Skip to main content

Les Sénateurs écouteraient les offres pour Karlsson

Le DG affirme que la priorité est de faire signer un contrat au défenseur, mais il n'écarte pas la possibilité d'une transaction

par Chris Stevenson / Correspondant NHL.com

OTTAWA - Les Sénateurs d'Ottawa n'écartent pas la possibilité d'une transaction impliquant le défenseur Erik Karlsson, a dit le directeur général Pierre Dorion jeudi.

Lorsqu'on lui a demandé s'il étudiait en ce moment des offres pour Karlsson, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation au terme de la prochaine saison, Dorion a mentionné que « la priorité est de s'entendre avec Erik. C'est un joueur spécial, mais Wayne Gretzky a été échangé, donc, si une équipe t'offre quelque chose d'irrésistible, tu écoutes. Notre priorité est de faire signer un contrat à Erik Karlsson et d'en faire un Sénateur pour la vie ».

Après avoir subi une intervention chirurgicale le 14 juin dernier pour réparer des tendons déchirés dans son pied gauche, Karlsson a raté les cinq premières rencontres de la saison. Il a 30 points, trois buts et 27 assistances, en 37 matchs ainsi qu'un différentiel de moins-16.

Karlsson, âgé de 27 ans et deux fois gagnant du trophée Norris, a mentionné le 30 novembre qu'il désire être payé comme l'un des meilleurs joueurs de la Ligue.

« Lorsque je serai sur le marché, je compte obtenir ce que je vaux, rien de moins, peu importe où j'aboutirai », a dit Karlsson, le capitaine des Sénateurs. C'est le côté affaires du hockey. C'est comme ça que chaque joueur a été traité depuis que la Ligue existe et je pense que les joueurs ont été un peu délaissés lorsqu'il est question des négociations. Il faut réaliser que, à la table des négociations, il s'agit d'affaires pour les deux partis, pas seulement pour les propriétaires. »

Avant les matchs de jeudi, Ottawa (15-18-9) était à 12 points d'une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Est. Dorion a dit croire que les Sénateurs peuvent y participer, en partie car ils ont cinq matchs en main sur les Penguins de Pittsburgh, qui occupent la deuxième place de quatrième as.

« Nous devons être patients et aucune décision précipitée ne sera prise, a expliqué Dorion. Il faut être réalistes et comprendre notre situation. Si nous ne participons pas aux séries, il faut commencer à planifier l'avenir et ça peut impliquer de faire un pas vers l'arrière pour en faire deux vers l'avant. »

Dorion a avoué qu'il a reçu des appels d'autres directeurs généraux, mais il n'a pas révélé quels joueurs étaient convoités. La date limite des transactions est le 26 février.

« Contrairement à ce qui a été dit, je n'ai magasiné aucun joueur, a précisé Dorion. Les équipes sont dans la même position que nous l'an dernier et elles cherchent à s'améliorer. Plusieurs équipes appellent. Je crois encore en cette équipe, mais à un certain point, si nous ne faisons pas les séries, nous considérerons toutes les options possibles. Plusieurs personnes me téléphonent. Nous avons de bons joueurs au sein de cette équipe et c'est pour cette raison que le téléphone sonne. »

« À six semaines de la date limite des transactions, je pense que nous pouvons encore être patients et nous le serons. Il n'y aura pas de décisions précipitées ou impulsives. Nous allons garder le cap. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.