Skip to main content

Les Sénateurs infligent un deuxième revers au CH

La première fois qu'ils ont pris l'avance a été la bonne

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Sénateurs d'Ottawa ont le numéro des Canadiens cette saison. Présentant une des pires attaques de l'Association de l'Est, ils ont secoué leur torpeur contre Carey Price, mardi, en l'emportant 4-3 au Centre Bell.

Le défenseur Erik Karlsson leur a fourni l'avance pour la première fois de la soirée en troisième période, et ç'a été la bonne.

Le gardien Craig Anderson s'est occupé du reste, éclipsant Price avec 36 arrêts. Price, qui a accordé quatre buts pour la deuxième fois en trois sorties, a terminé la soirée avec 19 arrêts. Il a essuyé son premier échec de la saison en temps réglementaire.

Video: Les Canadiens baissent pavillon 4-3 face aux Séns

Mike Hoffman a dirigé l'attaque des gagnants à son retour au jeu après une absence de deux rencontres, avec un but et deux passes. Derick Brassard et Mark Stone ont obtenu les autres buts, ajoutant une passe chacun comme Karlsson, qui a atteint le plateau des 400 points dans la LNH, à son 498e match.

Shea Weber, Alexander Radulov et Alex Galchenyuk ont été les marqueurs des Canadiens (14-4-2). Weber a récolté une passe et le défenseur Andrei Markov en a glané trois. 

Les Sénateurs (11-7-1) ont savouré un deuxième succès en autant de duels face au CH cette saison. Ils avaient remporté le premier 4-3 au Centre Canadian Tire, le 15 octobre.

« La rivalité existe, aucun doute là-dessus. Les rivalités entre des équipes prennent forme au cours des confrontations en séries éliminatoires. Nous avons croisé le fer quelques fois au cours des dernières années », a relevé l'entraîneur des Canadiens Michel Therrien.

Le Tricolore a perdu les services du défenseur Nathan Beaulieu qui a été atteint d'un tir près de la gorge en deuxième période. Beaulieu a paru perdre son souffle sur la séquence et il a dû être conduit à l'hôpital « par mesure de précaution », a indiqué l'équipe.

« Je viens de discuter avec le médecin. Tout semble correct », a indiqué Therrien, en se montrant rassurant.

But du match

Celui de Radulov. Un des beaux cette saison. À voir, tout simplement.

Video: Radulov opère sa magie et c'est 2-1 Montréal

Arrêt du match

Craig Anderson qui frustre Max Pacioretty sur une échappée afin de préserver l'avance des siens en troisième période. Comble de malheur pour Pacioretty, il a été puni sur la séquence pour avoir bousculé le gardien. Quand rien ne va pour un joueur…

Moment marquant

Le but de Stone qui a fait 3-3 peu de temps après que les Canadiens eurent pris les devants pour la troisième fois de la soirée, au début de la troisième période.

« Nous avons mal réagi sur le jeu », a affirmé Therrien.

Trois joueurs de l'équipe se sont retrouvés derrière le but. Brassard et Hoffman ont pu mettre facilement la table pour Stone.

Jeu du match

Le but de Brassard qui a fait 2-2, à 15:55 de la deuxième période. Sur le coup, personne n'avait vu la rondelle traverser la ligne rouge du but. C'est la révision vidéo qui a permis d'établir que Brassard avait pu glisser le disque suffisamment loin sous les jambières de Price.

Ce qu'ils ont dit

« C'est en quelque sorte le retour du balancier. Nous aurions mérité un meilleur sort. Il y a de ces matchs pendant une saison que tu gagnes, mais que tu sais dans ton for intérieur que tu n'aurais pas dû gagner. D'autres que tu estimes que tu aurais dû gagner, mais que tu perds. Ç'a été un de ces matchs. Au bout de la ligne, ça s'égalise. Je trouve que notre effort a été bon. » -- L'entraîneur des Canadiens Michel Therrien.

« Ç'a n'a pas été de tout repos. Nous avons passé la moitié du match au banc de punition. Ç'a été un test mental et nous avons suffisamment été forts pour le relever. Nous avons été habiles à saisir les occasions de marquer, contrairement aux matchs précédents. Nous avons pu retrousser la rondelle dans le haut du but. Les aspects que nous avons commencé à mieux faire dernièrement ont rapporté des dividendes. » -- L'entraîneur des Sénateurs Guy Boucher.

« J'ai vu (Jean-Gabriel) Pageau près du but, mais j'ai perdu la maîtrise de la rondelle. Puis je l'ai vu devant et je n'ai fait qu'envoyer le disque vers le but. J'ai été chanceux, il a dévié sur un patin (celui du défenseur Jeff Petry) et dans le filet. » -- Le défenseur des Sénateurs Erik Karlsson.

Ce qu'il faut savoir

Les Sénateurs n'avaient pas cédé de but en infériorité numérique en 35 occasions, soit depuis le 22 octobre, avant que Weber ne mystifie Anderson d'une de ses frappes dévastatrices, au début du deuxième vingt.

Les Sénateurs, qui ont permis huit jeux de puissance aux Canadiens, ont accordé deux buts en infériorité dans un troisième match cette saison.

La suite

Canadiens : Accueillent les Hurricanes de la Caroline jeudi (19 h 30 (HE), RDS, SN360, NHLN-US, FS-CR, NHL.TV).

Sénateurs : Sont de retour à domicile afin de recevoir les Bruins de Boston, jeudi (19 h 30 (HE), RDS2, TSN5, NESN).

 

En voir plus