Skip to main content

Les Sénateurs poursuivent leur marche en éliminant les Devils

LNH.com @NHL

EAST RUTHERFORD, N.J. (PC) - Les Sénateurs d'Ottawa participeront à la finale de l'Association Est pour la deuxième fois de leur histoire. Les Sénateurs sont désormais à mi-parcours de leur ultime objectif à la suite de leur victoire de 3-2 remportée face aux Devils du New Jersey, samedi soir, au Continental Airlines Arena.

Les hommes de Bryan Murray ont éliminé les Devils 4-1 et affronteront au troisième tour le gagnant de la série qui oppose les Sabres de Buffalo aux Rangers de New York. Dans la série précédente, les Sénateurs avaient sorti des séries les Penguins de Pittsburgh en cinq matchs également.

Le match de samedi a été à l'image de la série. Les Sénateurs ont eu le meilleur malgré quelques soubresauts des Devils. Antoine Vermette, Jason Spezza et Daniel Alfredsson ont marqué les buts des Sénateurs.

"Nous avons dû jouer à un très haut niveau pour l'emporter, a déclaré Murray. Notre défense a été solide ainsi que notre gardien de but (Ray Emery). On a aussi marqué à des moments opportuns."

Du côté des Devils, cette défaite marque la fin d'une époque. Après 25 ans, les Devils quitteront East Rutherford pour élire domicile au Prudential Center de Newark. Dans cet amphithéâtre situé au milieu de nulle part, les Devils auront quand même remporté trois coupes Stanley et sept titres de division.

Ce revers se veut également une défaite personnelle pour le directeur général Lou Lamoriello. Celui-ci a congédié Claude Julien à l'aube des séries, croyant que les Devils auraient de meilleures chances de remporter la coupe sous sa gouverne. Il s'est diablement trompé.

Cette défaite, enfin, s'est révélée un difficile exercice pour Martin Brodeur. Le gardien de St-Léonard n'a jamais pu s'imposer dans cette série comme il l'a souvent fait dans le passé. A 35 ans, le moment est peut-être venu pour lui d'alléger sa charge de travail en saison pour mieux se préparer aux séries.

"Nos attentes étaient élevées après une très belle saison, a commenté Brodeur. On pensait faire un bon bout de chemin en raison de la composition de l'équipe. C'est vraiment dur à accepter. On ne sait jamais lorsque la prochaine occasion va se présenter même si l'avenir est prometteur au New Jersey."

Brodeur croit que les Sénateurs ont ce qu'il faut pour remporter la coupe.

"L'an dernier, on a perdu contre la Caroline qui a gagné la coupe. Les Sénateurs pourraient bien faire la même chose, a-t-il dit.

"Nous avons perdu contre une meilleure équipe, a-t-il admis. Leurs meilleurs joueurs ont joué du très bon hockey. Ce ne fut pas notre cas. Les Sénateurs ont aussi de la profondeur ainsi qu'un bon gardien. Emery me rappelle ce que je faisais lorsqu'on gagnait la coupe. J'avais seulement à faire mon travail et c'est ce qu'il a fait. Il fait une grande différence dans cette équipe."

Scott Gomez, qui deviendra joueur autonome sans compensation en juillet, a inscrit les deux buts des Devils.

Un dégagement?

Les Devils ont indirectement profité d'un cadeau des juges de lignes pour inscrire l'unique filet du premier engagement. Les Sénateurs se sont rendus coupables d'un dégagement interdit même si un défenseur des Devils était en position pour intercepter la rondelle. Il n'en fallait pas plus aux Devils qui ont remporté la mise en jeu à la gauche de Ray Emery et marqué à la suite d'un tir de la ligne bleue. Gomez a saisi un retour de lancer de Patrik Elias pour glisser le disque derrière le gardien des Sénateurs.

Les Devils ont du reste largement dominé la période. Ils ont dirigé 11 tirs contre seulement trois aux Sénateurs. Emery a réalisé de beaux arrêts même s'il a été très généreux dans ses retours.

Les Sénateurs ont retrouvé leurs jambes en deuxième. Ils ont inscrit trois buts pour sceller l'issue de la rencontre et de la série.

"On n'a pas joué en première, a noté Murray. On a commis cinq revirements. En deuxième, on a apporté les ajustements."

Vermette a créé l'égalité à 5:19 lorsqu'il a fait dévier un tir du défenseur Tom Preissing. Un but mérité puisque Vermette avait réalisé du beau travail pour maintenir la rondelle en zone offensive. Spezza a suivi à 12:06 d'un tir précis du côté de la mitaine de Brodeur. Les Sénateurs profitaient alors d'une supériorité numérique. Alfredsson a complété à 17:28 d'un lancer entre les jambières de Brodeur. On a aussitôt senti que les partisans des Devils avaient dès lors perdu espoir.

En troisième, Gomez a marqué son deuxième but alors qu'il restait 40 secondes au match.

En voir plus