Skip to main content

Les Sénateurs tenteront de débloquer à l'attaque lors du deuxième match

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - N'aimant pas ce qu'il voyait, Bryan Murray a secoué la tête et s'est mis à crier.

"Sur le filet! Sur le filet!", a hurlé l'entraîneur-chef des Sénateurs d'Ottawa après qu'un de ses joueurs eut raté son tir, propulsant la rondelle bien à côté de la cage au cours d'un exercice, jeudi.

La précision des tirs est l'une des bases du hockey, mais il a fallu le rappeler aux pauvres joueurs des Sénateurs, une équipe qui tente désespérément de retrouver sa touche magique à l'attaque.

L'équipe qui a marqué pas moins de 258 buts cette saison - sans compter les buts décisifs en fusillade - n'est même plus capable d'en acheter un. Elle n'aurait évidemment pas pu choisir pire temps pour connaître une telle léthargie. Les Sénateurs ont été blanchis dans trois de leurs cinq plus récentes rencontres, y compris lors de cette défaite de 4-0, mercredi, à l'occasion du premier match de la série du premier tour contre les Penguins de Pittsburgh.

"C'est la question du jour, aucun doute, a déclaré Murray après la séance d'entraînement. Quand tu te fais blanchir et que tu rates le filet aussi souvent que ç'a été le cas pour nous (mercredi) soir sur autant d'occasions de marquer, il faut y accorder notre attention."

"Nous en avons parlé, nous avons tenu une séance vidéo ce matin et passé en revue les choses à corriger. Mais jusqu'à ce les joueurs réussissent à marquer des buts, ça va demeurer la question que tout le monde va poser."

Murray a modifié la composition de ses trios dans l'espoir de provoquer une étincelle en vue du deuxième match, qui aura lieu vendredi. Il a promu Martin Lapointe au sein du premier trio en compagnie de Jason Spezza et Dany Heatley. La recrue Nick Foligno s'est joint à Antoine Vermette et Cory Stillman au sein de la deuxième unité.

"C'est évident que mon rôle ne sera pas de contrôler la rondelle dans ce trio, on le sait tous", a lancé Lapointe, obtenu des Blackhawks de Chicago juste avant l'heure limite des transactions. "Mais je vais faire mon travail, peut-être chercher à créer un peu d'espace pour mes compagnons de trio. Et, m'assurer que le premier trio a un joueur en mesure de faire de l'échec-avant. Parfois, quand le premier trio regorge de talent, l'échec-avant est un peu moins présent.

"Je dois aller sur la glace, donner de bonnes mises en échec et foncer au filet. C'est excitant, c'est une très belle opportunité."

Les Sénateurs ont marqué un grand total d'un but dans les deux matchs disputés en l'absence du capitaine Daniel Alfredsson. Murray a clairement indiqué qu'il s'attend à davantage de la part de Spezza et Heatley.

"J'aime penser qu'ils vont obtenir leur part d'occasions de but, a dit Murray. Ils ont joué de 25 à 26 minutes (mercredi) soir, ils ont obtenu beaucoup de temps de glace en avantage numérique, ils doivent marquer des buts pour nous. C'est ce que nous attendons d'eux."

Heatley estime que son trio a obtenu des chances lors du premier match de la série, mais n'a pas été en mesure d'apporter la touche finale.

"Nous avons raté le filet pas mal souvent, a noté Heatley. Tu ne peux pas marquer si tu ne te donnes pas des occasions de marquer."

Lapointe a évoqué une statistique qui en dit beaucoup.

"Je pense qu'ils ont compté 18 tirs qui avaient raté la cible après deux périodes, a-t-il souligné. Je ne veux pas y croire mais c'est ce qu'ils ont compté. Il faut toucher le filet. Il faut mettre la rondelle aux pieds de (Marc-André) Fleury, foncer sur les retours et marquer des buts, même s'ils ne sont pas jolis."

Ce dont ils auraient vraiment besoin, ce serait le retour au jeu d'Alfredsson (genou) dans la formation. Même si Murray se dit pessimiste à chaque fois qu'on lui pose la question, les rumeurs voulant que l'attaquant vedette revienne au jeu au moment où la série se déplacera à Ottawa ne dérougissent pas. La question a encore été posée, jeudi, et cette fois Murray a donné une réponse encore plus courte.

"Comme je l'ai dit, il ne jouera pas", a-t-il lancé.

Ce qui sera également le cas de Mike Fisher (genou) et Chris Kelly (jambe). Le cas du défenseur Anton Volchenkov, coupé au front quand il a reçu la rondelle au visage lors du premier match, reste à déterminer.

En voir plus