blackhawks de Chicago en première ronde, et de sept autres pour vaincre les Stars de Dallas au second tour.
 
« Il faut remporter quatre victoires, a rappelé l'entraîneur des Blues Ken Hitchcock. Ce n'est rien. [...] Nous sommes la première des deux équipes à avoir rencontré un obstacle. Une formation devait tirer de l'arrière 2-1. Ni nous ni eux ne nous étions trouvés dans cette situation auparavant. Nous devrons donc composer avec cette situation. Mais la série n'est que 2-1. Et nous avons bien fait plusieurs choses aujourd'hui. »
 
Le gardien des Blues Brian Elliott a alloué trois buts en 14 tirs et il a été remplacé par Jake Allen à 6:09 de la troisième période, soit immédiatement après le deuxième filet de la soirée de Hertl.

Hitchcock n'était pas prêt à la suite de la rencontre à nommer son gardien partant en vue du match no 4.
 
« Je vais y penser, a-t-il déclaré. Nous misons sur deux bons gardiens. Ce sera un bon choix. Je ne peux perdre, peu importe le choix que je ferai. »
 
Hertl a marqué en première période ainsi qu'en troisième. Il a ainsi connu son premier match éliminatoire de plus d'un but en carrière. Joonas Donskoi a enfilé l'autre but des Sharks, au deuxième engagement, tandis que Pavelski et Joe Thornton ont obtenu deux mentions d'aide.

Les Blues ont obtenu les quatre premiers tirs de la rencontre, mais ce sont les Sharks qui ont inscrit le premier filet quand Hertl a marqué à 15:53 du premier engagement.

Le défenseur des Blues Colton Parayko a commis un revirement lors d'une tentative de passe en zone neutre et Joe Thornton a poussé la rondelle devant lui vers Pavelski. Ce dernier a aussitôt relayé le disque de l'autre côté de la patinoire, au travers la circulation lourde, vers Hertl et celui-ci a battu Elliott d'un tir du haut du cercle gauche des mises en jeu au moyen d'un tir frappé qui a abouti dans le haut du filet du côté du gant.

Les Sharks ont doublé leur avance à 11:44 de la deuxième grâce au quatrième filet des séries de Donskoi. Là encore, les Sharks ont su tirer profit d'un revirement. Cette fois, Donskoi a intercepté le relais de Robby Fabbri dans la zone de San Jose, ce qui a permis de lancer une attaque à trois contre deux. Logan Couture a fait une passe du cercle gauche des mises en jeu vers Donskoi, qui s'amenait derrière en soutien et a ainsi pu décocher un tir des poignets alors qu'il était fin libre dans l'enclave.

« Nous avons profité d'un revirement sur le premier but, et Hertl a décoché tout un lancer, a évoqué Couture. Sur le second filet, ce fut la même chose. Il y a eu un revirement, et [Donskoi] a été en mesure de s'amener au centre de la glace et a marqué d'un autre très bon tir. »
 
Les Blues ont obtenu leur seul avantage numérique de la rencontre à 15:01 de la deuxième période quand Couture a été puni pour bâton élevé à l'endroit de Patrik Berglund. San Jose a écoulé une huitième pénalité de suite depuis que St. Louis a marqué à son premier jeu de puissance de la série, lors du premier match.

Les Blues avaient l'avance 15-13 au chapitre des tirs après la deuxième période, mais ils tiraient de l'arrière par deux buts. Les Sharks ont une fiche de 7-0 en séries quand ils mènent au score au moment d'amorcer la troisième.

Hertl a accru l'avance de San Jose au moment où il restait 13:51 à jouer en y allant de son cinquième filet des séries. Il a accepté un relais de Thornton derrière la ligne de but adverse, a patiné vers l'embouchure du filet et a battu Elliott d'un tir des poignets.

L'entraîneur des Blues Ken Hitchcock avait promis d'apporter des changements à son alignement en vue du troisième match et il a tenu promesse. Les attaquants Dmitrij Jaskin et Magnus Paajarvi ont remplacé Steve Ott et Scottie Upshall au sein du quatrième trio. Paajarvi a ainsi pris part à son premier match éliminatoire en carrière dans la LNH. Le défenseur Robert Bortuzzo a quant à lui pris la place de la recrue Joel Edmundson et il a été jumelé à Carl Gunnarsson au sein du troisième duo d'arrières. Parayko a été promu au sein du deuxième duo avec Kevin Shattenkirk.

Hitchcock a par ailleurs déplacé le joueur de centre Alexander Steen du troisième au premier trio. Steen a changé de poste avec Lehtera pour ainsi se retrouver entre Jaden Schwartz et Vladimir Tarasenko. Lehtera a quant à lui patiné entre Berglund et David Backes.
 
Les Blues ont dominé en début de match, mais n'ont pu trouver le fond du filet.
 
« Ils ont apporté quelques changements à leur alignement, et ils ont aussi apporté de légers changements à leur structure, a expliqué l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer. Ils ont tenté de nous repousser un peu plus, de se créer un peu plus d'espace. Je crois qu'il nous a simplement fallu un peu de temps pour nous ajuster.
 
« Je crois que pendant les cinq ou les dix premières minutes de la partie, nous étions sur les talons quelque peu. Cependant, à mesure que la rencontre progressait, nous étions de plus en plus à l'aise avec la manière dont la rencontre se déroulait. Je pense que nous avons imposé le rythme et vraiment pris le contrôle du jeu. »
 
L'attaquant de St. Louis Troy Brouwer a admis que les Blues « avaient retiré le pied de l'accélérateur » après les 10 premières minutes.

« Le momentum est allé de leur côté, et nous n'avons pu le reprendre avant la moitié de la troisième période, a indiqué Brouwer. Nous devons jouer davantage comme nous l'avons fait au cours des dix premières minutes de jeu. C'est difficile de remporter des matchs lorsque nous ne marquons pas. Nous ne pouvons laisser tomber nos gardiens comme ça. Ce sera donc à nous de trouver une manière de relancer notre attaque et de trouver une façon de marquer des buts. »

 

 

En voir plus