Skip to main content

Les Sharks accèdent à la Finale de la Coupe Stanley

Ils défont les Blues et raflent le titre dans l'Association de l'Ouest; San Jose affrontera les Penguins ou le Lightning

par Eric Gilmore / Correspondant LNH.com

SAN JOSE - Les Sharks de San Jose participeront à la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois de leur histoire, ayant décroché une victoire de 5-2 contre les Blues de St. Louis dans le sixième match de la finale de l'Association de l'Ouest, mercredi, au SAP Center.

Les Sharks, qui ont fait leur entrée dans la LNH en 1991-92, ont remporté la série quatre de sept 4-2 et ils affronteront les vainqueurs de la finale de l'Association de l'Est, soit les Penguins de Pittsburgh ou le Lightning de Tampa Bay. L'issue de cette série sera décidée à l'occasion du septième match qui aura lieu jeudi (20 h (HE); TVA Sports, CBC, NBCSN).

 

« C'est fantastique, a clamé le défenseur des Sharks Brent Burns. Vous rêvez d'obtenir la chance d'obtenir cette chance. C'est un excellent sentiment. Nous savons que nous devons encore franchir une étape avant de vraiment célébrer. C'est incroyable. »

Video: Ward marque deux buts, les Sharks passent en Finale

Joel Ward a inscrit deux buts et Martin Jones a réalisé 24 arrêts devant le filet des Sharks. Le capitaine Joe Pavelski, la recrue Joonas Donskoi et Logan Couture ont également marqué pour les vainqueurs.

Jones est le seul joueur des Sharks à avoir remporté la Coupe Stanley. Il était le gardien auxiliaire des Kings de Los Angeles en 2014. Dainius Zubrus est le seul autre joueur des Sharks à avoir participé à la Finale de la Coupe Stanley, lui qui s'était incliné en 1997 avec les Flyers de Philadelphie (contre les Red Wings de Detroit) puis en 2012 avec les Devils du New Jersey (contre les Kings).
 
« Je tente simplement de m'imprégner du moment », a mentionné l'attaquant Patrick Marleau, qui a disputé 1 411 matchs de saison régulière avec San Jose.
 
Marleau et Joe Thornton (1 347) ont disputé un total combiné de 2 478 matchs de saison régulière dans la LNH, le plus grand total par deux coéquipiers qui atteignent la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois, selon le Elias Sports Bureau.
 
« C'est une grande soirée pour ces gars-là, a souligné l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer. J'ai également dit à ce groupe que j'ai déjà atteint cette étape une fois auparavant (comme entraîneur des Devils en 2012). Autant il s'agit d'une grande soirée, si vous ne remportez pas la prochaine ronde, l'été ne sera pas mémorable. Je pense que nous allons profiter de la soirée, puis nous allons nous concentrer sur le grand prix dès vendredi. »

Vladimir Tarasenko a marqué ses deux premiers buts de la série, les deux en troisième période, tandis que Brian Elliott a effectué 22 arrêts au profit des Blues. Ceux-ci se sont inclinés à l'occasion du troisième match où ils faisaient face à l'élimination au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016. Ils ont défait les Blackhawks de Chicago en sept matchs au premier tour, puis les Stars Dallas en sept rencontres en deuxième ronde.

« Wow, tout s'arrête si soudainement, et les émotions débordent, de la déception, évidemment, mais aussi une certaine fierté liée au groupe que nous avons ici, a indiqué le capitaine de St. Louis David Backes. Certains joueurs sont terriblement amochés et d'autres ont sacrifié beaucoup de choses pour en arriver là.
 
