Skip to main content

Les Sénateurs sont prêts à être actifs avant la date limite

Le D.G. Pierre Dorion déclare que la transaction avec les Kings n'était que le début d'une période mouvementée

par Callum Fraser / Correspondant LNH.com

OTTAWA -- L'échange à quatre joueurs conclu avec les Kings de Los Angeles n'était que le début de ce qui devrait être une période mouvementée pour les Sénateurs d'Ottawa, à l'approche de la date limite des transactions dans la LNH, selon les propos tenus par le directeur général Pierre Dorion, mercredi.

Les Sénateurs ont acquis les attaquants Marian Gaborik et Nick Shore des Kings de Los Angeles mardi, en retour du défenseur Dion Phaneuf et de l'attaquant Nate Thompson.

« Nous allons être actifs, a souligné Dorion. Nous allons apporter plusieurs changements pour nous assurer de compter sur la meilleure équipe possible. Que l'on regarde l'avenir à court ou à long terme, je crois qu'il s'agit d'un moment intéressant pour nos amateurs, parce que nous sommes convaincus que nous allons prendre de bonnes décisions, pour le bien de l'organisation. Et nous avons hâte d'en arriver là. »

Dorion a expliqué s'être déjà entretenu avec neuf autres directeurs généraux mercredi avant de rencontrer les médias. La date limite est fixée le 26 février, à 15 h (H.E.).

« Nous allons conclure de bonnes transactions sur le plan hockey, a mentionné Dorion, qui a signé vendredi une prolongation de contrat de trois ans, valide jusqu'à la fin de la saison 2021-22. Je pense que nous aurons deux joueurs autonomes sans compensation à la fin de la saison, Johnny Oduya et Magnus Paajarvi. Nous allons conclure de bons échanges sur le plan hockey, et je suis convaincu que mes 30 homologues sont au courant. »

Le plan pour Ottawa est de rajeunir l'équipe et de la rendre plus rapide. Et même si le dernier échange influence peu la moyenne d'âge (Shore a 25 ans, Gaborik, 36), Dorion souhaite toujours emprunter cette direction.

« Nous avons échangé des joueurs de 32 et de 33 ans, et nous maintenons que mes propos de la semaine dernière demeurent au cœur du plan, a soutenu Dorion. Mais nous n'allons pas entrer dans les détails.

Évidemment, nous aimerions être de la course aux séries l'année prochaine, aucun doute. Mais en même temps, nous voulons mettre sur pied une équipe capable de viser les séries chaque année. »

Les Sénateurs ont retenu 25 pour cent du salaire de Phaneuf dans l'échange, mais au total, l'entente leur permettra d'économiser 5,5 millions $ en argent réel, et de libérer de l'espace sous le plafond salarial en vue de la prochaine campagne. Cela pourrait contribuer à la signature du défenseur Erik Karlsson, dont le contrat vient à échéance après la saison 2018-19.

« Aujourd'hui, ce n'est pas à propos d'Erik, a avancé Dorion. Notre principale priorité, c'est de signer Erik Karlsson. »

Gaborik et Shore feront leurs débuts dans l'uniforme d'Ottawa jeudi, alors que les Sénateurs accueilleront les Sabres de Buffalo (19 h 30 HNE; RDS2, TSN5, MSG-B, NHL.TV). Gaborik a récolté 14 points (sept buts, sept passes) en 30 matchs avec les Kings cette saison, après avoir subi une opération au genou; Shore a obtenu 15 points (quatre buts, 11 passes) en 49 rencontres.

« Nous l'avons beaucoup observé (Gaborik) cette année, a affirmé Dorion. Il a connu de bons matchs après avoir soigné sa blessure. Il patinait très bien. Je sais qu'il a moins joué dernièrement, mais je sais aussi que lui et Nick jouent demain, et je pense qu'il ne faut pas sauter aux conclusions. »

Gaborik portera le numéro 12, et Shore, le 23.

« Nos recruteurs avaient de bons mots pour Shore, a souligné Dorion. Nous suivons les Kings depuis un certain temps. C'est un joueur très fiable. Il joue aux deux extrémités de la glace, patine bien et a une bonne vision du jeu. C'est un bon élément sur le troisième ou le quatrième trio. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.