« Il s'agit d'un groupe de gars qui est vraiment lié et qui a vaincu deux très bonnes équipes avant d'en affronter une troisième, mais nous n'avons pas trouvé une manière de l'emporter cette fois. […] Nous nous retrouvons maintenant dans une situation où nous nous disons que nous n'étions qu'à deux victoires de la Finale de la Coupe Stanley, et notre groupe a fait tout un travail. Deux gains de plus, et vous jouez pour le prix ultime. »

Pavelski a donné les devants 1-0 aux Sharks à 3:57 du premier engagement au moyen de son 13e but du printemps - le total le plus élevé des présentes séries. Thornton a tiré, mais a raté le filet à l'issue d'une échappée, puis Pavelski a saisi le disque derrière le filet, a surgi devant et a poussé le disque à l'intérieur du poteau droit, sous la jambière d'Elliott, qui regardait de l'autre côté de sa cage.

Elliott était de retour devant le filet des Blues après avoir cédé sa place à Jake Allen lors des quatrième et cinquième affrontements de la série. Il en était à son 18e départ des éliminatoires.

Les Sharks ont doublé leur avance à 5:02 de la deuxième période quand Ward a fait dévier derrière Elliott un tir de la ligne bleue de Brent Burns. Chris Tierney a contrôlé le disque le long de la bande au-delà de la ligne de but et dirigé une longue passe vers Burns, près de la bande. Burns a surtout cherché à diriger la rondelle vers l'enclave, où Ward l'a touchée au passage pour ainsi enfiler son cinquième but.

Les Blues ont écoulé une punition mineure double, écopée quand Scottie Upshall a été chassé pour bâton élevé aux dépens de Tommy Wingels. Le joueur de centre des Blues Jori Lehtera est venu près de marquer sur un tir du bas du cercle droit des mises en jeu, mais Jones a fait l'arrêt de la jambière gauche alors qu'il restait un peu plus de neuf minutes à faire en deuxième.

Jones, qui avait accordé sept buts en 40 tirs à ses deux rencontres précédentes, a ensuite réussi un autre arrêt de la jambière gauche alors qu'il restait 5:30 à jouer, cette fois sur le tir du cercle droit des mises en jeu de Colton Parayko.

« Je n'ai probablement eu qu'à réaliser deux ou trois arrêts ce soir, et pendant le reste du match, l'équipe a fait du très bon travail devant le filet, a noté Jones. J'ai été en mesure de bien lire le jeu, et la rondelle m'a en quelque sorte frappée. […] Ce fut un véritable effort de groupe. Je pense que c'est ce qui le plus spécial à propos de notre victoire. »

Ward a porté le score 3-0 à 3:01 de la troisième période au moyen de son deuxième but de la soirée. Couture lui a dirigé une longue passe dans l'enclave en provenance du cercle droit des mises en jeu, et Ward a placé le disque à l'intérieur du poteau droit.

« Je crois que le troisième but leur a permis de jouer à cinq joueurs en repli, a évoqué l'entraîneur des Blues Ken Hitchcock. Nous avons ensuite été obligés de prendre des risques. Mais selon moi, le troisième but a fait toute la différence. »

Donskoi a marqué à 8:11 de la troisième quand il a reçu une passe de Couture et fait mouche de l'enclave lors d'une attaque en surnombre.

Tarasenko a saisi une passe de Lehtera tout juste à l'intérieur du cercle gauche des mises en jeu et battu Jones dans le coin supérieur gauche du filet à 11:39. C'était son huitième but des séries, mais son premier depuis le septième match de la série contre Dallas.

Tarasenko a récidivé alors qu'il restait 3:35 à jouer, après qu'Elliott eut été remplacé par un patineur supplémentaire. Tarasenko a battu Jones sur un tir d'un angle restreint, alors qu'il longeait la ligne de but.

Couture a marqué dans un filet désert au moment où il restait 19,7 secondes à jouer.

« Nous ne voulions pas disputer de match no 7, a reconnu DeBoer. Je pense que nous avons compris à quel point ils forment une équipe dangereuse. Je crois que l'histoire a prouvé que vous voulez mettre un terme à une série le plus tôt possible, obtenir le plus de repos possible. Je pense que cette mission est accomplie. »
 
Mais la mission ne s'arrête pas ici.
 
« Il ne s'agit pas de notre objectif final, a assuré Thornton. Je vous le garantis. »

 

En voir plus